Habitat et propriété

La recherche immobilière simplifiée

La recherche immobilière prend du temps mais pour peu que vous sortiez également des sentiers battus, vous trouverez rapidement le logement de vos rêves. Conseils et astuces pour votre recherche.

Le chemin qui mène au logement de vos rêves

Les envies de logement sont aussi variées que les gens eux-mêmes mais les chemins qui mènent au logement de rêve se ressemblent souvent. Notre premier conseil est donc le suivant: vous avez tout intérêt à démarrer votre recherche dès que vous avez une idée précise de la taille, de l’emplacement et du prix du bien immobilier souhaité. Notre deuxième conseil s’inscrit directement dans cette logique: plus vous empruntez de voies parallèles durant votre recherche immobilière, plus vous réaliserez rapidement votre rêve immobilier. Nous vous expliquons les méthodes courantes pour votre recherche mais vous donnons également des conseils pour la recherche non conventionnelle.

Portails immobiliers

Les portails immobiliers constituent la méthode la plus courante pour les acheteurs potentiels de se faire une idée du marché. Les portails tels que Homegate et Immoscout24 proposent des milliers de biens. Les portails immobiliers sont particulièrement utiles et intéressants lorsque vous vérifiez régulièrement leurs offres en conservant des critères de recherche inchangés. Vous pouvez ainsi identifier les nouvelles offres au fil du temps. Après seulement quelques semaines, vous développerez ainsi un certain feeling pour les biens recherchés et les prix auxquels ils sont proposés et ceux qui ont du mal à se vendre.

Annonces dans les journaux

Lisez régulièrement les annonces immobilières dans les journaux. Vous avez généralement de meilleures chances dans les journaux régionaux de la région ciblée que dans les journaux suprarégionaux. La plupart des journaux publient leurs annonces le samedi. Si le journal concerné n’est pas distribué chez vous, souscrivez un abonnement à l’édition du samedi. Vous pouvez bien sûr aussi étudier les annonces en ligne sur le site Internet du journal en question. Celui-ci n’est cependant pas toujours complet et à jour. La version imprimée a généralement l’avantage de vous permettre d’identifier plus rapidement les nouvelles offres immobilières, pour peu que vous la lisiez régulièrement.

N’oubliez pas les bulletins communaux, d’apparence anodine. Ils servent principalement à la communication villageoise mais contiennent parfois des annonces de terrains et de biens immobiliers. Parfois, les annonceurs s’adressent délibérément aux habitants de leur propre commune pour commencer. Ils ne commercialisent leur immeuble à l’échelon suprarégional que dans un deuxième temps.

Amis, relations, collègues

immobilien

Améliorez vos chances et faites part de votre intention d’acheter à vos amis, relations et collègues. Vous n’êtes pas obligé de dévoiler votre budget tout de go. Plus les souhaits que vous exprimez seront concrets, plus les conseils seront ciblés. Exemple: «nous recherchons une maison mitoyenne dans la région de Bâle, de préférence à Binningen ou Bottmingen.»

Utiliser la géoinformation des cantons!

Vous avez remarqué un immeuble abandonné ou une parcelle non bâtie dans votre quartier de prédilection? Vérifiez à qui appartient l’immeuble au cadastre de votre canton. Dans le cas du canton de Bâle-Ville, vous pouvez par exemple le faire très facilement en ligne en consultant le Geoviewer. Il vous suffit de cocher «Information sur la propriété» dans la colonne de droite du menu, puis de cliquer sur le numéro de la parcelle correspondante. Vous obtenez des informations précises sur le propriétaire, y compris son adresse et son numéro de téléphone. Si cela ne fonctionne pas aussi facilement dans votre canton, renseignez-vous simplement auprès du cadastre. À première vue, certaines pages de géoinformation peuvent sembler sibyllines. Mais si vous complétez votre démarche par un appel téléphonique, vous obtiendrez généralement des renseignements aimablement transmis par un interlocuteur compétent.

Le prospectus

L’utilisation d’un prospectus semble quasiment anachronique dans notre univers numérique actuel. Mais le bon vieux support papier peut s’avérer précieux, notamment lorsque vous êtes bloqué au niveau numérique. Vous êtes une famille avec enfants? Dans ce cas, prenez une photo de famille sympathique et composez un petit dépliant avec un texte bien ficelé et votre numéro de téléphone. Déposez-le dans les boîtes aux lettres de la rue dans laquelle vous aimeriez habiter. Il est possible qu’un propriétaire plus âgé envisage de vendre sa maison. Peut-être une famille y prépare-t-elle aussi un déménagement pour des raisons professionnelles.

Vous avez découvert une parcelle non bâtie? Dans ce cas, déposez le prospectus chez les voisins directs. Il arrive que la parcelle non bâtie restante appartienne précisément à l’un d’entre eux. Jusqu’à présent, elle était réservée pour le fils ou la fille. Mais peut-être s’est-il avéré des années plus tôt que les enfants ne reviendraient certainement pas dans leur village natal. Le propriétaire n’aurait pas activement cherché à commercialiser le bien. Mais si vous vous présentez avec votre annonce, peut-être changera-t-il d’avis.

Ventes aux enchères

À première vue, l’achat d’un immeuble dans le cadre d’une vente aux enchères peut vous rebuter. Mais en réalité, cette solution offre parfois l’opportunité d’acquérir un immeuble à un prix avantageux. Vous trouverez régulièrement de tels biens à la rubrique «Annonces officielles» de la presse quotidienne, en ligne sur les pages des offices des poursuites et sur les sites Internet commerciaux tels que Ventesauxencheres.ch. Procurez-vous le prospectus de vente et étudiez le attentivement avant la vente aux enchères. Commencez par jeter un œil à l’inscription au registre foncier afin de vérifier les charges ou restrictions pesant sur l’immeuble. Une vente aux enchères fonctionne suivant le principe «vendu tel quel» et les réclamations pour défauts sont souvent exclues. Vous devriez également évoquer le financement avec votre banque avant la vente aux enchères. En cas d’adjudication, vous devrez immédiatement déposer 10 à 20 % du prix d’achat en guise de garantie.

Contacter directement les courtiers

La plupart des courtiers publient les maisons et appartements de leurs clients sur leurs propres sites Internet, sur les portails immobiliers courants et dans des annonces mais tous ne font pas usage de tous les canaux de publication. Si vous adressez une description exacte du logement de vos rêves directement à un ou plusieurs courtiers de la commune souhaitée, vous aurez parfois une longueur d’avance.

Ne vous découragez surtout pas si votre recherche n’aboutit pas aussi rapidement que prévu. Compte tenu de la situation actuelle du marché, une recherche peut prendre un à deux ans. Soyez prêt au compromis mais rappelez-vous que vous ne pouvez plus modifier l’emplacement de votre immeuble (cf. l’article Emplacement, emplacement, emplacement). Restez vigilant – le logement de vos rêves se présentera tôt ou tard. 

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top