Prévoyance et patrimoine

Une pratique correcte du cardio-training

Des conseils et des astuces pour un cœur sportif, un système immunitaire renforcé et davantage d’hormones du bonheur: voici comment vous entraîner efficacement et de manière ciblée.

Faites du bien à votre corps

Par cardio-training ou entraînement d’endurance, on entend des unités d’activité physique cohérentes d’une durée minimale de 30 minutes. Il peut s’agir de course à pied, de natation, de cyclisme ou d’une unité sur un appareil de cardio training dédié dans une salle de sport. La combinaison d’un renforcement musculaire et d’un entraînement cardiovasculaire permet de maintenir l’organisme dans une forme optimale. Étant donné que cette forme d’entraînement implique une forte dépense énergétique, elle permet de réduire efficacement les graisses et de constituer une masse musculaire avec des résultats visibles en très peu de temps.

Mais la combustion efficace des graisses induite par le cardio-training n’est pas le seul avantage. Le bilan énergétique, la forme physique et la résistance au stress de l’organisme sont également améliorés, la concentration est aiguisée, la formation de globules rouges s’accélère, le système immunitaire est renforcé, la tension artérielle est réduite et les hormones du bonheur sont secrétées.

Une dépense énergétique correcte ne s’improvise pas. Ces conseils doivent être suivis pour un entraînement optimal:

L’heure de la journée idéale pour l’entraînement
La phase de postcombustion qui dure plusieurs heures après chaque entraînement est mise à profit de façon optimale par une unité d’entraînement matinale. Le corps a ainsi suffisamment de temps pendant la journée pour fournir l’énergie nécessaire au processus de régénération. Cet effet est nettement moins marqué lors d’un entraînement en soirée, en raison du ralentissement des processus métaboliques pendant le sommeil. L’entraînement matinal offre en outre l’avantage de débuter la journée de façon plus motivée et équilibrée. Et il n’y a ainsi aucun risque de reporter l’entraînement.

Fixez-vous des objectifs réalistes
Les objectifs irréalistes sont une source de démotivation. Progressez lentement et augmentez progressivement l’intensité et la durée de l’entraînement. Étant donné que l’organisme doit d’abord s’habituer à ce nouvel effort, vous ne devriez pas le surmener et vous accorder du repos entre les unités d’entraînement. Les tendons et les ligaments s’habituent plus lentement à ce nouvel effort que ne progresse votre endurance. Vous devez donc être attentif à votre organisme et vous fier à vos sensations pour savoir quand l’heure est venue d’accroître l’intensité de l’entraînement.

Fréquence de l’entraînement
Intégrez tout naturellement l’entretien dans votre vie quotidienne. Au lieu d’accomplir des unités d’entraînement très intenses mais irrégulières, vous devriez privilégier des séances légères de 30 à 60 minutes, plusieurs fois par semaine.

La bonne fréquence cardiaque
Une fréquence cardiaque comprise entre 120 et 150 pulsations par minute est jugée idéale. Mais la fréquence cardiaque individuelle optimale dépend de nombreux facteurs et peut être déterminée par un médecin du sport. Entraînez-vous dans la plage de fréquence dans laquelle vous ressentez certes l’effort, mais sans vous épuiser.

Des effets accentués par un entraînement fractionné et la variété
Des pics de performance devraient régulièrement être intégrés dans l’entraînement pour un effet de postcombustion particulièrement intense et les plages de pulsations devraient être variées. Il est également judicieux d’alterner les appareils d’entraînement, afin de solliciter le plus grand nombre de muscles différents.

Veillez à une hydratation suffisante
En raison de la transpiration induite par l’entraînement, vous devriez veiller à consommer une quantité suffisante de liquide. Vous devriez boire au moins un demi-litre au cours d’un entraînement de 30 minutes. Les boissons isotoniques sont intéressantes à cet égard, car leur valeur osmotique correspond à celle du sang humain. Grâce au rapport idéal entre nutriments et minéraux, les composants de ces boissons sont particulièrement bien absorbés.

Le goût de l’entraînement
Le plaisir ne devrait pas être négligé, car il est déterminant. Il faut apprécier l’entraînement pour persévérer et l’intégrer dans la vie quotidienne. Cherchez des amis pour vous entraîner ensemble. Et lors du choix de l’activité sportive, ne vous basez pas sur la dépense énergétique maximale mais sur vos propres envies.

Grâce à ces astuces, plus rien ne s’oppose à l’entraînement. Amusez-vous bien!

Life Coach

Life Coach

Arraché à la vie – Aide apportée par le Life Coach

Nos Life Coachs accompagnent les proches du défunt durant la période douloureuse du deuil.

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top