Habitat et propriété

Bien acheter un appartement ou une maison

L’emplacement, voilà l’aspect le plus important lors d’une recherche immobilière.

Tous les emplacements ne se valent pas

La maison est bien desservie par les transports car elle se situe directement le long d’une ligne de tram. De style Bauhaus et d’une valeur de trois millions de francs, elle possède un grand terrain et une piscine; il est rare de trouver de telles propriétés sur le marché. L’acheteur saisit l’occasion. Et de constater, à peine un an plus tard, que la ligne de tram va être complètement rénovée au cours des années à venir, ce qui va générer beaucoup de bruit. Il s’avère en outre que l’arrêt de tram sera déplacé juste devant la portée d’entrée de la maison. Conséquence: une importante nuisance sonore provoquée par le freinage et l’accélération des trams toutes les huit minutes.

Notre exemple montre combien une maison apparemment idyllique peut rapidement perdre son attractivité et voir sa valeur diminuée sous l’effet de facteurs extérieurs. La qualité de l’emplacement est la caractéristique déterminante pour l’évaluation du bien immobilier et ne peut plus être modifiée. Dès lors, mieux vaut observer quelques règles lors du choix de l’emplacement.

Petit mais bien situé

La règle de base est qu’une petite maison ou un petit appartement bien situé est préférable à un grand logement mal situé. En effet, un bon emplacement est une garantie de revente, alors que les biens mal situés ne se vendront que si le marché immobilier est en plein boom.

Pour un logement bien situé, la valeur du terrain est déterminante dans le prix, davantage que l’état de la maison ou de l’appartement. En cas de doute, mieux vaut acheter un logement très bien situé nécessitant des travaux qu’une maison fraîchement rénovée mais moyennement, voire mal située. Si votre budget le permet, vous pourrez aménager le bien comme bon vous semble en procédant à une rénovation en profondeur.

Définir les critères de décision

Dressez ensuite une liste de tous les critères de décision importants pour votre future commune de résidence: à quelle distance doit-elle se trouver de votre lieu de travail? L’endroit est-il bien desservi par les transports publics ou avez-vous besoin d’une voiture? Les possibilités de garde d’enfants dans la commune répondent-elles à vos besoins? Quelle distance vos enfants auraient-ils à parcourir pour se rendre au jardin d’enfants ou à l’école? L’offre culturelle locale répond-elle à vos exigences? Quel effet votre déménagement aura-t-il sur votre taux d’imposition?

Étudier la microsituation

Si un bien vous paraît intéressant, vous devez aussi vous faire rapidement une idée de sa microsituation. Autrement dit, de son voisinage direct. Le terrain, la maison ou l’appartement se trouve-t-il dans un environnement où vous pourriez vous sentir bien? Se trouve-t-il au bord d’une route très fréquentée ou d’une voie de chemin de fer ou plutôt dans un environnement résidentiel paisible? Y a-t-il à proximité des terrains qui sont encore constructibles et sur lesquels l’installation de bâtiments pourrait vous boucher la vue? Attention: même dans des quartiers d’habitation existants, le plan d’aménagement peut prévoir des constructions supplémentaires. Les communes préfèrent en effet mieux exploiter les quartiers déjà construits que réaffecter de nouvelles parcelles à la construction. Elles font le choix de la densification de l’habitat. Dès la première traversée, vous les reconnaîtrez souvent au fait que les maisons anciennes sont remplacées par des immeubles d’habitation de plus grand gabarit.

Prévoir plusieurs visites

Que vous désiriez acheter une maison ou un appartement, si un bien vous intéresse, rendez-vous sur place à plusieurs reprises et ce, à différentes heures du jour et de la nuit. Peut-être aviez-vous visité le bien en soirée la première fois et tout était tranquille. Il se peut qu’en repassant ensuite en cours de journée, vous découvriez le bruit assourdissant d’une scierie voisine ou que toutes les heures, la cloche de l’église résonne dans la pièce destinée à devenir votre chambre à coucher.

Les Suisses sont de plus en plus nombreux à opter pour une propriété par étage. La propriété par étage présente l’avantage qu’à situation égale et pour la même surface habitable, vous payez nettement moins cher que pour l’achat d’une maison. Cela suppose bien sûr toutefois que vous soyez prêt à acquérir certains éléments en copropriété: le terrain, le jardin, les murs extérieurs, le toit, la cage d’escalier, le chauffage central et la façade extérieure bien entendu. La propriété par étage implique que vous soyez disposé à cohabiter plus étroitement avec d’autres personnes que dans le cas d’une maison individuelle. Il est donc d’autant plus important de vous assurer que vous vous entendiez bien avec vos voisins potentiels. En tant que célibataire, avez-vous votre place dans un immeuble d’habitation occupé uniquement par des familles? Une famille trouvera-t-elle la sienne dans un immeuble où vivent essentiellement des retraités?

Terrain constructible dans une ancienne zone d’activités

mann am fenster

Il est de plus en plus courant que d’anciennes friches industrielles soient transformées en quartiers d’habitation. Cela suppose quelquefois d’importants assainissements des sols avant de rendre le terrain constructible. Au moins, le risque d’avoir plus tard de mauvaises surprises est ainsi réduit pour vous. D’un autre côté, ces quartiers réhabilités présentent souvent l’avantage d’une situation plus centrale que les nouveaux lotissements créés en pleine campagne.

Parlez de vos projets à votre famille, vos amis et vos collègues et profitez de leur expérience. Tout le monde, ou presque, a en effet des anecdotes et un vécu à partager concernant l’achat d’une maison ou d’un appartement. Après tout, il n’est écrit nulle part que vous ayez à vivre personnellement toutes les expériences.

Bientôt propriétaire? Trouvez l’hypothèque qui vous convient

Obtenez jusqu’à −0,250% sur votre hypothèque à taux fixe

Cela pourrait vous intéresser:

Comment pouvons-nous vous aider? Top