Récits de clients de votre région

Cybersécurité | Manenti Farquet SA

Au printemps 2019, Isabelle Farquet assiste à Martigny à une présentation sur le thème de la cybercriminalité. Convaincue de la nécessité d’assurer sa société, Manenti Farquet SA, contre les cyber-risques, elle retourne dans le val de Bagnes et prend contact avec Yvan Bruchez, son conseiller à la Bâloise Assurances.

On avait assuré le matériel: les ordinateurs, le serveur, les machines. Mais les données, les logiciels? On n’y avait pas pensé.

Isabelle Farquet, responsable administrative chez Manenti Farquet

Le virtuel? Pas leur terrain préféré

«J’ai essayé les tablettes, mais sans grand succès. J’ai tout de même réussi à imposer la communication via un groupe WhatsApp.» C’est en ces termes qu’Isabelle Farquet résume, avec bonhommie, le degré d’informatisation au sein de la société dont elle gère l’administration.

En effet, Manenti-Farquet SA n’a rien de la start-up ultra connectée. Sur les 80 collaborateurs de l’entreprise, 8 utilisent régulièrement un ordinateur. Les autres sont des hommes et des femmes de terrain. Leur métier, c’est du concret! La maçonnerie, le béton armé, les travaux de génie civil et le terrassement, voilà leurs spécialités.

Parmi leurs impressionnantes réalisations figurent par exemple la tyrolienne du Mont-Fort à 3300 mètres d’altitude à Verbier, la cabane Chanrion à 2400 mètres d’altitude dans la vallée de Bagnes et la gare TMR au Châble en consortium.

Alors, pourquoi une cyberassurance?

Mais retournons dans les bureaux, où Isabelle Farquet et son équipe travaillent quotidiennement avec une grande quantité de données. La société dispose d’ailleurs de son propre serveur où sont stockées toutes sortes d’informations plus ou moins sensibles sur les clients, les collaborateurs, les partenaires et les projets de l’entreprise.

«Les ordinateurs et le serveur sont assurés – mais avez-vous pensé aux données qu’ils renferment?» Cette petite phrase lancée par son conseiller à la Bâloise Assurances fait mouche. À son invitation, Isabelle Farquet assiste à une présentation sur la cybersécurité organisée par la Bâloise en partenariat avec Silicom Group. 

Les exemples d’entreprises ayant essuyé une attaque informatique l’interpellent. «Pour l’instant, nous n’avons pas eu d’ennuis. Mais les expériences d’autres entreprises font assez peur», admet-elle.

La cyberassurance ne me protège pas seulement en cas d’attaque extérieure. Elle intervient aussi si par mégarde, je perds des données.

Pas seulement en cas de cyberattaque

Au-delà de la crainte d’une cyberattaque, Isabelle Farquet est consciente de la faillibilité humaine. «La cyberassurance ne me protège pas seulement en cas d’attaque extérieure. Elle intervient aussi si par mégarde, je perds des données».

Notre interlocutrice se rend d’ailleurs bien compte de l’enjeu: «J’imagine que reconstituer des données perdues prend du temps, cela coûte vite cher.» Pour protéger son entreprise des répercussions financières d’une attaque ou d’une gaffe, elle a donc conclu une cyberassurance à la Bâloise.

Bien entourée – aussi par son prestataire local

Une particularité du produit de la Bâloise est qu’il inclut un service étendu: une hotline 24 heures sur 24 et l’intervention d’experts pour restaurer les données et préserver la réputation de l’entreprise. Nous sommes curieux de connaître l’avis de notre cliente sur cette offre de prestations. 

En toute franchise, elle nous parle de son spécialiste informatique local: «Il est à côté de chez nous, c’est idéal. Il connaît le système, a tout mis en route. Bref, il sera sans doute le plus à même de faire rapidement le travail.» Et si d’autres compétences s’avéraient un jour nécessaires, elle sait qu’elle peut y accéder facilement au travers de son assureur. 

Isabelle Farquet apprécie cette complémentarité: la Bâloise met une expertise à disposition, mais notre cliente est libre de faire appel aux services de son prestataire local en cas de cyberattaque. Les frais sont bien entendus couverts par sa cyberassurance.

Mon conseiller, Yvan Bruchez, est hyper compétent. Il habite dans la région et vient traiter les cas sur place. Il connaît les produits à fond et me répond immédiatement.

Un juste équilibre entre services en ligne et conseils personnels

La complémentarité, voilà un mot-clé important. Assurée à la Bâloise depuis de nombreuses années, Isabelle Farquet y apprécie l’équilibre entre services en ligne et contact humain: «C’est un système hybride. Quand nous avons un sinistre ou qu’il faut adapter un contrat, je fais souvent la demande par Internet. Cela m’arrange. D’un autre côté, j’ai un interlocuteur en chair et en os. Si nécessaire, il se saisit du dossier et fait avancer les choses.» 

Ce qu’elle apprécie spécialement chez son conseiller, Yvan Bruchez? «Il est hyper compétent, habite dans la région et vient traiter les cas sur place. Il connaît les produits à fond et me répond immédiatement. En général, il peut me dire spontanément si c’est couvert ou non.»

Simplement proche de vous.

Stéphane Monnet

Agent général Stéphane Monnet

Agence générale Valais Romand

E-mail

stephane.monnet@baloise.ch

Lien

Stéphane Monnet