Prévoyance et patrimoine

Prévoyance vieillesse et planification de la retraite

Pour que le meilleur reste à venir

Quatre modèles de planification de la retraite

pensionsplanung

Plus la retraite approche, plus on y réfléchit de manière approfondie. Des idées se concrétisent, des souhaits et des envies prennent forme. Mais est-il possible de les satisfaire? Une planification judicieuse de la prévoyance est décisive à cet égard. Notre article montre comment organiser le départ à la retraite de manière flexible, à l’aide de quatre modèles.

Dès 50 ans: planifier le départ à la retraite
Dans la chanson populaire, tout commence à 66 ans, mais la retraite démarre déjà un peu plus tôt. La retraite ordinaire pour les femmes est fixée à 64 ans, contre 65 ans pour les hommes. Pour la rente AVS (premier pilier ou prévoyance étatique), le nombre d’années de cotisation et le revenu annuel moyen sont déterminants. La rente annuelle maximale est de 28 200 CHF pour les personnes seules, 42 300 CHF pour les couples mariés, la rente minimale représente à chaque fois la moitié.

Et qu’en est-il de la caisse de pension (deuxième pilier ou prévoyance professionnelle)? Votre certificat de CP vous informe chaque année de votre avoir de vieillesse prévisible ou de votre rente de vieillesse. 

Modèle 2: Retraite anticipée. Elle se mérite.
Plus de temps pour les petits-enfants, plus de temps pour soi-même, plus de temps pour ne rien faire. Une retraite anticipée peut être associée à des projets très séduisants. Mais encore faut-il pouvoir se le permettre. Car en cas de retraite anticipée, les lacunes de revenus à combler seront encore plus importantes que dans le cas d’une retraite ordinaire. Il y a différentes raisons à cela. Premièrement, les cotisations d’épargne sont les plus élevées au cours des dernières années précédant l’âge ordinaire de la retraite. Or ces cotisations font défaut en cas de retraite anticipée. Deuxièmement, votre argent est rémunéré moins longtemps. Troisièmement: la rente de la caisse de pension étant perçue plus tôt, elle doit durer plus longtemps et elle est donc réduite en conséquence. Seule la constitution correctement planifiée d’un capital et un conseil en prévoyance permettent de surmonter financièrement ces lacunes jusqu’à l’âge de la rente AVS ordinaire et au-delà. 

Modèle 3: Retraite partielle. La sortie en douceur.
De nombreux salariés réduisent progressivement leur taux d’occupation. Dans le cadre de cette retraite dite partielle, des rentes partielles de la caisse de pension peuvent être perçues. Une retraite partielle peut être fiscalement intéressante. À savoir quand on perçoit l’avoir de caisse de pension sous forme de capital. Car en raison de la progression fiscale les impôts dus dans certains cantons sont globalement moins élevés pour plusieurs versements partiels de moindre importance que pour le versement de la totalité du capital en une seule fois. 

pensionierung-planen

Modèle 4: Retraite ajournée. Attendre et toucher davantage.
Près d’une personne sur dix en Suisse continue d’exercer une activité lucrative même à l’âge de la retraite. Si vous décidez de travailler plus longtemps, vous pouvez ajourner votre retraite jusqu’à l’âge de 70 ans au maximum. Il y a plusieurs avantages à cela. Plus vous ajournez en effet le versement AVS, plus votre rente globale future sera élevée. Vous n’avez d’ailleurs pas l’obligation de vous engager pour une certaine durée. Vous pouvez en tout temps percevoir la rente pendant le report. Attention toutefois: si vous souhaitez ajourner le départ à la retraite, une déclaration d’ajournement est nécessaire. Vous devez faire valoir l’ajournement dans un délai d’un an suivant le début du droit à la rente. Si vous ne formulez votre demande qu’après ce délai ou si vous n’avez pas coché la déclaration d’ajournement sur le formulaire de demande, la rente de vieillesse est définie et versée conformément aux dispositions générales, c.-à-d. sans supplément.

Planification de la retraite: Que dois-je faire?
Celui qui s’intéresse à la planification de sa propre retraite constate très rapidement que le sujet est complexe. De nombreux détails doivent être pris en compte et il est facile de perdre le contrôle. Il est néanmoins important d’évaluer correctement la situation individuelle. La discussion avec un conseiller en prévoyance et patrimoine peut s’avérer utile. De la sorte, vous profitez d’un conseil de prévoyance fondé, qui vous aide dans le choix de votre stratégie ou dans l’optimisation de votre situation fiscale.

En savoir plus sur le thème de la planification de la retraite

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top