Véhicules et voyages

Voiture hybride, électrique ou au gaz naturel?

Réduire votre consommation d’essence et vos émissions de CO2 en optant pour une voiture moins gourmande, cela vous tente. Mais entre la voiture hybride, la voiture électrique, la voiture au gaz naturel et la voiture à hydrogène, vous ne savez plus où donner de la tête. Explications et comparaison.

La voiture hybride traditionnelle

La voiture hybride traditionnelle est en fait une voiture à essence (ou diesel) à laquelle on ajoute un moteur électrique et une batterie. 

La voiture hybride se charge toute seule 

On ne recharge pas une voiture hybride traditionnelle sur une prise, mais elle se charge elle-même en roulant: lors des phases de freinage, le système récupère une partie de l’énergie cinétique et la transforme en électricité qui est ensuite stockée dans la batterie. 

Une autonomie électrique d’environ 2 kilomètres 

Son autonomie, en mode électrique, est d’environ 2 kilomètres. Cela ne vous mènera pas bien loin, pensez-vous peut-être! En fait, l’intérêt de la voiture hybride est qu’elle se vide et se recharge continuellement. 

Reste que dans un véhicule hybride, le moteur électrique ne remplace pas le moteur à essence. Il permet plutôt d’optimiser la consommation de carburant pour réduire les émissions directes de CO2.

L’hybride en 3 mots clés

Complexe, versatile et citadine
  • Complexe: pour faire avancer une voiture hybride, il faut deux moteurs, l’un thermique, l’autre électrique. Il faut aussi une batterie pour stocker l’électricité. Enfin, le système doit générer de l’électricité à partir de l’énergie cinétique récupérée. Bref, la construction d’une voiture hybride est très complexe!
  • Versatile: la voiture hybride réunit les avantages de deux mondes. D’une part, son moteur électrique permet de réduire la consommation de carburant (et donc les émissions de CO2). D’autre part, grâce à son moteur à essence, vous pouvez sans autres parcourir de longues distances.   
  • Citadine: c’est en ville et dans les embouteillages que la voiture hybride peut le mieux jouer ses atouts. En effet, quand les phases de freinage sont fréquentes, la batterie se recharge plus rapidement. Vous profitez alors davantage du moteur électrique.

La voiture hybride rechargeable

La voiture électrique coûte cher à l’achat. Mais les économies réalisées sur le carburant comblent-elles la différence?

VRAI: une voiture électrique coûte plus cher qu’une voiture à essence.

C’est vrai: en général, une voiture à moteur électrique coûte plus cher qu’une voiture à combustion (essence ou diesel) similaire. 

  • Les modèles électriques les moins chers coûtent entre 35'000 et 40'000 CHF. On trouve des entrées de gamme avec un moteur à essence pour la moitié de ce prix.
  • Il y a encore peu de voitures électriques d’occasion sur le marché. 

Au prix d’achat de la voiture électrique s’ajoute, pour ceux qui ont la possibilité d’installer une prise à domicile, le coût d’installation de la borne de chargement (soit entre 1’500 et 2’500 CHF environ).

FAUX: la voiture électrique reste un produit de luxe.

Les constructeurs automobiles investissent dans le développement de voitures électriques toujours plus performantes. Par conséquent, les modèles haut de gamme (Tesla, Jaguar, BMW, etc.) affichent souvent un prix à six chiffres. De telles voitures électriques ne sont pas à la portée de chacun.

Si l’on fait abstraction des modèles high-tech, on trouve aujourd’hui déjà des voitures électriques à un prix plus accessible. Pour environ 35'000 CHF, on obtient ainsi une petite citadine électrique d’entrée de gamme.

En effet, la plupart des constructeurs proposent aujourd’hui des modèles électriques. Certes, tous ne peuvent se targuer d’une autonomie tutoyant les 500 kilomètres. Reste à savoir si celle-ci est nécessaire – ou si un modèle plus raisonnable pourrait tout aussi bien répondre à vos besoins de mobilité.

Accepter de prendre un risque

faq-praemienrechnungen

asdfasg algkajghl

Le revers de la médaille? On ne peut pas profiter d’un splendide ciel bleu et d’une fabuleuse couche de poudreuse tous les jours de la saison, cela fait partie du jeu! Acheter son forfait de ski à l’avance, c’est prendre le risque d’une météo défavorable ou de conditions d’enneigement peu avantageuses. Êtes-vous prêt à chausser vos skis même par jour blanc? À vous de peser le pour et le contre. Et d’accepter de prendre ce risque pour skier à bon compte.

Se faire rembourser en cas d’imprévu

Disons-le d’emblée: une météo maussade ou l’absence de neige fraîche ne sont pas des motifs d’annulation. Vous pouvez en revanche assurer vos arrières en cas d’imprévu comme un accident ou une maladie grave, un deuil dans la famille proche ou une catastrophe naturelle. Dans de telles situations, si vous avez conclu une assurance vacances, votre forfait de ski est couvert par le module «frais d’annulation». Quelques exemples.

Exemple: qu’est-ce qui est assuré?

Fin janvier, Luca, 15 ans, se casse la jambe lors d’une journée de ski avec des amis. Or, toute la famille avait prévu de partir en semaine blanche à la mi-février. Faut-il tout annuler?

Si les parents de Luca ont conclu une assurance vacances pour toute la famille, ils ont le choix. Ils peuvent annuler leurs vacances et demander à être remboursés. Mais ils peuvent aussi choisir de partir en vacances et d’annuler uniquement l’abonnement de ski de Luca.

Assurer son forfait de ski

Avec l’assurance vacances, vous définissez vous-même l’étendue de la couverture, c’est-à-dire que vous souscrivez cette assurance pour la durée qui vous convient et fixez la somme assurée.

Pour assurer votre forfait de ski avec une assurance vacances, faites attention aux points suivants:

  • Vous devez conclure votre assurance vacances avant d’acheter votre forfait de ski.
  • Votre assurance vacances doit inclure le module «frais d’annulation».
  • Lors de la conclusion de l’assurance vacances, vous devez définir une somme assurée: si vous souhaitez inclure votre forfait de ski, vous devez en tenir compte dans ce calcul.
  • L’événement assuré (p. ex. maladie ou accident grave, décès dans la famille proche, catastrophe naturelle) doit avoir lieu et être annoncé à la compagnie d’assurances avant la date de début du forfait de ski.  

Souscrire une assurance vacances

Assurez vos vacances de ski en ligne

Cela pourrait aussi vous intéresser

Magazine
Top