Prévoyance et patrimoine

Faire le tour du monde en toute quiétude

Prévoyance et patrimoine


Rêve d’une vie | Faire le tour du monde en toute quiétude

Profitez de votre voyage, grâce à une sécurité financière

Laisser le quotidien derrière soi, découvrir de nouveaux pays et des cultures étrangères. Un tour du monde ne doit pas rester un rêve. Une bonne préparation vous permettra de bien gérer vos finances avant, pendant et après votre voyage.

Couverture financière: avant, pendant et après le voyage de votre vie

Faire le tour du monde demande du courage. Vous quittez vos quatre murs pour entrer en terres inconnues. De nombreuses surprises – positives et négatives – vous attendent. Un tour du monde prend du temps. Il peut durer des mois, voire des années. Et un tour du monde coûte cher. En règle générale, un voyage autour du monde entraîne uniquement des dépenses, et aucun revenu. Si vous envisagez de faire le tour du monde, réfléchir à vos propres finances est donc d’autant plus important.

Avant votre tour du monde

Planifiez votre budget

La première chose à faire est de planifier votre budget. De combien d’argent disposez-vous pour votre tour du monde? Le budget détermine la durée de votre voyage et où il vous mènera. Si des pays comme le Japon ou l’Australie sont coûteux, le Laos ou la Bolivie sont des destinations plus abordables. Vos moyens financiers détermineront votre logement et les activités que vous pourrez savourer pendant votre voyage. Notre conseil: prévoyez un peu plus. Un tour du monde n’est pas entièrement prévisible. Pour profiter pleinement et en toute quiétude de votre voyage, vous devez disposer d’une certaine marge de manœuvre financière. 

Louez votre appartement

Si vous souhaitez conserver votre appartement malgré une longue absence, une sous-location peut être une bonne idée. L’argent que vous économisez ainsi peut venir bien à point pendant votre voyage. Si vous êtes locataire, pensez à discuter d’une sous-location avec votre bailleur·eresse.  ​​​​​​​

Vérifiez vos abonnements

En cas d’absence prolongée, la règle générale est la suivante: réduisez vos frais fixes au minimum. Outre les frais de logement, pensez surtout aux abonnements en cours. Faites une pause dans votre abonnement de fitness, résiliez votre journal du dimanche suffisamment tôt et adaptez votre abonnement téléphonique et Internet à vos besoins. Profitez également de la résiliation de vos abonnements pour chercher des fournisseurs·euses plus avantageux à votre retour.

Voyez si vous avez besoin d’une assurance-maladie à l’étranger

Si vous prévoyez un long séjour à l’étranger, il vaut la peine de vérifier si votre assurance-maladie vous couvre suffisamment. Pour cela, il peut être intéressant de souscrire une assurance-maladie à l’étranger par l’intermédiaire de votre caisse-maladie ou d’un·e assureur·euse voyages. Vous éviterez ainsi une couverture insuffisante et de longs délais d’attente à l’étranger, et bénéficiez de la protection habituelle, sans devoir craindre une prise en charge médicale insuffisante ou la mauvaise qualité de certains établissements publics. Vous évitez également les frais de traitement élevés dans les pays où le système de santé est onéreux, comme les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou le Japon.

Pendant votre tour du monde

Soyez totalement numérique  

Misez entièrement sur le numérique pour vos finances. Demander à recevoir toutes vos factures par e-mail, et effectuez tous vos paiements en ligne. C’est non seulement pratique, mais cela vous évite aussi des soucis inutiles. Grâce à l’e-banking et aux factures numériques, vous contrôlez vos finances à tout moment, où que vous soyez. Vous n’avez donc pas à craindre les avis manqués ou une boîte aux lettres qui déborde pendant votre absence.

N’oubliez pas les impôts

En termes d’impôts, n’oubliez pas deux choses: si vous partez pour un voyage prolongé autour du monde, vous recevrez des nouvelles des impôts un jour ou l’autre. En mode «vacances», vous risquez vite de les oublier. Charger quelqu’un de s’en occuper peut donc s’avérer judicieux. Autre conseil: si possible, faites votre tour du monde en fin d’année et en début d’année suivante. Votre progression ne s’en portera que mieux, et vous réaliserez des économies fiscales.

Laissez votre argent travailler pour vous

En règle générale, les globe-trotters font une pause carrière sous forme de congé non payé, partent entre deux emplois ou quittent leur emploi pour réaliser leur rêve. Le revenu habituel est donc supprimé pendant le tour du monde. Que vous preniez des vacances est une chose, que votre argent en prenne également en est une autre. Pendant un tour du monde notamment, un revenu passif est un coup de pouce financier bienvenu. Une stratégie de placement ciblée vous permettra de constituer un patrimoine, à condition toutefois de commencer suffisamment tôt. Réussir ses placements demande du temps. Vous trouverez dans cet article du magazine des conseils sur la manière d’investir correctement et intelligemment pour réaliser le rêve de votre vie.

Évitez les lacunes de cotisations

Tout salaire s’accompagne du paiement de cotisations aux assurances sociales. Si le salaire n’est pas versé pendant votre voyage, il vous faut prévenir les lacunes de cotisations. Pour ce faire, contactez directement votre caisse de compensation AVS, afin de savoir combien vous devez verser. Bon à savoir: vous pouvez combler les éventuelles lacunes de cotisations dans un délai de cinq ans après votre pause professionnelle. 

Poursuivez votre prévoyance

Si les versements dans le 3e pilier sont volontaires, essayez tout de même de les maintenir pendant votre tour du monde. Votre prévoyance vieillesse vous en remerciera. Vous pouvez également interrompre les versements pendant votre absence, et les reprendre à votre retour. Si vous avez souscrit une police d’assurance 3a, vous êtes tenu·e de verser la prime annuelle convenue, malgré votre absence. 

Après votre voyage

Faites le bilan

Même la plus belle aventure a une fin. Une fois de retour, faire le point peut s’avérer judicieux. Où en sont vos finances? Avez-vous dépassé votre budget? Ou bien reste-t-il quelque chose? Adaptez à nouveau vos finances aux conditions de votre pays. Pensez à préparer vos ordres permanents, réactivez votre mode d’épargne et vérifiez vos placements.

Introduisez de nouvelles règles

Le quotidien du voyage est différent, y compris en termes de finances. Vous apprendrez certainement de nouvelles choses au cours de votre aventure. Vous vous êtes familiarisé·e avec la numérisation complète? Vous avez tenu une comptabilité exacte de vos dépenses? Utilisez ces connaissances une fois de retour chez vous, et optimisez vos finances. 

Nous vous accompagnons de A à Z

Un tour du monde demande une planification minutieuse. Pour vous permettre de vous concentrer sur l’essentiel et de profiter de votre aventure en toute quiétude, nous vous soutenons pour tout ce qui touche à vos finances. En tant que banque et assurance, nous sommes votre partenaire idéal dans ce domaine – avant, pendant et après votre voyage.

Le tour du monde, sans soucis financiers

Bien investir et bien prévoir pour le rêve de toute une vie

Comment pouvons-nous vous aider ? Top