Habitat et propriété

Vous avez la patate?

Astuces de grands-mères et cuisine créative

Un frigo à moitié vide et l’estomac encore plus? Avec un peu de fantaisie, beaucoup de courage et quelques conseils du temps de nos grands-mères, on peut tirer un maximum des restes du frigo.

Planifier et organiser les courses et la préparation des repas n’est pas une sinécure, surtout en colocation. Cela dit, les personnes vivant seules aussi manquent souvent de temps pour un approvisionnement alimentaire correct. Alors, il ne reste plus qu’à appeler le livreur de pizzas? Non… il y a d’autres solutions, plus saines.

grossmutter-kochen

Elles ont survécu à des situations extrêmement difficiles comme la famine, nourri de grandes familles et réussi malgré tout à réaliser des prouesses culinaires: grand-mère savait comment s’y prendre. Quelques conseils simples d’autrefois:

  • Pain rassis: soit il y en a trop peu, soit il y en a trop. C’est pourquoi le pain est presque par définition vieux et sec quand on le consomme. En règle générale, le pain complet se garde plus longtemps que le pain blanc. Si votre pain est malgré tout devenu dur comme de la pierre, vous pouvez l’utiliser comme panure pour votre prochain schnitzel végétarien ou comme ingrédient de base pour préparer un gratin de pain. Trempez les morceaux de pain dans du lait, déposez-les dans un moule puis ajoutez des noix, des pommes ou des champignons, des œufs, des raisins secs, du miel, etc. avant d’enfourner le tout.
  • Utilisez ce que vous avez sous la main: les restes s’accumulent dans votre réfrigérateur? Soyez un brin audacieux. Faites un mélange que vous enfournerez ensuite. Soyons honnêtes, vous auriez de toute façon tout jeté sinon. Alors, autant essayer, non
  • La soupe du dernier recours: vous n’avez plus que des carottes au frigo? Épluchez-les, coupez-les en morceaux et faites-les revenir. Pendant ce temps, préparez un bouillon improvisé avec les épluchures, d’autres restes de légumes et des épices. Quand l’eau est suffisamment colorée et goûteuse, enlevez les épluchures et autres puis versez les carottes. Vous pouvez aussi mixer le tout si vous préférez. Votre soupe improvisée est prête à être consommée.

Les grands classiques qui marchent toujours
Si vous avez les aliments qui suivent chez vous, vous voilà paré pour toutes vos fringales:

  • Pommes de terre: préparer soi-même des pommes de terre au four ne prend pas plus de 20 minutes. C’est aussi une solution plus saine et moins chère que d’acheter les frites au drive-in, sans compter que cela constitue un plat nourrissant.
  • Pâtes: les spaghettis au ketchup ne sont peut-être pas de la grande cuisine, mais elles ont le mérite d’être faciles à préparer, même si l’on a deux mains gauches. Avec les restes, on peut très bien concocter une salade de pâtes pour le bureau ou agrémenter la prochaine grillade.
  • Légumes favoris: ayez toujours quelques légumes au réfrigérateur. Ces derniers permettent de préparer une multitude de plats. Que diriez-vous par exemple d’un croustillant gratin de courgettes au fromage?
gemuese-ruesten

Soyez audacieux et créatif
Comment savoir ce que l’on peut cuisiner avec des ingrédients rassemblés au hasard? Le secret? La cuisine créative. Mélangez les ingrédients, découpez-les et versez-les dans une poêle ou une casserole. Expérimentez et goûtez, en assumant les conséquences. Au lieu de chercher des recettes sur Internet et de vous fâcher parce qu’il vous manque la moitié des ingrédients, faites spontanément votre propre recette tout en cuisinant.

Voici trois combinaisons peu communes d’aliments qui méritent d’être découvertes. Attention toutefois: certaines préparations peuvent aussi détruire de vieilles amitiés.

  • Spaghettis à la sauce banane: au lieu d’utiliser de la crème, vous pouvez aussi agrémenter vos pâtes carbonara d’une purée de bananes. Effet sucré-salé garanti.
  • Nouilles japonaises au concombre: versez une soupe de nouilles japonaises prête à l’emploi dans de l’eau et ajoutez ce dont vous avez envie – des champignons, un œuf, un poivron ou de l’ananas p. ex. Pour les plus audacieux, le concombre est vraiment à essayer.
  • Lasagne de bâtonnets de poisson: reconnaissons-le, ce n’est pas de la cuisine étoilée. Mais avec une boîte de sauce tomate et des restes de bâtonnets de poisson, il est possible de faire des miracles.

Des réserves bien gérées
Audace ou pas, cela vaut la peine de réfléchir à ses réserves. Quand on vient de quitter le nid parental, on se contente souvent de quelques conserves. Mais dès que l’on commence à savoir ce que l’on aime cuisiner souvent, il est intéressant de faire ses courses en tenant compte des promotions. Une réserve de conserves de sauce tomate, de thon, de maïs et de haricots à la cave s’avère très utile.

Faire des économies en anticipant
Avec ces quelques astuces et un minimum de planification, on peut réaliser des économies sur les denrées alimentaires. Une règle générale: les ingrédients non transformés reviennent moins chers que les plats préparés, sans compter qu’ils sont bien plus sains. Pour autant, les fruits et légumes ne sont pas éternels. Il ne sert donc à rien de faire de trop grandes réserves.

À propos d’économies: les cuisiniers amateurs (ou débutants) qui optent pour la prime annuelle avantageuse de younGo disposent d’un budget plus confortable. Notre assurance ménage coûte à peine 10 CHF par mois, soit 120 CHF par an.

Souscrire en ligne

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top