Habitat et propriété

Voici comment entretenir facilement vos plantes

La saison de plantation débute mi-mai, après la froide Sophie. Vous pouvez enfin repiquer les plantes, les plants de légumes et les herbes que vous avez fait pousser au chaud sur le balcon ou dans le jardin. Avec nos conseils, vous saurez prendre soin de vos plantes et les protéger du gel nocturne.

Les trois saints de glace

Pancrace, Servais et Boniface

Les jardiniers adorent les dictons météorologiques, comme «Après Sophie, pas de gel». Il fait allusion aux saints de glace, Pancrace, Servais et Boniface, qui promettent du gel nocturne jusqu’à ce que la froide Sophie mette fin à la période de froid le 15 mai. En effet, des vagues de froid avec gel, notamment au sol, sont fréquentes en mai. Selon l’Office fédéral de météorologie et de climatologie, le risque de gel n’est pas plus élevé au début qu’à la fin du mois de mai. Des vagues de froid surviennent parfois même en juin. Notamment durant le «froid des moutons» entre le 4 et le 20 juin.

Avant les saints de glace

Attention, risque de gel nocturne!

Malgré le risque de gel nocturne, certaines plantes peuvent pousser en extérieur avant la mi-mai. C’est le cas des pâquerettes, des primevères ou des pensées. Et des fleurs précoces comme les scilles, les jacinthes, le muguet, les claudinettes, les renoncules, les anémones de Grèce, les tulipes ou l’ail d’ornement. Certains légumes résistent aussi à un gel nocturne de courte durée: les petits pois, les carottes, le cresson, les radis ou l’épinard.

Vous devez toutefois protéger vos plantes du gel nocturne. Des variations de température brusques et fortes peuvent en endommager certaines parties. Du feutre ou du paillage suffisent à l’isolation. N’oubliez pas que les plantes en phase de croissance ont besoin de beaucoup de lumière pour devenir fortes. Si vous protégez vos plantes par un film plastique, veillez à ce qu’il n’y ait pas d’humidité dessous ou que l’air n’y stagne.

Après les saints de glace

La saison de plantation commence maintenant

Vous pouvez enfin transposer les plantes, les plants de légumes et les herbes que vous avez faits pousser au chaud dans des jardinières de balcon, des parterres ou des plates-bandes surélevées. Les plants de légumes comme le brocoli, le fenouil, la blette, le chou ou le poireau et les salades sont toutefois sensibles au froid. Vous devez donc impérativement les protéger du froid lors des nuits fraîches. Cela vaut également pour les arbustes à baies que vous pouvez planter de tout temps, sauf en période de gel. Les mûres, les fraises et les groseilles s’entretiennent très facilement.

À la mi-mai, vous pouvez sortir vos plantes méditerranéennes, tropicales ou subtropicales en pot de leurs quartiers d’hiver et les installer sur le balcon, la terrasse ou dans le coin salon du jardin. Si une plante forme des pousses, vous devez la protéger du froid avec du paillage ou du feutre ou la mettre au chaud. N’oubliez pas qu’après l’hiver sombre, les plantes doivent se réhabituer au soleil.

Plantes sensibles

Ne prenez aucun risque

Le gel nocturne peut survenir jusqu’à mi-juin. Il est donc recommandé de planter tardivement les plantes sensibles comme les bégonias, les dahlias, les géraniums, les glaïeuls, les lauriers-roses ou les pétunias, ou de les protéger avec du feutre en cas de chute nocturne des températures. Les plants d’aubergines, de haricots, de concombres, de céleris-raves, de poivrons, de radis, de tomates ou de courgettes doivent être protégés avec du feutre et les herbes, comme le basilic, le persil ou la ciboulette, être conservées au chaud dans des pots.

Les fleurs d’été comme les gazanias, les géraniums, les bidens ferulifolia, les marguerites, les pétunias, les tagètes, la verveine ou les lantanas sont extrêmement sensibles au froid et ne supportent pas le gel. Vous devez donc les protéger avec du feutre, du film plastique ou mieux encore, les placer dans un endroit lumineux et chaud à l’intérieur de la maison ou de l’appartement jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de risque de gel nocturne.

Entretien des plantes en été

Profitez du temps à l’air libre

En été, vos tâches sont moindres. De fait, il vous faut seulement arroser les plantes. Mais en abondance, plutôt qu’une à deux fois par semaine. Sauf s’il pleut, alors la nature s’en occupe pour vous. Attention: si vous arrosez trop souvent, des flaques d’eau stagnante se forment malgré la chaleur estivale. Cela attire les nuisibles et constitue un terreau fertile pour les maladies, les mousses et les champignons.

L’entretien du jardin en été signifie arrosage, mais aussi rangement. Ramassez régulièrement les fleurs fanées afin que vos plantes d’ornement fleurissent à nouveau, et préparez le jardin et les plantes pour les mois d’hiver. Si vous possédez des haies ou des arbres fruitiers, il vous faut les tailler pour qu’ils bourgeonnent. Mais votre principale tâche en été consiste à profiter du beau temps et de vos plantes.

Conseils pour l’entretien des plantes

Identifier et bien entretenir les plantes

Avez-vous des plantes à l’intérieur, sur le balcon ou dans le jardin que vous ne connaissez pas, ou avez-vous besoin de conseils d’entretien pour vos plantes? Le guide des plantes en ligne de Houzy vous permet d’identifier les plantes de jardin et d’intérieur inconnues, en deux étapes simples:

  1. Photographiez les plantes avec votre smartphone.
  2. Téléchargez la photo, terminé.

Un algorithme compare votre photo avec les plantes dans la base de données et identifie votre plante en quelques secondes. Par ailleurs, vous obtenez des conseils précieux pour l’entretien. En vous inscrivant gratuitement et sans engagement sur Houzy, vous pouvez enregistrer toutes les plantes et être prévenu quand il est par exemple temps de les fertiliser ou de les élaguer. Grâce au gestionnaire intelligent des plantes, il n’a jamais été aussi simple de bien entretenir ses plantes. Même sans avoir la main verte...

Gare aux néophytes!

Identifier et combattre les plantes envahissantes

Les néophytes sont des plantes envahissantes non-indigènes. La plupart sont inoffensives. Mais certaines, n’ayant pas d’ennemis naturels dans leur nouvel habitat, se propagent vite et vigoureusement. C’est le cas du sumac vinaigrier, de l’ailante, du laurier-cerise ou de l’arbre aux papillons. Elles supplantent nos plantes indigènes et menacent la biodiversité. Certaines peuvent même être nocives pour les humains et les animaux.

De nombreux néophytes envahissants ont été initialement introduits comme plantes d’ornement et plantés dans des jardins. Dans la mesure où ils se reproduisent efficacement, il est important de les combattre pour qu’ils ne se propagent pas davantage. Le néophyte Checker de Houzy, qui fonctionne comme le gestionnaire des plantes, vous permet d’identifier des plantes non-indigènes et vous donne des conseils sur la manière de les combattre.

Avec Houzy, être propriétaire, c’est facile

Baloise est partenaire stratégique de Houzy. La start-up développe la plateforme leader pour les propriétaires en Suisse. Elle dispose de partenaires solides, d’une grande expertise et d’une communauté en pleine croissance. L’écosystème ouvert intègre des outils en ligne conviviaux comme l’estimation immobilière ou le calculateur solaire. En un clic, il établit le contact entre les propriétaires et les artisans.

Cela pourrait vous intéresser

Magazine
Comment pouvons-nous vous aider? Top