Prévoyance et patrimoine

3 raisons de créer un 3e pilier en 2019

Vous hésitez à créer un pilier 3a? Nous vous expliquons pourquoi vous devriez agir sans tarder. Vous avez déjà franchi le pas? Nous vous révélons pourquoi il vaut la peine d’ouvrir plus d’un troisième pilier.

1. Les impôts

Parce que je n’aime pas payer trop d’impôts

C’est l’avantage immédiat: chaque année, vous pouvez déduire de votre revenu imposable le montant versé dans un troisième pilier. Vous devez cependant respecter une limite fixée par la loi. En 2019, le montant maximal pour les versements au troisième pilier lié est de 6’826 francs*.

Mais attention: pour profiter de cette économie fiscale, vous devez verser le montant souhaité avant la fin de l’année civile. Autrement dit, mieux vaut régler la question avant les fêtes de Noël. 

* Les indépendants qui ne sont pas affiliés à une caisse de pension peuvent verser un montant plus élevé, à savoir 20% de leur revenu annuel, à concurrence de 34'128 francs par an.

Le montant maximal pour les versements au pilier 3a est de 6’826 francs en 2019.

Exemple:

jusqu’à 2000 francs d'économie fiscale grâce au pilier 3a

Concrètement, le montant économisé dépend de votre revenu et de votre canton de domicile. Par exemple, pour une personne célibataire et sans enfants domiciliée à Lausanne et dont le revenu imposable s’élève à 60'000 francs, l’économie d’impôts atteint 1’770 francs.

2. La retraite

Parce que je compte vivre ma retraite à 100%

L’AVS et la caisse de pension couvrent seulement 60% du dernier salaire. Autrement dit, sans troisième pilier, les  retraités doivent se serrer la ceinture

Si vous exploitez le potentiel du troisième piier, vous disposerez durant votre retraite d’un confortable capital supplémentaire. Un must si vous comptez conserver votre niveau de vie – et profiter de votre retraite pour voyager, choyer votre famille ou vous consacrer à de nouveaux hobbys.

Exemple:

200 francs par mois = plus de 100’000 francs pour la retraite

En économisant par exemple 200 francs par mois sur une période de 40 ans – soit de 25 à 65 ans par exemple –, vous mettez de côté la jolie somme de 100’940 francs (hypothèse: taux d'intérêt moyen de 0,25%). À la retraite, cet argent vous sera précieux pour maintenir votre niveau de vie et réaliser vos projets personnels.

Selon votre profil d'investisseur, vous serez peut-être intéressé par une solution liée à des fonds de placement. Comme les taux d'intérêt sont actuellement très bas, ces solutions permettent d'espérer de meilleurs rendement. Admettons que  vous versez chaque année 6000 francs dans un pilier 3a lié à des fonds et  obtenez un rendement annuel de 2%. Grâce à l'effet des intérêts composés, vous économisez ainsi plus de 145'000 francs en l'espace de 20 ans.

3. La propriété du logement

Parce que je ne compte pas rester locataire toute ma vie

L’argent placé dans un pilier 3a est immobilisé, c’est-à-dire que vous ne pouvez pas en disposer à votre guise. En principe, vous ne pourrez y accéder qu’à l’approche de votre retraite. Il existe toutefois trois exceptions à la règle. Vous pouvez aussi retirer votre troisième pilier:

  • pour financer l’achat d’un logement,
  • pour démarrer une activité indépendante,
  • en cas de départ définitif à l’étranger.

En effet, on considère qu’acheter un bien immobilier constitue aussi une forme de prévoyance. L’argent épargné dans un troisième pilier lié peut donc servir de fonds propres lors de l’acquisition d’un logement qui vous sert de résidence principale.

Exemple:

106’582 francs de fonds propres en 15 ans

En 2004, au moment de fêter vos 25 ans, vous avez pris la ferme décision de cotiser chaque année le montant maximal dans un troisième pilier lié. Quinze ans plus tard, l'heure est venue pour vous d'acheter un appartement ou une maison. Grâce à votre prévoyance, vous avez épargné 106’582 francs dans votre troisième pilier (hypothèse: taux d'intérêt moyen de 0,5%). Cet argent peut vous servir de fonds propres.

Si vous avez déjà un pilier 3a...

Profitez de la hausse du montant maximal

En 2019, le Conseil fédéral a augmenté le montant maximal pour les versements au troisième pilier lié. Ainsi, vous pouvez désormais déduire de votre revenu imposable jusqu'à 6’826 francs. C'est l'occasion de faire le point: pourriez-vous augmenter vos versements mensuels pour profiter d'une économie fiscale maximale?

Ouvrez un deuxième (ou un troisième) pilier 3a

Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier: l'adage vaut aussi pour le troisième pilier. En créant plusieurs piliers 3a, vous augmentez votre marge de manœuvre. Par exemple, vous pouvez profiter des garanties d'un troisième pilier sous forme d'assurance vie et de la flexibilité d'une solution bancaire. Au moment de prendre votre retraite, vous pourrez en outre retirer votre épargne de manière échelonnée, sur plusieurs années fiscales, afin d'économiser des impôts.

Pensez au pilier 3b

Lorsqu'on parle de troisième pilier, on pense souvent au pilier 3a. Le pilier 3b correspond quant à lui à l'épargne traditionnelle. Selon votre situation, elle peut prendre la forme d'une assurance vie ou de placements dans des titres par exemple. Le pilier 3b ne permet certes pas d'économiser des impôts, mais il offre une plus grande flexibilité, car vous pouvez disposer de cet argent librement.

Pilier 3a

Commencez à épargner sans plus tarder!

Cela pourrait vous intéresser

Magazine
Avez-vous une question? Top