Prévoyance et patrimoine

Succession numérique

Une part toujours plus grande de notre vie se déroule en ligne: nous écrivons des e-mails, effectuons des opérations bancaires sur Internet et notre téléphone portable nous permet de partager nos photos de vacances sur Facebook.

Comment léguer vos données en toute sécurité

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui adviendra de ces données numériques après votre mort?

Mon ancienne camarade de classe est décédée l’année dernière, victime d’un tragique accident. J’ai reçu un faire-part de décès par la poste. Quelques mois plus tard, Facebook m’a rappelé son anniversaire, ce qui m’a surpris. Je me suis aussi rendu compte avec effroi que certains de ses amis Facebook, sans doute pas au courant du décès, souhaitaient à la défunte un joyeux anniversaire, beaucoup de bonheur et bonne santé. Quelle horreur!

Supprimer un profil Facebook?

Sans doute ma camarade n’avait-elle informé personne de ce qui devait advenir de son compte Facebook après sa mort. À son âge, après tout, c’est compréhensible. Son compagnon n’est pas sur Facebook et ses parents ne savent peut-être pas ce qu’il faut faire. À savoir: les proches peuvent remplir un formulaire sur Facebook pour que le profil de la personne défunte soit supprimé ou transformé en «compte de commémoration». Quelle variante ma camarade aurait-elle privilégiée? Ses proches n’auraient pu le savoir que si la défunte avait réglé la question de son héritage numérique lorsqu’elle était encore en vie.

Décharger ses proches et décider par soi-même

Après un décès, les proches ont beaucoup de choses à faire: organiser l’enterrement, résilier les contrats, prévenir les banques et les assurances... Ce à quoi s’ajoute désormais s’occuper de la vie en ligne de la personne défunte. Cette tâche est très difficile et demande beaucoup de temps si l’on ne sait pas quels services la personne défunte utilisait, ou si l’on ignore comment s’y connecter. Il est donc important de s’occuper suffisamment tôt de son propre héritage numérique, et cela pour deux raisons: d’une part, pour décharger ses proches, et d’autre part, pour soi. On peut ainsi décider soi-même ce qui doit un jour advenir des photos que nous prises avec notre téléphone portable et des autres contenus Facebook.

L’héritage numérique en cinq étapes

Quel est le bon moment pour se pencher sur la question de son héritage numérique? Il faut le faire dès aujourd’hui! Vous pouvez rapidement régler la question grâce à cinq brèves étapes:

  1. Désignez dans votre testament une ou plusieurs personnes chargées de s’occuper de votre héritage numérique. Vous pouvez tout laisser entre les mains d’un seul exécuteur testamentaire ou bien répartir les diverses tâches entre différentes personnes, en désignant par exemple votre partenaire pour l’e-banking, votre meilleur(e) ami(e) pour Facebook, etc.
  2. Constituez une liste de tous les services dont vous vous servez avec les données de connexion correspondantes. Ajoutez-y aussi le mot de passe de votre ordinateur et le code PIN de votre téléphone portable. Notez ce qui doit advenir des différents services et des diverses données après votre mort.
  3. Conservez cette liste dans un endroit sûr. Soit sur papier dans un coffre-fort, soit sous forme numérique auprès d’un service de conservation de données comme SecureSafe où vous pouvez sauvegarder vos documents, fichiers et mots de passe importants, et désigner des personnes autorisées. S’il devait vous arriver quelque chose, une personne de confiance que vous aurez désignée pourrait activer l’héritage des données à l’aide d’un code d’activation. Les personnes autorisées auraient alors accès à vos données. SecureSafe garantit d’informer les personnes concernées par e-mail et par courrier postal, et de transmettre les données conformément à vos souhaits et directives.
  4. Informez vos proches de l’existence de cette liste et du lieu où ils peuvent la trouver en cas d’urgence. Si nécessaire, expliquez-leur comment fonctionne SecureSafe.
  5. Actualisez régulièrement la liste, par exemple lorsque vous vous servez de nouveaux services ou lorsque votre situation de vie se modifie.

Régler la question de votre héritage numérique vous garantit une chose: après votre mort, vos proches pourront s’occuper de vos comptes en ligne en accord avec vos souhaits et sans devoir effectuer un pénible travail de recherche.

Life Coach

Life Coach

Arraché à la vie – Aide apportée par le Life Coach

Nos Life Coachs accompagnent les proches du défunt durant la période douloureuse du deuil.

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top