Habitat et propriété

Incendies domestiques en hiver: les conseils d’un pompier

Est-il bien vrai que les fêtes de fin d’année sont propices aux incendies domestiques? Le sapin de Noël est-il le véritable fautif? Comment prévenir les incendies et comment réagir si un feu se déclare? Pendant plus de 20 ans, Antonio Sanchez a combattu les incendies dans la région d’Orbe (VD). Il répond à nos questions.

Un pompier à l’interview

Antonio Sanchez est conseiller à la Bâloise Assurances. Mais ce n’est pas son seul domaine d’expertise. Soldat du feu pendant plus de vingt ans, il a dirigé pendant dix ans environ les 250 pompiers-volontaires de la caserne d’Orbe, entre Yverdon et Lausanne. Nous lui avons demandé comment se protéger des incendies domestiques en hiver.

Mythe ou réalité?

On dit souvent que les incendies sont particulièrement fréquents durant les fêtes de fin d’année. Pouvez-vous le confirmer?

Pour les pompiers, la hausse des interventions coïncide surtout avec le début de l’hiver. Elles est notamment due à la mise en marche des systèmes de chauffage. Le ramoneur n’est pas venu, l’installation est défectueuse, la cheminée est mal ramonée, un nid bouche son conduit… tout cela peut nécessiter l’intervention des pompiers.

C’est vrai, les incendies domestiques sont plus fréquents en hiver qu’en été. Les feux électriques jouent ici un rôle important, car on consomme plus d’électricité en hiver qu’en été.

Attention aux multiprises!

Comment ces feux électriques se déclarent-ils?

Cela se produit surtout lorsqu’on multiplie le nombre d’appareils connectés sur une seule prise. Autrement dit, lorsqu’on abuse des multiprises. Si l’installation électrique est en bon état, les plombs font leur travail et préviennent les incendies. Mais avec une installation plus vétuste, un simple court-circuit peu déclencher un début d’incendie.

À l’approche des Fêtes, on sort parfois des placards des appareils électriques qu’on n’avait plus utilisés depuis longtemps, par exemple une friteuse que l’on sort seulement pour les grandes occasions. Comme on les utilise peu souvent, on a peut-être négligé leur entretien ou oublié qu’on avait, l’année passée, marché sur la prise et endommagé l’appareil.

Allumer de vraies bougies?

Peut-on allumer de vraies bougies à Noël en toute bonne conscience?

Avec les bougies, il y a des règles à observer. C’est une question de discipline, de contrôle. Il ne faut jamais laisser des bougies sans surveillance. Il faut aussi veiller à ne pas les placer trop près d’un matériau inflammable, par exemple à proximité des rideaux.

Quid du sapin de Noël?

Qu’en est-il du sapin de Noël? Peut-on y mettre de vraies bougies?

Allumer des bougies de cire sur un sapin de Noël, cela se fait, ce n’est pas tabou. Il faut toutefois prendre des précautions, respecter un écart suffisant entre la bougie et la branche du dessus, placer les bougies à l’extérieur du sapin (d’ailleurs, c’est là qu’on les voit bien) et ne jamais laisser les bougies allumées sans surveillance.

Le vieillissement du sapin est toutefois problématique. Souvent, on rentre le sapin début décembre. Pendant trois semaines, il sèche dans le salon en attendant Noël. Un sapin sec, c’est dangereux, le feu peut partir très vite.

Enfin, on décore le sapin de Noël avec plein de choses, c’est-à-dire que l’on met beaucoup de matières synthétiques sur les sapins. Ces guirlandes et décorations en tout genre alimentent le feu et dégagent des fumées toxiques.

Puis-je éteindre le feu?

Comment réagir si un feu se déclare chez moi? Puis-je l’éteindre moi-même?

Une friteuse ou un caquelon qui part en feu, la nappe ou la moquette qui prend feu… Ces situations sont affolantes, surtout lorsque la famille entière est réunie pour un bon repas de fête.

Pourtant, il est essentiel de garder son sang-froid et d’agir vite. Lorsqu’un feu se déclare, la première minute est décisive: soit vous parvenez à éteindre le feu dans la minute, soit vous ne le rattraperez plus.

Pour qu’un feu brûle, il faut trois choses: un déclic (une étincelle), un carburant (un matériau inflammable) et de l’oxygène. Pour arrêter un incendie, il faut donc enlever l’un de ces trois éléments. Concrètement, vous pouvez:

  • étouffer le feu en le privant d’oxygène,
  • éviter que le feu se propage en éloignant les matériaux inflammables (p. ex. serviettes en papier, papiercadeau, etc.).  

Dans l’immédiat, votre meilleur allié est une couverture anti-feu.

De l’eau sur le feu?

Si mon caquelon prend feu, est-ce que je l’asperge d’eau pour éteindre l’incendie ?

Un verre d’eau ne suffit pas pour arrêter un feu. L’eau contient de l’oxygène. Si la quantité d’eau n’est pas suffisante, apporter de l’eau sur le feu aura même l’effet contraire. Bref, mieux vaut étouffer le feu avec une couverture que de l'asperger d'un peu d'eau.

Dans les camions de pompier, l’eau est mélangée à un étouffant (retardant), qui freine la propagation des incendies.

Au feu!

Si je n’ai pas réussi à éteindre rapidement le début de feu, que faut-il faire?

Tout d’abord, mettez en sécurité les gens qui sont dans la pièce. Si vous êtes plusieurs adultes, l’un peut veiller à ce que tout le monde évacue les lieux tandis que l’autre se charge d’appeler les secours en composant le 118. Pensez aussi à informer les voisins pour qu’ils se mettent en sécurité.

Après avoir mis tout le monde en sécurité et appelé les secours, si le feu est encore bien circonscrit, vous pouvez éventuellement chercher un extincteur dans le corridor pour lutter contre les flammes. Attention: il faut toujours que le chemin de sortie soit sécurisé. Si vous n’êtes pas certain de pouvoir ressortir indemne, ne jouez pas les héros!

Pour bien utiliser un extincteur, ne visez pas le centre du foyer, mais ce qu’il y a autour. Faites des ronds comme un cyclone pour revenir progressivement au milieu. On n’attaque pas le feu par le centre, on n’intervient pas en premier lieu sur le foyer principal. On éteint d’abord les autres feux pour éviter de se faire prendre par derrière.

Un dernier conseil?

Avez-vous un dernier conseil à donner à nos lecteurs?

Ce n’est pas un mythe: durant les fêtes de fin d’année, une grande prudence est de mise. Il faut être particulièrement attentifs, d’une part à cause de la surconsommation d’électricité propre à cette période, d’autre part parce que les bougies doivent être sous surveillance constante. Et puis, un incendie à cette période, c’est très dur émotionnellement. Bref, pour votre protection et celle de vos proches, soyez vigilants!

Pour des Fêtes sans soucis

Un grand merci à Antonio Sanchez pour ces explications et ces conseils passionnants!  

Si vous n’êtes pas certain d’être bien assuré contre les risques liés aux incendies domestiques, prenez donc contact avec un conseiller de la Bâloise Assurances. Il vous aidera volontiers à faire le point.

Une dernière remarque: toutes les assurances ménage ne couvrent pas les dégâts lorsqu’un incendie est dû à une négligence grave, par exemple si vous avez laissé brûler une bougie sans surveillance. Mais avec le module «Sans Souci» de notre assurance ménage, vous avez l’esprit tranquille: les dommages sont couverts même en cas de négligence de votre part.

Assurance ménage avec module Sans Souci

Bien protégé dans tous les cas

Cela pourrait vous intéresser

Comment pouvons-nous vous aider? Top