Vue d’ensemble de la prévoyance en Suisse

Vue d’ensemble de la prévoyance en Suisse

Le système suisse de prévoyance

Le concept dit des trois piliers constitue la base du système suisse de prévoyance. Il a été inscrit dans la Constitution fédérale en 1972. Il garantit une couverture financière complète des risques liés au décès, à l’invalidité et à la vieillesse.

1er pilier: prévoyance étatique

L’assurance-vieillesse et survivants (AVS) a été mise en place en 1948. Elle repose sur le système de répartition. En d’autres termes, les cotisations versées par les employeurs et les salariés sont redistribuées immédiatement sous forme de rentes. Sur un plan organisationnel, l’AVS est étroitement liée à l’assurance-invalidité. La Suisse compte d’autres assurances étatiques, à l’image des prestations complémentaires, de l’assurance-chômage et des allocations pour perte de gain.

2e pilier: prévoyance professionnelle

La loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP) est entrée en vigueur le 1er janvier 1985. Le deuxième pilier complétant le premier, la prévoyance professionnelle permet aux personnes assurées de maintenir leur niveau de vie habituel de manière appropriée en cas de vieillesse, de décès et d’invalidité. Associée au 1er pilier, elle vise à offrir un revenu sous forme de rente correspondant à environ 60% du dernier salaire. La prévoyance professionnelle s’applique à tous les employés déjà assurés dans le cadre du 1er pilier et percevant le salaire annuel minimal selon la LPP (seuil d’entrée). En vertu de la LPP, tous les employeurs doivent, pour leurs salariés, fonder une institution de prévoyance ou s’affilier à une fondation collective existante.

3e pilier: prévoyance privée

Le 3e pilier correspond à la prévoyance individuelle. Cette dernière est volontaire et relève de la responsabilité de chacun. Deux choix s’offrent alors: la prévoyance liée 3a ou la prévoyance libre 3b. La prévoyance liée est encouragée par le biais d’avantages fiscaux. En vertu des dispositions légales du droit de la prévoyance, le capital est lié, si bien qu’il ne peut pas, sauf exceptions, être perçu avant la retraite.