Rachat/rachat prospectif dans l’institution de prévoyance

Rachat/rachat prospectif dans l’institution de prévoyance

Chapitre précédent Encouragement à la propriété du logement
retour suivant
Chapitre suivant Coordination

Introduction sur les rachats/rachats prospectifs dans l’institution de prévoyance

Les personnes assurées peuvent, en procédant à des rachats, combler leurs lacunes de cotisations résultant p. ex. d’une entrée plus tardive dans la vie active ou de longs séjours à l’étranger.

Si toutes les possibilités de rachat sont épuisées, il est encore possible de compenser, en cas de retraite anticipée, la réduction de rente par un rachat prospectif.

Les rachats et rachats prospectifs sont des versements complémentaires volontaires dans l’institution de prévoyance, qui accroissent l’avoir de vieillesse et donc les prestations de vieillesse.

Il est possible de déduire du revenu imposable l’intégralité des rachats et rachats prospectifs.

  • Texte complémentaire pour approfondissement

    Rachat

    En règle générale, le rachat potentiel est indiqué sur le certificat de prévoyance. D’après l’exemple ci-après, M. Schmied peut verser, au maximum, 24 753.65 CHF à sa caisse de pension: Exemple M. Schmied.

     

    Rachat prospectif

    Dans le cadre de la planification d’une retraite anticipée, il est possible de combler la lacune grâce à un rachat prospectif (74 103 CHF au maximum, tel qu’indiqué dans l’exemple ci-dessous): Exemple Rachat prospectif.

Testez vos connaissances

Vous avez tout compris ? Testez vos connaissances avec le petit quiz suivant:

Rachat/rachat prospectif dans l’institution de prévoyance

Parmi les trois avantages suivants, lequel ne s’applique pas à un rachat?

Avantage fiscal

Augmentation de la prestation de vieillesse

Hausse du taux de conversion

Vrai! Un rachat n’a aucun effet sur le taux de conversion.

Faux! Un rachat est synonyme d’avantages fiscaux et de meilleures prestations de vieillesse.