Habitat et propriété

Sinistres insolites et anges gardiens peu communs

Excès de forme pour l’assurance et aspirateur salvateur: ces curieux sinistres ne vont pas mettre vos nerfs à l’épreuve, seulement vos zygomatiques.

Un sinistre, c’est rarement drôle

Et quand on est soi-même concerné, on a encore moins envie d’en rire. Les cinq faits réels suivants vous donneront en revanche le sourire.

Cas n° 1: excès de forme pour l’assurance
Un an après l’introduction de la console de jeux Wii de Nintendo, les assureurs de la compagnie britannique Sheila’s Wheels n’en croyaient pas leurs yeux. Leurs formules d’assurance spéciales pour les femmes avaient marqué l’année 2007 avec des coûts de sinistres particulièrement élevés. Une enquête permit à Sheila’s Wheels d’en découvrir la raison: beaucoup de femmes avaient été séduites par «Wii Fit», ce qui conduisit à une augmentation du nombre d’accidents à la maison. Le préjudice total s’élevait alors à 25 millions d’euros, rien que pour l’année 2007.

Cas n° 2: un selfie à pleins gaz
Un petit selfie – rien qu’un – sur cette belle machine. C’est tout ce que voulait cet assuré de 38 ans n’ayant pas le permis de conduire en prenant la pose à Wil (SG), au mois d’août, sur cette splendide moto, moteur tournant, en compagnie du propriétaire du véhicule. Allez savoir comment, il engagea la première et la machine partit comme une fusée. L’envolée se termina brutalement contre un mur.

Cas n° 3: elle est où, la neige?
Cette histoire a tout l’air de provenir de l’Internet. Toujours est-il qu’elle ne manquera pas de vous faire sourire. Une Britannique ayant entendu que la Suisse est une destination de rêve pour le ski, attendait avec impatience le séjour à la neige qu’elle s’était organisé. Elle s’était donc acheté une nouvelle paire de skis avant de se rendre dans les montagnes suisses. Quelle ne fut pas sa déception en découvrant des prés verdoyants et les pistes fermées! Son assurance ne voulut prendre en charge le coût des skis. Et pour une bonne et simple raison: la Britannique s’y était rendue en plein été!

Cas n° 4: des marks sur la voie
En mars 1999, un habitant de Coblence âgé de 36 ans fit la une des journaux. Pour acheter une voiture, il prit le train en emportant une somme d’environ 20 000 marks (soit près de 11 000 CHF). Craignant les voleurs à la tire, il avait à titre préventif caché l’argent dans son caleçon, expliqua-t-il plus tard à la police. Malheureusement pour lui, ce «détail» lui échappa lorsqu’il se rendit aux toilettes. L’argent passa donc par l’orifice d’évacuation pour se retrouver sur les voies. Grâce à la vigilance de la police des frontières, le paquet fut néanmoins retrouvé et restitué à son propriétaire.

Cas n° 5: un aspirateur bien inspiré
Tous les ans, c’est la même histoire: de nombreux Japonais avalent de travers leurs «mochi», ces boulettes de riz collantes servies lors des festivités du Nouvel An, avec des conséquences souvent tragiques. En 2001, sur l’île de Hokkaido, un septuagénaire eut plus de chance. Manquant de s’étouffer avec un mochi, il eut la vie sauve grâce à l’intervention providentielle de sa fille, qui retira le dessert de sa gorge avec le tuyau de l’aspirateur. Attention toutefois: nous vous déconseillons de tenter l’expérience.

Sources:
Die Unmoralische
Isure
The Telegraph
Polizei Schweiz

Souscrire en ligne

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top