Objets de valeur et électronique

Conseils d’économie pour les familles

Les enfants enrichissent l’existence. Mais quand on décide de fonder une famille, les défis financiers s’accentuent. Il est alors d’autant plus important d’optimiser les dépenses dans un grand nombre de domaines. Nos conseils d’économie vous seront utiles.

Comment maîtriser le budget familial

Vacances à la neige: un plaisir coûteux

Les conditions pour un week-end au ski sont généralement idéales en février. Mais le plaisir de la glisse sur les pentes enneigées pèse sur le budget familial. L’argent fond plus vite que neige au soleil dans les destinations les plus prisées telles que Flims/Laax, Saas-Fee, Saint-Moritz ou Zermatt. Nombreuses sont les familles suisses qui ne peuvent plus se payer des vacances d’hiver dans ces domaines skiables. Faut-il pour autant y renoncer?

Les plus petites stations sont meilleur marché

De façon générale, plus le domaine skiable est grand, plus les forfaits de ski sont chers. Les petits domaines skiables sont beaucoup plus abordables. Par exemple au Niederhorn dans l’Oberland bernois. Il n’y a certes qu’un seul téléski en plus de la télécabine. Mais les parents accompagnés de petits enfants peuvent ainsi essayer tranquillement les différentes descentes, entrecoupées d’un copieux repas. Sans avoir l’impression de manquer quelque chose ou de se faire dépouiller. Les coûts: 120 CHF pour une famille de quatre enfants, y compris un plat de pâtes au restaurant de montagne. Les prix pour une carte journalière familiale oscillent également entre 99 et 130 CHF à Bivio, au Klewenalp ou sur le Rossberg dans le Simmental, parfois avec un repas compris dans le restaurant d’altitude.

Le snowboard a disparu – que faire?

Un grand rêve de Noël est devenu réalité avec le nouveau snowboard. Mais après une rapide collation dans le restaurant d’altitude, il a disparu. La Baloise assurance objets offre une protection optimale dans un tel cas. Elle est valable dans le monde entier et vos objets préférés sont ainsi parfaitement protégés, même à l’étranger. 

Programme en cas de mauvais temps: la bibliothèque

Les jours froids et humides sont encore fréquents en février. Fort heureusement, quasiment chaque ville compte une bibliothèque avec un rayon livres et médias pour les enfants. Un plaisir à petit prix. Car la carte de membre est souvent gratuite pour les enfants ou ne coûte que quelques francs par an. Pour ce prix, on peut non seulement emprunter de nombreux livres, mais aussi trouver presque gratuitement des pièces radiophoniques (parfois à télécharger en ligne), des films et des jeux de société. Prévoyez une sortie familiale à la bibliothèque en février. Les petits mais aussi les parents y trouveront leur compte.

Ménage: quand planifier est synonyme d’économiser

Que ce soit durant les loisirs ou au quotidien: les économies commencent dans la tête. Celui qui réfléchit et planifie dépense nettement moins d’argent. Ainsi, les courses quotidiennes prennent inutilement du temps et coûtent de l’argent. La planification hebdomadaire des menus est une solution efficace: vous établissez un plan des repas pour toute la semaine et rédigez une liste de courses détaillée. Considérez les différents repas et notez ce dont vous avez besoin. Si vous subdivisez la liste de courses en plusieurs rubriques (fruits et légumes, produits laitiers, boissons, charcuterie et viande, etc.), vous terminerez vos courses hebdomadaires encore plus rapidement. Respectez les trois règles suivantes:

  • N’achetez que ce qui figure sur la liste.
  • Ne faites jamais les courses le ventre vide.
  • Faites vos courses si possible sans les enfants.

Faites-en l’expérience pendant un mois. Vous verrez, cela en vaut la peine.

Cuisinez et préparez vous-même

Qu’il s’agisse de la purée pour bébé ou d’un en-cas: cuisiner soi-même est toujours moins cher que d’acheter des plats préparés. Pour éviter de perdre trop de temps, il est possible de cuisiner plusieurs portions à la fois et de les congeler. Les fruits et légumes coupés en petits morceaux et emportés dans une boîte alimentaire sont moins chers que les gourdes déjà préparées et les barres aux fruits. Il existe par ailleurs des gourdes réutilisables que l’on peut soi-même remplir de yaourt ou de compote de fruits.

Des restes délicieux

Épluchures de pommes de terre, tiges de brocoli, entames de tomates: de nombreux déchets de cuisine supposés finissent aux ordures. En utilisant judicieusement les restes, il est toutefois possible d’économiser de l’argent et de réduire les déchets ménagers. Vous pouvez par exemple préparer des chips de pommes de terre et de carottes à partir des épluchures ou faire rôtir les tiges de brocoli préalablement émincées. Les entames de tomates peuvent être utilisées pour des soupes ou des sauces. Le pain dur ou vieux n’a pas non plus besoin d’être jeté. Il peut être rafraîchi ou transformé en chapelure. Et le pain perdu permet de transformer les restes de pain blanc en un délicieux dessert auquel personne ne résiste.  

Les champions des économies payent cash

L’argent liquide est pénible, compliqué et pas très cool? Pas vraiment: l’argent liquide est surtout un outil efficace pour faire des économies. Cela commence au bancomat. Le seul fait de retirer de l’argent donne l’impression de dépenser. Car on sait que l’argent retiré du compte a tôt fait d’être dépensé. Alors on réfléchit à deux fois et on se demande s’il ne vaudrait pas mieux retirer 100 CHF au lieu de 150 CHF. 

Reprendre le contrôle

L’argent liquide a un gros avantage par rapport à une carte bancaire: on voit comment il diminue. Ce matin, j’avais encore un billet de cinquante. Pourquoi ne me reste-t-il plus qu’un billet de dix et quelques pièces dans mon porte-monnaie? En utilisant de l’argent liquide, vous sentez véritablement comment l’argent file entre les doigts. Et c’est un peu douloureux. C’est précisément ce côté négatif que la carte entend éviter. Son aspect est toujours le même. Quel que soit le montant des dépenses. C’est le moyen idéal pour se leurrer, selon la devise: il doit bien rester quelque chose sur le compte. Payer en espèces permet de garder le contrôle. De plus, vous évitez ainsi les accès de shopping en ligne. Vous le constaterez: dès que le mode de paiement se complique, l’attrait des produits diminue. 

Cela pourrait vous intéresser:

Magazine
Avez-vous une question? Top