Paiement et épargne

Payer sans espèces

Aujourd’hui, le smartphone remplace le portemonnaie. Le cash numérique, c’est pratique, confortable et tout de même assez sûr. Que feraient les pickpockets avec des octets ? Coup d’œil sur le futur.

Payer sans espèces

«Zut, j’ai oublié mon <smart device> à la maison. Aurais-tu l’amabilité de payer mon repas de midi?», demande l’homme à sa collègue de bureau au restaurant. Cela est arrivé à tout le monde. Il y a dix ans, c’était le portemonnaie. En 2025, le «smart device» aura pris le relais. Les espèces et les cartes bancaires appartiendront au passé.
Récemment interviewé sur le monde de demain par la SRF, le futurologue Gerd Leonhard, d’Arlesheim, a répondu: «Beaucoup de gens ne paieront plus avec une carte de crédit mais avec leur portable. Aujourd’hui déjà, on a la sensation que cet appareil nous colle de plus en plus à la peau, mais cela pourrait encore s’intensifier.» Pour l’instant, nous payons le portable à la main, puis ce sera peut-être avec notre montre. «Et dans dix ans, dit-il, nous commanderons les appareils d’un simple regard, par la pensée ou du petit doigt. Cela sera devenu aussi normal que d’envoyer un SMS.»
Le premier pas a été franchi en 2014: Apple Pay avait en effet lancé le paiement sans contact sur un appareil que l’on appelait encore à l’époque le «smartphone». Là déjà, l’empreinte digitale servait à autoriser le paiement. Les grands fabricants d’appareils ont emboîté le pas avec Android Pay et Samsung Pay. Des entreprises comme Facebook, Amazon ou Zalando, qui ont de très nombreux contacts clients, possèdent depuis longtemps leurs propres services de paiement, qui sont en outre compatibles entre eux. Le GC (ou «Global Coin») semble devoir s’imposer comme monnaie mondiale.

Cette monnaie ne permet pas seulement de payer des produits et des services mais aussi de rembourser des dettes auprès d’amis et de connaissances, ceci grâce à des services dits P2P. Il suffit pour cela de rapprocher les deux «smart devices» ou, pour payer dans un magasin, de passer l’appareil devant un lecteur. Le paiement est validé au moyen d’une caractéristique biométrique (iris ou empreinte digitale). La plupart des banques et des sociétés émettrices de cartes de crédit se sont retirées de ce créneau. Le clearing des paiements et la résolution des problèmes éventuels sont assurés par Global Money, un pool de prestataires de services de paiement placé sous la houlette de Google.

Le «smart device» en mode haute sécurité
Pour éviter qu’un tiers ne puisse vider votre portemonnaie numérique, les prestataires utilisent en plus des caractéristiques biométriques plusieurs autres fonctions de sécurité. Lors de la transmission sans fil, ne sont communiqués ni le nom du client ni le numéro de compte. Pour la transmission chiffrée des données est utilisé un numéro d’appareil et un numéro de transaction à usage unique. Ce principe, dit de la «tokenisation», est devenu une norme sectorielle. L’emploi de tokens (= jetons) permet également de définir des plafonds ou de valider des points d’acceptation. Ces données chiffrées sont logées dans la zone protégée du «smart device», de sorte que ni le fabricant de l’appareil ni d’autres apps ne peuvent y accéder.

Attractif aussi pour les jeunes

Pour que les mineurs puissent eux aussi payer par la voie électronique, certains prestataires se sont spécialisés dans ce groupe cible. Et tout cela ne tient en rien de la science-fiction: Twint existe d’ores et déjà. Cette app de paiement suisse fonctionne sur la base de crédits à charger à l’avance. Le chargement s’effectue à l’aide d’un numéro de carte PostFinance, par versement bancaire ou par carte prépayée. Cette app de la filiale de PostFinance est déjà acceptée par une cinquantaine de bars, cafés, restaurants et magasins. En 2025, les points d’acceptation seront évidemment beaucoup plus nombreux. C’est avec cette app que l’on réglera alors ses dettes.

Paiement électronique égal mobilité – une sélection de prestataires
www.android.com/pay
www.apple.com/apple-pay
www.paypal.com/ch
www.samsung.com/us/samsung-pay
www.twint.ch
www.microsites.ubs.com/paymit/de/

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top