Objets de valeur et électronique

Smart Home: la technique simplifie la vie des personnes âgée

Les personnes âgées voient souvent leur mobilité décroître et prennent conscience qu’elles ont besoin de l’aide d’autrui.

Systèmes techniques intelligents qui offrent une assistance au quotidien

Le téléphone pour personnes âgées avec ses grandes touches ou le bouton de sonnette clignotant pour les personnes malentendantes appartiennent au passé. Les progrès technologiques sont fulgurants et proposent des aides multiples au quotidien. Les nouvelles technologies simplifient l’existence et permettent aux personnes qui présentent des limitations de se débrouiller seules chez elles aussi longtemps que possible.

La formule magique est «Ambient Assisted Living» (AAL) – autrement dit l’«assistance à l’autonomie à domicile». Cette formule recèle des solutions techniques innovantes, qui sont souvent regroupées sous le terme de «Smart Home». Ces solutions vont des ustensiles de cuisine qui s’éteignent automatiquement après usage aux aide-mémoire électroniques pour la prise de médicaments, en passant par les toilettes et lavabos réglables en hauteur, ainsi que les tapis spéciaux capables de détecter des chutes grâce à des capteurs. La mise en réseau avec le médecin ou l’infirmier ne pose évidemment aucun problème technique si la personne âgée le souhaite.

Le système d’appel d’urgence à domicile est l’une des technologies AAL les plus anciennes et les plus connues. Elle présente cependant un inconvénient de taille: elle requiert une intervention active. Il faut en effet appuyer sur le bouton pour demander de l’aide à un service de soins à domicile. Or si la personne perd subitement connaissance, le système d’appel d’urgence à domicile n’est d’aucune utilité. Les smartphones du commerce constituent par conséquent une solution mieux adaptée, car ils sont en mesure de reconnaître les chutes grâce à un logiciel correspondant et à des capteurs spéciaux. Le smartphone porté près du corps donne l’alerte si la personne tombe ou reste immobile durant une période prolongée.

Cet exemple le montre: cela fait longtemps que l’avenir est à nos portes et des applications Smart Home formidables ont trouvé leur place dans de nombreux ménages suisses. Nul besoin d’être un génie de la technique pour les utiliser. La plupart des applications s’installent facilement et rapidement.

Préférer l’aide médicale à distance à l’attente interminable dans le cabinet médical

smarthome-all

Les solutions d’aide médicale à distance innovantes sont notamment en plein essor. Les assurés peuvent ainsi faire évaluer des changements cutanés à l’aide de photos et faire analyser des radiographies. Tout cela se fait sur Internet, par téléphone ou via une consultation vidéo. Difficile de faire plus pratique! À l’écran, les médecins et infirmiers peuvent ensuite répondre à des questions sur la médication ou sur l’évaluation des lésions chroniques, lever des doutes ou proposer des traitements.

De nouvelles applications permettent également de visualiser le médecin-conseil sur l’écran du téléphone portable, où que l’on soit. Grâce aux informations communiquées par le patient et aux images et diagnostics éventuellement transmis, le spécialiste peut ensuite décider s’il est possible de résoudre le problème médical directement ou s’il vaudrait mieux consulter un médecin. Et ce n’est pas tout! La transmission sécurisée des données et prescriptions personnelles est en outre possible grâce à la technique. Elle se charge également des formalités pénibles et fournit les documents et dossiers exigés par la caisse-maladie pour la prise en charge des coûts. 

Des aides judicieuses au quotidien

smarthome-fernsteuerung

Plus personne n’a par ailleurs besoin de se rendre au cabinet médical pour une mesure de la tension artérielle ou pour d’autres examens médicaux de routine. Le trajet pour s’y rendre est en effet souvent plus dangereux que l’omission d’une mesure. Dans le cadre du Smart Home et de l’AAL, il existe en effet des appareils fiables, faciles à manier pour les patients, qui sont connectés par radio.

L’intérêt pour les technologies AAL augmente significativement. N’oublions pas que les gens vieillissent également de plus en plus en Suisse. Et ils préfèrent si possible continuer à vivre dans leur environnement habituel, malgré les obstacles et les difficultés. Selon une étude du think tank suisse metrobasel réalisée en 2016, les besoins, les souhaits et les attentes des personnes âgées concernant les logements adaptés aux personnes de leur âge ont changé ces dernières années. Elles voudraient pouvoir vivre aussi longtemps que possible chez elles en toute autonomie et avec une qualité de vie appropriée.

Les besoins et les exigences en termes de logements exempts d’obstacles adaptés aux personnes âgées ont donc augmenté en conséquence. Car le logement est synonyme d’environnement familier, de réseaux sociaux existants, mais aussi souvent d’une entraide entre voisins efficace. Il est donc judicieux et souhaitable que les personnes âgées puissent demeurer dans leur environnement habituel, comme le confirme l’un des résultats de l’étude «Vieillissement – Espace et habitat». 

Smart Home: se réjouir de l’avenir

L’objectif à long terme du Smart Home: l’ordinateur prend les commandes dès qu’il a enregistré les habitudes et les préférences des habitants et qu’il est en mesure d’agir en conséquence. Ainsi, même les courses qui étaient jusqu’à présent pénibles peuvent être davantage automatisées et simplifiées. Plus nombreuses seront les prestations en relation avec le domicile à être exécutées par le biais du réseau, plus le logement intelligent sera attrayant. Et de nombreuses innovations sont encore à venir. L’avenir nous apportera à coup sûr son lot d’applications et d’appareils intelligents dont nous pouvons nous réjouir dès aujourd’hui.

Malgré toutes ces perspectives positives et les inventions techniques qui sont censées simplifier la vie, offrir plus de confort et améliorer la sécurité, nous ne devons pas oublier une chose: chaque technologie devrait toujours être adaptée individuellement à la situation respective de la personne concernée. Et il ne s’agit que d’une assistance qui ne doit jamais se substituer au contact humain.

Objets de valeur et électronique

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top