Paiement et épargne

Nos postes de dépenses

En Suisse, selon les statistiques, un ménage moyen n’a pas à s’inquiéter de l’état de ses comptes à la fin du mois. Pour autant, sans gérer son budget, personne n’est à l’abri d’une mauvaise surprise.

Un ménage dispose en moyenne de 1544 francs à la fin du mois. Ce calcul a été réalisé par l’Office fédéral de la statistique (OFS) sur la base de données de l’année 2014. Ce montant peut paraître appréciable mais il est trompeur, car il concerne en effet des ménages de 2,2 personnes en moyenne. De plus, les écarts entre les tranches d’âge et de revenus sont très prononcés. Pour les jeunes qui entrent dans la vie active et les ménages individuels, il reste souvent moins.

Impôts, logement et consommation
En Suisse, le budget mensuel du ménage moyen calculé par l’OFS se présente donc comme suit:

depenses-d-un-menage-moyen-suisse-en-2014

Dans cet exemple, le logement et l’énergie ainsi que les impôts et transports constituent les dépenses les plus importantes. Les Suisses dépensent aussi une somme généreuse pour leur consommation et leurs loisirs. Le montant de l’épargne dépend, pour sa part, de la classe de revenus. La fourchette est située entre 736 francs par mois pour la classe de revenus inférieure (cinquième inférieur, ménage d’une personne de moins de 65 ans) et 2758 francs par mois pour la classe de revenus supérieure.

Garder un œil sur le budget
Dans ce contexte, le magazine Beobachter constate qu’une planification budgétaire détaillée est l’élément essentiel pour offrir le plus grand potentiel d’économie. Sans budgétiser ou en budgétisant de manière incomplète, on connaît certes le salaire versé chaque mois sur son compte, mais on ne sait pas ce qui est effectivement dépensé. Cela peut causer de fâcheuses surprises, notamment les coûts engendrés en cas d’accident ou encore des achats imprévus coûteux.

Il est donc intéressant de lister ses dépenses mensuelles et de prévoir des provisions pour les impôts et les imprévus. Budget-conseil Suisse fournit alors une aide précieuse. Des tableaux de calcul et des exemples adaptés à tous les groupes d’âge et à toutes les situations de logement sont disponibles sur le site Internet (lien ci-dessous).

Et en cas de dérapage?
Si le budget passe dans le rouge, la première chose à faire est de garder son calme. Ensuite, il faut réfléchir et vérifier les chiffres. L’idée est de voir s’il est possible de réduire ou de supprimer des dépenses. Vous pouvez par exemple vous demander si les prestations de votre abonnement de téléphonie mobile peuvent être réduites ou encore vous désabonner de certains magazines. Cet article younGo donne quelques astuces simples sans pour autant faire souffrir. Si tout cela ne sert à rien, il faut cibler les dépenses les plus importantes. Pouvez-vous envisager de prendre un logement meilleur marché? Payez-vous certaines assurances deux fois? Le microcrédit n’est en tout cas pas une option. Obtenir de l’argent rapidement peut être tentant mais ainsi, le trou dans le budget est au mieux colmaté – sûrement pas réparé.

Sources:
Office fédéral de la statistique
Beobachter: Den Geldfressern auf der Spur
Budget-conseil Suisse

Conclure l’assurance en ligne

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top