Prévoyance et patrimoine

Pilier 3a: un outil pour combler les lacunes de prévoyance

Grâce à ses avantages fiscaux, le troisième pilier lié (pilier 3a) est l’instrument optimal pour la prévoyance individuelle à long terme.

Le plus tôt sera le mieux

Il n’est pas toujours facile de se motiver à épargner pour sa retraite. Mettre chaque mois un peu d’argent de côté pour demain, c’est un sacrifice financier. Il vaut pourtant la peine de commencer tôt: au fil des ans, vous mettez de côté un important capital. Or, cette épargne individuelle joue aujourd’hui un rôle crucial si vous comptez maintenir votre niveau de vie à la retraite.

Une lacune à combler

En effet, la hausse de l’espérance de vie ainsi que la faiblesse des taux d’intérêt font pression sur la prévoyance vieillesse. Par conséquent, l’écart entre le revenu gagné avant la retraite et les prestations fournies par le premier et le deuxième pilier (AVS et caisse de pension) ne cesse de se creuser. C’est ici qu’intervient le troisième pilier: il comble la lacune de prévoyance ainsi formée. Pour le formuler autrement, sans troisième pilier, les futurs retraités accuseront une importante baisse de leurs revenus au moment de remettre leur tablier.

Des souhaits à réaliser

Le troisième pilier, c’est donc ce qui vous permettra de mettre du beurre dans les épinards. Ou de financer vos projets pour vos vieux jours, un voyage ou une nouvelle voiture par exemple. Par ailleurs, vous serez peut-être un jour tenté de prendre une retraite anticipée. Ici aussi, le troisième pilier est votre allié.

Un avantage fiscal intéressant

Bref, la prévoyance individuelle liée a d’importants avantages à long terme. Mais cet outil d’épargne présente aussi des atouts dans une optique à court terme. À concurrence d’un certain montant maximal, les sommes versées dans un troisième pilier sont déductibles du revenu imposable. Vous économisez donc des impôts. L’économie fiscale est même double, car les plus-values réalisées sur les avoirs du troisième pilier ne sont pas imposées. Vous devrez néanmoins vous acquitter d’un impôt sur les versements en capital lors du retrait de votre troisième pilier, à un taux réduit.

Mais attention: au moment du retrait des avoirs de prévoyance, la facture fiscale varie fortement selon le canton. Afin d’éviter les mauvaises surprises, il vaut la peine d’élaborer un plan précis avec l’aide d’un spécialiste, qui vous expliquera comment échelonner les versements sur une durée de cinq ans pour optimiser votre charge fiscale.

Des détails importants

Les privilèges fiscaux rendent le pilier 3a particulièrement intéressant. Cette forme de prévoyance est cependant réservée aux personnes exerçant une activité lucrative. Par ailleurs, les versements annuels sont limités. Enfin, l’argent placé dans un troisième pilier est immobilisé et pourra être retiré au plus tôt cinq ans avant l’âge de la retraite (exceptions: financement de la propriété du logement, passage à une activité lucrative, immigration ou invalidité). Autrement dit, vous ne pouvez pas disposer librement de ces montants, c’est pourquoi on parle de «prévoyance liée».

Une alternative plus souple

Les contrats du pilier 3a ont donc une durée fixe et ne peuvent pas être résiliés à tout moment. La prévoyance du pilier 3b offre quant à elle davantage de souplesse, mais elle n’est pas assortie des mêmes avantages fiscaux que le pilier 3a. Par rapport à une police d’assurance, un troisième pilier sous forme de compte bancaire offre également une plus grande flexibilité, car son titulaire peut décider chaque année du montant qu’il souhaite verser, à concurrence du montant maximal en vigueur. Il peut aussi suspendre ses versements pendant une année ou plus, par exemple s’il fait face à des difficultés financières. Avec un troisième pilier sous forme d’assurance, le client s’engage à effectuer des versements annuels.

Plusieurs options

Bref, il existe différentes possibilités pour se constituer une prévoyance individuelle liée. Les polices d’assurance vie sont assorties de certaines garanties, tandis que les comptes bancaires sont plus flexibles. Dans bien des cas, une combinaison de ces deux types de pilier 3a s’avère être une solution de prévoyance appropriée.

Une double compétence

Pour faire un choix entre pilier 3a sous forme d’assurance et 3e pilier bancaire, ou encore pour combiner adroitement ces deux formes de prévoyance, il est important d’avoir un interlocuteur qui connaisse ces deux mondes. Or, la Baloise Bank SoBa et la Bâloise Assurances réunissent les compétences d’une banque et d’une assurance. Ainsi, les conseillers de la Bâloise peuvent proposer à leur clients le meilleur des deux mondes et composer pour eux une offre sur mesure adaptée aux besoins individuels et à la situation personnelle.

Un modèle unique

Ce partenariat entre banque et assurance permet à la Bâloise de fournir un conseil global unique en Suisse. Concrètement, le conseiller en assurance fait appel à son partenaire de la banque pour les besoins liés à l’activité de placement. À l’inverse, il est aussi possible de solliciter des offres d’assurance par le biais du conseiller bancaire. Le client obtient ainsi une solution de prévoyance, d’assurance et de placement pensée d’un seul tenant.

Un pilier 3a sur mesure

Profitez d’un conseil global

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top