L’assurance invalidité

L’assurance invalidité

Chapitre précédent L’assurance vieillesse et survivants
retour suivant
Chapitre suivant Les prestations complémentaires à l’AVS
et à l’AI

But

L’assurance invalidité (AI) a pour priorité de réinsérer les assurés dans la vie active. Ce n’est qu’au moment où la réinsertion dans la vie active n’est plus possible, ou seulement partiellement, que l’AI octroie une rente. La possibilité de réinsérer les bénéficiaires d’une rente AI dans la vie active existe également dans le cadre de la révision des rentes.

Personnes assurées

L’AVS est obligatoire pour les personnes physiques qui ont leur domicile ou qui y exercent une activité rémunérée en Suisse, ou sont soumis au système suisse de sécurité sociale en raison des accords bilatéraux avec l’UE. Les personnes qui travaillent à l’étranger pour le compte d’un employeur établi en Suisse et qui sont rémunérées par celui-ci, peuvent, en accord avec leur employeur, rester affiliées à l’assurance. Les citoyens suisses résidant à l’étranger dans un pays en dehors de l’UE et de l’AELE ainsi que les ressortissants d’un pays de l’UE ou de l’AELE, peuvent s’assurer de manière facultative s’ils ont été assurés obligatoirement pendant au moins 5 ans sans interruption.

Cotisations

Toutes les personnes assurées sont tenues de payer des cotisations lorsqu’elles exercent une activité lucrative et que leur salaire annuel auprès d’un employeur dépasse CHF 2300.–. Pour les personnes n’exerçant pas d’activité lucrative, l’obligation de cotiser commence le 1er janvier suivant la fin de l’année au cours de laquelle la personne a atteint l’âge de 20 ans révolus. Les conjoints ou les partenaires enregistrés qui n’exercent pas d’activité lucrative sont dispensés de l’obligation de cotiser, si le conjoint ou le partenaire enregistré a versé des cotisations d’un montant au moins égal au double du montant minimal de cotisation (2 × CHF 478.– par an, AI/APG comprises). Les cotisations sont perçues sur la totalité du revenu. La moitié de la cotisation est à la charge du salarié, l’autre moitié à la charge de l’employeur.

Testez vos connaissances

Vous avez tout compris ? Testez vos connaissances avec le petit quiz suivant:

L’assurance invalidité

Quel est le principe le plus important de l’assurance-invalidité?

Réadaptation avant le versement de la rente

Versement d’une rente d’invalidité

Rente au lieu d’un paiement en capital

Vrai! L’assurance-invalidité verse une rente uniquement si une réadaptation à la vie professionnelle est impossible ou seulement possible en partie.

Faux! L’assurance-invalidité verse une rente uniquement si une réadaptation à la vie professionnelle est impossible ou seulement possible en partie.