Prévoyance et patrimoine

Tendances ski 2018: wi-fi et beaucoup de technique

GoPro, traqueur ou masque de ski: les gadgets sont légion aujourd’hui.

Un réseau sans fil plus dense sur les pistes

skitrends-2.jpg

Poster immédiatement des photos ou des vidéos d’action sur Instagram, passer en revue les pistes ouvertes sur le domaine skiable? Ce n’est plus un problème et pas seulement à Zermatt ou St-Moritz. Le wi-fi gratuit est désormais une réalité dans de nombreuses stations, avec des dizaines de hotspots. En Suisse, la palme revient à Flims Laax Falera, qui compte plus de 330 hotspots sur ses pistes. L’accès est très simple et n’exige aucun mot de passe. Si, il y a quelques années à peine, le wi-fi gratuit n’était disponible que sur quelques grands domaines skiables, dans l’intervalle, les plus petites stations leur ont emboîté le pas. Dans les stations de vallée et les offices du tourisme des domaines skiables suisses, le wi-fi est devenu la norme à présent et il est aussi de plus en plus courant dans les bars et restaurants. Mais du coup, le libre accès à Internet ne constitue plus un atout face à la concurrence. Les domaines skiables vont donc devoir trouver autre chose pour se démarquer.

La GoPro sur le casque

La caméra GoPro à monter sur le casque a connu un énorme boom ces dernières années. Les caméras sont légères, disposent généralement d’un écran tactile, voire d’une commande vocale, et se montent sur le casque en un tournemain. Ne pesant pas plus de 150 à 200 grammes, elles permettent d’obtenir des photos et des vidéos en haute résolution. Les modèles de pointe sont même étanches et permettent de réaliser des ralentis à 240 images par seconde. La prudence est néanmoins de mise avec ces caméras casque: le Bureau de prévention des accidents (bpa) et la SUVA ont déjà mis en garde les utilisateurs de caméras casque. Ils estiment en effet qu’elles peuvent pousser les skieurs à prendre davantage de risques et détourner leur attention des dangers bien réels du ski. 

Skiline et Skimovie

Si vous décidez de faire l’impasse sur la caméra casque, il vous reste l’option de vous faire filmer. De grands domaines skiables suisses tels que ceux d’Arosa-Lenzerheide et de Davos-Klosters mais aussi de plus petits comme celui de Stoos attirent un public jeune et friand de compétition avec leurs offres Skiline. Ces offres recouvrent un large éventail de services numériques pour les skieurs qui sont tous inclus dans le forfait de ski: les dénivelés et les kilomètres avalés au terme de la journée de ski ou de snowboard sont ainsi automatiquement enregistrés et peuvent être consultés le soir en se connectant au site Internet du prestataire avec le numéro de forfait ou directement sur les pistes avec un smartphone et l’appli Skiline. Si vous aimez l’action et que vous avez l’esprit de compétition, les offres «Skimovie» et «Speedcheck» contenues dans le service Skiline sont faites pour vous. Certains parcours comme la descente de Coupe du Monde du Chuenisbärgli à Adelboden/Lenk sont équipés de chronomètres (Speedcheck) et de caméras vidéo. Au bas des pentes, le skieur peut visionner la vidéo de sa descente par appli ou téléchargement et la comparer avec les résultats de ses amis. 

Entre mode et technique

ski-trends-1

Les tendances techniques et mode se recouvrent de plus en plus: ainsi, les tenues de ski avec traqueur intégré enregistrent en continu les données GPS du skieur ou du snowboardeur, qui sont ensuite transmises à son smartphone. Comme avec le service Skiline, ce système permet de télécharger les kilomètres parcourus et les tracés exacts des descentes au moyen d’une appli sur smartphone. Au niveau des matériaux utilisés et des techniques de traitement, la tendance est de plus en plus au high-tech: les matières fonctionnelles extensibles et les coupes 3D avec un minimum de coutures offrent une bien meilleure protection contre le vent et le froid. Les fentes de ventilation coupées au laser, les matières respirantes et les surfaces recouvertes d’aluminium (comme le ReflectMesh de Berghaus) évitent de transpirer sous le soleil.

Look crossover en mode cool

Look crossover. C’est ainsi que l’on désigne les tenues de ski pouvant également être portées durant les loisirs. Bon nombre de clients rechignent à devoir ranger leurs tenues de ski dans l’armoire à leur retour de vacances et souhaitent aussi pouvoir les utiliser lors d’autres activités outdoor. Les fabricants ont réagi: Maier Sports ou Peak Performance par exemple proposent des vestes qui peuvent parfaitement être portées ailleurs que sur les pistes, même en ville. Si vous voulez combiner protection thermique et esthétique, les masques de ski, qui rivalisent d’originalité, pourraient vous séduire. Les free riders les plus cools porteront plutôt leur choix sur des motifs extravagants, comme les Beardo, notamment disponibles chez Radbag.

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top