Habitat et propriété

5 conseils pour cohabiter paisiblement avec ses parents

Devenu adulte, vous n’avez plus envie de rendre des comptes à vos parents. Leurs règles et leurs questions vous agacent souvent. Pourtant, déménager n’est pour l’instant pas une option. Vous avez donc besoin de solutions pour éviter les conflits avec vos parents.

Vous vivez encore chez vos parents?

Vous aviez peut-être imaginé les choses autrement. Vous comptiez prendre votre envol, trouver un studio ou une colocation et quitter papa-maman. Pourtant, vous habitez encore «à la maison».

Rassurez-vous: vous n’êtes pas seul

Selon un sondage réalisé en 2017*, en Suisse, un quart des 20 à 29 ans vivent encore chez leurs parents. Parfois par commodité, mais le plus souvent, pour des raisons financières.

En effet, la situation sur le marché de l’immobilier n’est pas facile pour les jeunes adultes. En tant qu’étudiant, vous n’avez tout simplement pas les moyens de prendre un appartement. Jeune actif, vous profitez de cette période pour économiser pour vos projets d’avenir. Ou encore, vous n’avez pas quitté le cocon familial parce qu’il fait bon vivre chez vos parents, tout simplement.

Quelles que soient vos raisons, vos parents et vous avez des points de vue différents, qui sont parfois sources de conflits. Ainsi, vous vous posez cette question: comment cohabiter paisiblement avec ses parents?

*Source: enquête de comparis.ch sur le «phénomène Tanguy», mai 2017

Non, vous n’êtes plus un enfant...

Vivre avec ses parents, cela n’est pas toujours évident. Vous rêvez de liberté, ils vous parlent de règles et vous imposent des contraintes. Vous vous sentez infantilisé par leurs incessantes questions et leurs innombrables conseils.

Vous voulez que cela change? Prenez les devants.

Montrez à vos parents que vous êtes responsable et savez vous débrouiller seul. Prenez des initiatives et assumez vos responsabilités. Ainsi, vous gagnez en autonomie et évitez les conflits avec vos parents. Voici cinq conseils pour y parvenir.

1. Participer aux tâches et aux frais

Le sondage cité plus haut fournit encore une autre statistique intéressante: près de la moitié des jeunes qui habitent chez papa-maman ne participent pas aux tâches ménagères.

Tâches ménagères: faites votre part

Ne serait-il pas temps d’inverser la tendance? Se comporter en adulte, c’est aussi assumer sa part du travail. C’est normal de mettre la main à la pâte. De plus, cela vous permet de gagner en liberté et en indépendance. Quelques exemples:

  • Proposez de préparer deux repas par semaine. De cette façon, vous mangez ce que vous voulez. Vous développez vos talents culinaires et permettez peut-être à vos parents de découvrir de nouveaux horizons.
  • Faites les courses. Cela vous évitera de râler parce que papa ou maman a oublié d’acheter votre yogourt préféré. Autre effet positif, vous vous rendez compte du coût de la vie et apprenez à gérer un budget.
  • Échangez de bons procédés. Vos parents vous prêtent leur voiture, en échange, vous nettoyez chaque semaine la salle de bains. Ainsi, vous établissez une relation d’adulte à adulte avec vos parents et chacun profite à sa façon de la cohabitation.

2. Écouter l’autre… et communiquer

Pour vos parents non plus, la situation n’est pas toujours facile. Il y a quelques années, vous étiez encore leur bébé, leur protégé. Aujourd’hui, c’est à d’autres que vous confiez vos joies et vos chagrins.

Mettez-vous à la place de vos parents

Ils doivent adapter leur façon de vivre et de communiquer avec vous. Si leurs remarques sont parfois maladroites, rappelez-vous que vous non plus, vous n’êtes pas parfait. Ils acceptent et supportent vos défauts. Faites de même pour les leurs.

Parlez ensemble de la situation

Y avez-vous déjà pensé? Votre présence à la maison restreint aussi la liberté de vos parents.

Peut-être n’en avez-vous jamais discuté ouvertement. Entrez donc en dialogue avec vos parents. Demandez-leur comment ils vivent la situation. Parfois, ce sont des petits riens qui nous dérangent au quotidien. Pourriez-vous faire un petit effort pour leur simplifier la vie?

3. Se mettre d’accord sur les règles

Vos parents et vous n’avez peut-être pas les mêmes horaires, la même vision du ménage et du rangement, les mêmes préférences alimentaires. Ces différences peuvent créer quelques frictions.

Fixez des règles pour bien vivre ensemble

Même quand on vit en colocation avec des amis, il faut parfois fixer des règles. C’est une forme de respect mutuel, qui permet à chacun de trouver sa place et de s’épanouir dans l’appartement commun.

Peut-être que chez vous, les règles sont tacites. Si vous avez besoin de clarifier les choses, proposez à vos parents d’aborder quelques points autour d’un café. Par exemple:

  • Les repas: à quelle heure, qui les prépare, est-ce que tout le monde mange ensemble?
  • Les frais: qui paie quoi (loyer, téléphone, alimentation, assurances, Internet et télévision, etc.)?
  • Le ménage: qui nettoie quelle pièce? Qui fait la lessive? À quelle fréquence?
  • Les horaires: quand faut-il faire silence pour respecter le sommeil des autres? Comment s’organise-t-on pour la salle de bains? 
  • Les biens partagés: la voiture, la télévision, le réfrigérateur, etc.

4. Respecter la vie privée de chacun

Définissez votre espace privé

Est-ce qu’il y a des endroits où l’autre n’a pas le droit de mettre son nez? Si vous avez l'impression que vos parents ne respectent pas votre sphère privée, essayez d’en discuter avec eux.

Expliquez-leur que vous avez besoin d’un espace à vous. Votre chambre, votre bureau, votre table de nuit… demandez-leur de respecter ce petit coin d’intimité.

Donnez aussi de l’espace à vos parents

En contrepartie, reconnaissez que vos parents aussi ont droit à une vie privée. Par exemple, laissez-les de temps en temps souper en tête-à-tête, n’interrompez pas leurs discussions et respectez leur besoin de calme et de tranquillité le dimanche après-midi.

5. S’occuper de la paperasse

Il y a bien sûr toute une série d’avantages à vivre chez ses parents. Papa et maman s’occupent des assurances, de la connexion Internet, des factures courantes. C’est eux qui appellent l’électricien ou le plombier lorsque quelque chose ne tourne pas rond.

Impôts, factures, etc.: ne fuyez pas vos responsabilités

Autrement dit, papa et maman sont des colocs stables et responsables qui prennent en charge la plupart des questions administratives. C’est si facile – et si confortable – de s’en remettre à eux.

Pourtant, être adulte et responsable, c’est aussi tenir un budget, remplir sa déclaration d’impôts et payer ses factures à temps. Vivre chez vos parents ne vous dispense pas de toute paperasse!

Assurances: êtes-vous sûr d’être couvert?

C’est vrai: en ce qui concerne l’assurance responsabilité civile, les jeunes adultes qui vivent chez leurs parents sont parfois couverts par l’assurance de ces derniers. Mais passé l’âge de 20 ans, mieux vaut vérifier et se faire conseiller. Une mésaventure coûte cher – vous seriez bien emprunté si les dégâts n’étaient pas couverts.

En éludant les questions d’assurances, vous ne prenez pas seulement un risque pour vous-même. Vous pourriez aussi mettre vos parents dans l’embarras. Bref, pour vous protéger et pour protéger vos parents, faites le point dès maintenant.

Profitez de produits avantageux pour les moins de 30 ans

Un spécialiste en assurances saura vous conseiller et, si nécessaire, vous orienter vers des produits adaptés aux jeunes adultes – les assurances younGo par exemple, conçues spécialement pour les moins de 30 ans.

Découvrez l’univers younGo

Des assurances conçues spécialement pour les moins de 30 ans

Cela pourrait vous intéresser

Magazine
Comment pouvons-nous vous aider? Top