Responsabilité civile, droit et biens matériels

C’est ça, l’innovation | Thermoplan AG

La crise est venue, Thermoplan a vu et a vaincu. Adrian Steiner, gérant de Thermoplan AG, à Weggis, prouve qu’on peut saisir des opportunités dans des situations difficiles: en à peine quelques semaines, ce fabricant de machines à café a mis au point un prototype de respirateur.

L’impossible devient possible lorsque chacun contribue de sa propre initiative.

Adrian Steiner, gérant de Thermoplan AG, Weggis

De monteur-électricien à CEO

Adrian Steiner

La société Thermoplan AG a été fondée en 1974 par les époux Esther et Domenic Steiner. Aujourd’hui encore, elle reste une entreprise familiale. En 1997, après avoir terminé son apprentissage de monteur-électricien, diplôme en poche, tout juste sorti de l’école de recrues, Adrian Steiner était le 21e collaborateur – aujourd’hui, l’entreprise emploie plus de 400 collaborateurs. À cette époque, Thermoplan AG présentait sa première machine à café modulaire sur les salons. Cette société suisse innovante retint l’attention de Starbucks: deux ans plus tard, elle signait un contrat international avec le géant du café américain. En 2009, Adrian Steiner reprit enfin la direction de Thermoplan.

Le changement est une opportunité

L’entreprise familiale a déjà une longue histoire derrière elle: produisant à l’origine des appareils d’aération, elle s’est ensuite orientée vers les machines à crème chantilly, puis les mousseurs de lait et, enfin, s’est spécialisée dans les machines à café entièrement automatisées. «Le changement a toujours fait partie de notre histoire», explique Adrian Steiner. Identifier les nouvelles tendances, avoir le courage de se lancer et d’avancer sur de nouvelles voies a toujours profité à l’entreprise, notamment dans les années 1990: la mode du cappuccino s’installait lentement et Thermoplan s’en est immédiatement emparée pour la transformer en produit.

Le changement nous a toujours fortement imprégnés.

Adrian Steiner, gérant de Thermoplan AG, Weggis

Et le coronavirus est arrivé

L’année 2020 a commencé comme toutes les autres, pour Thermoplan, jusqu’à ce que l’épidémie de covid-19 touche la Suisse. Avec un malade déclaré dans leurs propres équipes, cette nouvelle situation a tout de suite été très réelle pour Adrian Steiner et ses collaborateurs. «Nous nous sommes alignés sur les règles de protection de l’OFSP et nous avons heureusement évité d’autres cas de contamination», rapporte le CEO de 44 ans. Outre les adaptations dans le fonctionnement de l’entreprise (seul un quart environ du personnel peut travailler à domicile), la crise a aussi imposé l’arrêt de la production chez les fournisseurs, essentiellement implantés dans le nord de l’Italie. Une fois la chaîne d’approvisionnement interrompue, il s’avère difficile, à long terme, de poursuivre sa propre production.

Dans une crise de ce type, il faut prendre des responsabilités, prendre des décisions et, autant que possible, rester optimiste.

Adrian Steiner, gérant de Thermoplan AG, Weggis

Prendre des responsabilités

Dans une situation aussi inhabituelle, il faut garder son sang-froid. Adrian Steiner s’est mis en relation directe et régulière avec ses collaborateurs. Ce contact personnel lui tient à cœur. Il suscite la confiance et un sentiment de sécurité. «Du jour au lendemain, la situation est devenue sérieuse. Tu dois désormais prendre des décisions, adopter une gestion proactive et prendre des responsabilités», s’est-il dit. Malgré les circonstances, l’entrepreneur a tâché de rester optimiste, de se concentrer sur le positif et les nouvelles opportunités. Il admet que ça ne lui a pas toujours réussi.

Une idée folle

Au cœur de cette situation de crise inédite, il a reçu une demande tout à fait surprenante: au téléphone, Starbucks demande si Thermoplan serait capable de mettre au point un respirateur pour eux. Le message avançait que si quelqu’un en était capable, c’était bien Thermoplan. «Impossible de refuser!» déclare Adrian Steiner, en riant. Suite à cette demande inhabituelle, en très peu de temps, une équipe centrale de cinq ingénieurs a vu le jour, qui s’est attaquée au problème avec une grande motivation.

Starbucks nous a fait confiance pour relever le défi. Impossible de refuser

Adrian Steiner, gérant de Thermoplan AG, Weggis

La machine est relancée

Adrian Steiner est très fier de son équipe qui a fait preuve d’une grande inventivité. Rapidement, ils ont sondé le marché en quête de connaissances et d’experts du domaine avec qui collaborer. Ils ont ainsi créé un grand réseau, réunissant entre autres la Croix-Rouge, plusieurs médecins spécialisés, Roche, Medela et d’autres experts du domaine de la technique médicale. Cette collaboration a porté ses fruits: en seulement quatre semaines, le prototype était prêt et fonctionnel!

Les respirateurs sont (presque) comme des machines à café

80% des composants de ce prototype sont des pièces de machine à café, comme par exemple le moteur, les capteurs et l’électronique. Le gérant Adrian Steiner compare les deux appareils à travers l’analogie suivante: «La machine à café est au respirateur ce qu’un camion est à une voiture de sport italienne. La technologie de base est pratiquement la même, mais le respirateur est bien plus sophistiqué.»

Nos premiers pas en technique médicale – une étape de plus pour notre entreprise.

Adrian Steiner, gérant de Thermoplan AG, Weggis

Un défi majeur: le temps

Même si l’équipe de Thermoplan s’est montrée particulièrement rapide pour aboutir à cette conception, le temps était son plus grand adversaire. Le prototype est désormais en attente de certification aux États-Unis. En temps normal, ce processus peut demander jusqu’à 50 semaines. Les cas d’urgence bénéficient cependant d’un processus accéléré, qui peut s’appliquer au respirateur de Thermoplan. Entretemps, la demande en respirateurs a baissé, car l’épidémie en Amérique du Nord a suffisamment ralenti.

Si le lancement sur le marché américain n’est plus possible dans les temps, Adrian Steiner a déjà une nouvelle idée: «Nous fabriquons ces appareils pour le quart du prix d’un respirateur classique. Ce critère pourrait intéresser les pays en développement.» Ce projet a inspiré et motivé l’entrepreneur à s’aventurer plus loin dans le domaine de la technique médicale. Une étape de plus dans l’histoire de Thermoplan.

Je suis immensément fier de notre équipe!

Adrian Steiner, gérant de Thermoplan AG, Weggis

Une équipe qui fait la fierté de son entreprise

Cette brillante réussite a été rendue possible uniquement grâce à une équipe forte. «L’équipe m’a très fortement impressionné. Ils voulaient réussir à tout prix!», se réjouit le père de famille. Aux yeux d’Adrian Steiner, leur forte motivation personnelle, leur méthode de travail orientée vers les solutions et la contribution de chacun sont les clés de cette prouesse. «Il faut être visionnaire. Parfois, on avance de deux pas pour reculer de quatre. Il faut savoir gérer cela. Si c’était simple, tout le monde y arriverait», ajoute-t-il avec un clin d’œil.

Aller de l’avant

Sur un plan purement théorique, Thermoplan serait en mesure de produire environ 600 à 800 respirateurs par semaine. Seul l’avenir nous dira si l’entreprise se réorientera complètement. Pour l’heure, Adrian Steiner ne voit pas comment les gens pourraient arrêter de boire du café. Il est cependant sûr d’une chose: «Pour moi, le plus important, c’est que tout se passe bien pour mes collaborateurs. Qu’ils soient satisfaits et qu’ils aiment venir au travail.»

Nous serons ravis de vous conseiller

Cela pourrait vous intéresser

Magazine
Comment pouvons-nous vous aider? Top