Véhicules et voyages

Les dix commandements pour les chaînes à neige

Pour beaucoup d’automobilistes, la neige est une malédiction. Pourtant, la conduite sur la neige n’a rien de sorcier. A condition de suivre les conseils de son ange gardien.

Commandements

1.      Ayez toujours sous la main un gilet fluo, une torche, une vieille couverture et des gants. Le gilet fluo garantira votre sécurité, la torche vous permettra d’y voir clair, la couverture gardera vos genoux au sec et les gants vous donneront un bon grip. Vous ne regretterez pas d’avoir emporté ce petit matériel.

2.      Exercez-vous à mettre vos chaînes à neige en place à la maison. Qui sait quand au juste vous aurez à vous en servir. En vous exerçant, vous réaliserez l’opération d’autant plus vite sur la route.

3.      Vous trouverez sur «youtube» de précieuses vidéos qui vous indiqueront comment installer vos chaînes rapidement et en toute sécurité. Mieux vaut même télécharger la vidéo sur votre smartphone. Vous pourrez ainsi la visionner une dernière fois avant de sortir de votre véhicule.

4.      Prenez garde: la pire des choses à faire est d’installer les chaînes sur un revêtement meuble ou dans une pente. L’emploi d’un cric est également à proscrire car superflu et dangereux.

5.      N’oubliez jamais de vérifier, après quelques centaines de mètres, si les chaînes sont toujours bien en place et correctement tendues. Il se peut que vous ayez à les retendre quelque peu.

6.      Les chaînes à neige classiques se sont révélées solides et sûres dans les tests extrêmement sévères du Touring Club Suisse (TCS). Les systèmes à fixation rapide sont plus chers et s’usent rapidement. Ils s’adressent donc avant tout aux conducteurs qui sont amenés à mettre régulièrement des chaînes pour de courtes distances, pour les derniers mètres à parcourir jusqu’à la maison par exemple.

7.      Lisez les panneaux: enlevez vos chaînes dès que les panneaux de signalisation vous y invitent. Sinon, vous les userez trop rapidement et vous n’aurez, de surcroît, aucune adhérence sur l’asphalte.

8.      Modérez votre vitesse: les anges gardiens ne volent pas sur la neige à plus de 50 km/h. Ne dépassez donc jamais cette vitesse avec des chaînes. Après utilisation, rangez-les correctement, de manière à pouvoir les déballer de nouveau rapidement au besoin – les chaînes, pas les anges bien sûr.

9.      Mettez le maximum de chances de votre côté: les 4×4 et SUV récents sont eux aussi des véhicules «mortels». Ils ont tout autant besoin de chaînes. Sur les tractions et les propulsions, les chaînes doivent être installées sur les deux roues motrices; sur les 4×4, on pourrait théoriquement en monter à l’avant et à l’arrière. Il est toutefois préférable de les mettre à l’avant, vu que le poids du moteur assure une plus grande adhérence.

10.      Respectez la loi. Nul n’est censé l’ignorer. Si vous louez un véhicule, assurez-vous d’avoir des chaînes à bord. Si la police constate que vous roulez sans chaînes sur des tronçons où leur installation est obligatoire, vous risquez de payer très vite une centaine de francs d’amende, voire plus en cas de mise en danger de la vie d’autrui.

«Votre sécurité ne vous coûtera pas plus de 100 francs»

Des conseils d’expert sur l’utilisation des chaînes à neige prodigués par Bernhard Schwab, chef de projet pour les tests de produits au Touring Club Suisse.

Monsieur Schwab, pour beaucoup d’automobilistes, mettre des chaînes est un cauchemar. Existe-il des alternatives?
B. Schwab: On trouve sur le marché des systèmes d’aide au démarrage en textile ou en d’autres matériaux (Rud Softspike ou Auto Sock, par exemple). Les systèmes en textile se glissent sur le pneu. La plupart des systèmes d’aide au démarrage ne conviennent toutefois pas à de longs déplacements sur la neige et la glace. Il existe aussi des chaînes à montage rapide plus faciles à installer et utilisant des matériaux innovants. Cela étant, elles sont généralement moins performantes et moins résistantes à l’usure que les chaînes conventionnelles, alors qu’elles coûtent souvent le double. Elles sont donc plutôt destinées à de fréquents usages de courte durée.

Existe-t-il un label de qualité international?
B. Schwab: Malheureusement non. Les exigences légales auxquelles doivent répondre les chaînes à neige n’ont pas fait l’objet d’une harmonisation internationale. L’obligation d’installer des chaînes s’applique à tous les véhicules. Y compris donc aux véhicules 4×4, sauf s’ils sont explicitement exemptés (tableau distinct). La vitesse maximale autorisée avec des chaînes est de 50 km/h.

A quoi faut-il prendre garde à l’achat?
B. Schwab: Que le produit soit aussi autorisé comme chaîne à neige. Il faut prendre note des dimensions des pneus montés sur le véhicule, de manière à pouvoir trouver au magasin la taille de chaîne qui convient.  Il faut savoir que les chaînes à neige modernes ne sont pas si difficiles que cela à installer. Si vous faites un essai au sec dans votre garage, vous ne devriez rencontrer aucun problème sur la route.

A quoi faut-il prendre garde sur les tractions et propulsions?
B. Schwab: A priori, les chaînes à neige se montent sur les roues motrices. Par définition, les tronçons signalés par un panneau «Chaînes à neige obligatoires» ne peuvent être empruntés que par des véhicules qui ont des chaînes sur au moins deux roues motrices du même essieu. Sur les essieux à roues jumelées, il suffit qu’une roue motrice de chaque côté soit équipée de chaînes en métal. L’obligation de rouler avec des chaînes prend fin quand apparaît le panneau de fin de zone à chaînes à neige obligatoires.

Sur les 4×4, quels pneumatiques faut-il utiliser avec les systèmes d’aide?
B. Schwab: Sur les véhicules 4×4, il faut vérifier dans le mode d’emploi où les chaînes doivent être montées car il y a 4×4 et 4×4. Sur les modèles qui, selon la version, fonctionnent en deux ou quatre roues motrices, la chaîne est généralement installée sur le même essieu que sur le modèle de base. Quand on roule longuement sur la neige, mieux vaut, selon le véhicule, mettre des chaînes aux quatre roues.

Les camping-cars et les camionnettes ont-ils besoin de chaînes spéciales?
B. Schwab: Il existe des chaînes spécialement conçues pour les véhicules utilitaires, certes plus résistantes mais aussi plus chères. Les chaînes prévues pour les voitures font tout aussi bien l’affaire sur des camionnettes ou des camping-cars légers. La règle est toutefois de tenir compte des dimensions des pneus.

Si on ne veut s’équiper que pour les vacances, où peut-on louer des chaînes en Suisse?
B. Schwab: On peut en trouver dans les stations-service ainsi que dans les garages des stations de sports d’hiver. Cela dit, les magasins spécialisés et les supermarchés proposent pour moins de 100 francs des chaînes  qui ont obtenu le label «recommandé», voire mieux, au test du TCS.

Souscrire en ligne

Cela pourrait vous intéresser:

Avez-vous une question? Top