Prévoyance et patrimoine

Le temps du deuil

Le Life Coach de la Bâloise s’occupe de tout le reste

Un Life Coach est synonyme de prévoyance vécue

Après un décès, les survivants qui ont bien d’autres soucis sont confrontés à des tâches innombrables. Celui qui veut soulager ses proches prévoit et confie toutes les questions organisationnelles aux Life Coaches de la Bâloise.

On n’imagine pas à quelle vitesse les choses peuvent déraper: une chute de l’échelle en cueillant des cerises. Un appui de fenêtre dont on pensait qu’il était plus solide lors du ménage. Un excès de confiance dans sa propre priorité en voiture. Une mauvaise estimation de la vitesse d’un vélo électrique. Ou des médecins qui diagnostiquent un cancer alors qu’on pensait à une indigestion.

La mort nous surprend au beau milieu de la vie
La mort n’attend pas que nous soyons prêts à l’accueillir. Elle s’empare parfois de nous alors que nous sommes au beau milieu de l’existence avec des enfants qui vont encore à l’école et une maison que nous n’avons pas fini de payer. Chaque année, environ 8000 Suisses âgés de 18 à 64 ans décèdent, la plupart de maladies, d’autres d’accidents, quelques-uns suite à des actes criminels. Rares étaient ceux qui s’attendaient à être arrachés si tôt à la vie. Et d’imposer ainsi à leurs proches de devoir s’occuper de tout.

Le Life Coach en tant que partenaire fiable et compétent
Rien ne les y oblige: celui qui veut soulager ses proches prévoit, grâce au Life Coach de la Bâloise Assurances. Il soutient les proches dans les moments les plus difficiles. Le deuil fait souvent perdre pied aux survivants. Et pourtant, il faut se lever chaque jour et faire une multitude de choses, résoudre des problèmes, prendre des décisions. C’est dans ce contexte précisément que le Life Coach intervient pour les conseiller et les épauler. Il agit comme un partenaire compétent, neutre et fiable des survivants, garde le contrôle et initie les bonnes décisions, voire les prend lui-même.

La prévoyance est la meilleure protection
La famille ne doit pas rester démunie et impuissante. C’est pour cela qu’il y a le Life Coach. Il permet dès aujourd’hui de régler tous les problèmes et de se préparer au pire, même si l’on peut espérer que celui-ci se produira le plus tard possible. Fabrizio Soncini, Life Coach pour la Bâloise Assurances, a élaboré une longue check-list à cet effet. Y figurent entre autres thèmes les directives anticipées du patient, la procuration en cas d’inaptitude et les dispositions funéraires ou même le testament. Des listes d’adresses doivent être établies et des mots de passe informatiques enregistrés. Et la liste est longue.

Profiter des connaissances des spécialistes
«Nous savons tout ce qu’il faut et pouvons donc régler le processus de prévoyance de manière systématique et efficace», explique Fabrizio Soncini. Sans cette mesure, les proches devraient commencer par consacrer beaucoup de temps à découvrir tout ce qu’ils doivent régler en cas de décès. Or ils n’auraient pas la tête à cela.

100 tâches après un décès
On sous-estime souvent l’ampleur des tâches à accomplir après un décès. «Nous avons fait le calcul», explique Fabrizio Soncini. «Il y a une centaine de tâches. Et il faut plus de 100 heures pour les régler. On a affaire à une douzaine de prestataires différents – du fleuriste pour l’enterrement à l’entreprise qui nettoie le logement.» Les Life Coaches de la Bâloise Assurances se chargent de toutes ces tâches.

«De nombreux survivants sont reconnaissants quand ils n’ont pas à quitter la maison», explique Corina Soncini, qui est également Life Coach pour la Bâloise. Elle a sa check-list après un décès: «Nous la passons en revue point par point et déterminons avec les survivants les tâches dont nous nous chargeons.»

Le vide après le décès
Les Life Coaches comme Fabrizio et Corina Soncini vérifient en outre l’état dans lequel se trouvent les survivants. «Certains sont sous le choc et essaient de refouler la réalité», précise Corina Soncini. «D’autres ne sont même pas en mesure de répondre au téléphone.»

Organisation de l’enterrement
Les Life Coaches s’en chargent: ils s’occupent des obsèques et de tout ce qui en dépend. «Bon nombre de choses doivent être réglées immédiatement, par exemple l’annonce officielle du décès», explique Fabrizio Soncini. «De nombreux détails doivent en outre être réglés à chaque enterrement: quelles fleurs, quelles couronnes, faut-il réserver des musiciens, qui tient le discours, qui s’occupe des faire-part? Si les proches le souhaitent: nous.»

Testament, héritiers, droits et devoirs
La dernière partie de la check-list est réglée après les obsèques. Et maintenant? Qu’en est-il de la situation financière, en termes de revenus et de succession, d’appartement ou de maison? «À ce stade, la plupart des survivants sont heureux de ne pas avoir à s’en charger», explique Corina Soncini. «Ils nous confient simplement les dossiers et déclarent: ‹renseignez-vous.› Nous élaborons ensuite des propositions de solutions.

Conseil aux survivants
Les Life Coaches accompagnent les survivants dans toutes les démarches. Ils ont ainsi l’assurance que tout va bien se passer, expliquent Fabrizio et Corina Soncini. Pour que la vie continue. Même sans le Life Coach, après un certain temps.

Notre offre de Life-Coach vous a-t-elle convaincu? Sachez que pour en bénéficier, il vous suffit de souscrire une assurance vie Baloise Safe Plan ou Baloise Fonds Plan et de choisir le module de sécurité «Life Coach». Pour en savoir plus, prenez rendez-vous avec votre conseiller pour un entretien d’information personnalisé.

Life Coach

Life Coach

Arraché à la vie – Aide apportée par le Life Coach

Nos Life Coachs accompagnent les proches du défunt durant la période douloureuse du deuil.

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top