Prévoyance et patrimoine

Prévoyance pour les femmes: à quoi faire attention?

La garde d’enfants en commun et le travail partiel sont choses courantes dans les jeunes familles, mais c’est souvent la femme qui reste le plus à la maison. C’est pourquoi les femmes devraient commencer assez tôt une prévoyance privée.

Modèle familial traditionnel

Christian Jaussi est conseiller Prévoyance & Patrimoine depuis 30 ans. Interrogé sur la pertinence de planifier différemment la prévoyance selon que l’on est un homme ou une femme, il répond: «La plupart de mes clients et clientes sont des baby-boomers et ont souvent vécu selon le modèle familial traditionnel. C’est donc plutôt l’homme qui s’occupe de la prévoyance.» À cet égard, Christian Jaussi prévoit un déplacement des compétences dans les générations plus jeunes.

Un rattrapage quasi impossible

Selon les statistiques, la garde des enfants reste majoritairement une affaire de femme, même si les deux parents travaillent et se partagent la gestion des enfants. Il est donc particulièrement important pour les jeunes femmes en pleine activité professionnelle de se pencher assez tôt sur la question de la prévoyance. «Le plus tôt sera le mieux», indique Christian Jaussi. «La prévoyance avec un compte 3a est intéressante même si les versements ne représentent qu’une petite partie du revenu.» Les placements à long terme et les intérêts composés peuvent constituer au bout de dix ans un montant non négligeable. Car les femmes sont en général désavantagées par la baisse de revenu due à la garde des enfants, même si l’avoir de la caisse de pension est divisé par deux en cas de séparation ou lors du versement d’une rente.

De plus, en cas de retour à la vie active, les femmes peuvent rarement verser assez pour pouvoir vivre de la prévoyance étatique des 1er et 2e piliers. C’est pourquoi la prévoyance privée via le pilier 3a joue un rôle croissant. Enfin, une planification de la prévoyance complète comprend aussi uneanalyse des risques comme l’incapacité de gain, le décès ou l’invalidité. Christian Jaussi recommande aux hommes et femmes de 50 ans une planification financière complète avec un spécialiste expérimenté. «L’expérience montre que la valeur de ce conseil est très supérieure à celle des honoraires versés pour l’obtenir.»

À quoi les femmes doivent-elles veiller pour leur prévoyance

  • Les femmes se chargeant plus souvent que les hommes de la garde des enfants, elles devraient s’intéresser le plus tôt possible à la prévoyance (3a).
  • Les femmes divorcées doivent demander à la caisse de compensation AVS de leur canton le partage des cotisations versées pendant les années de mariage, dans la mesure où il n’a pas déjà été mis en œuvre par le jugement de divorce.
  • La personne qui a la garde des enfants a droit à la bonification pour tâches éducatives.
  • Les femmes étant désavantagées en matière de prévoyance par les baisses de revenu pendant la garde des enfants, le risque d’incapacité de gain pour cause de maladie ou d’accident doit impérativement être examiné.

 

Quelle est votre situation de prévoyance?

Nous vous conseillons volontiers de façon personnalisée et sans engagement

Cela pourrait vous intéresser

Magazine
Comment pouvons-nous vous aider ? Top