Véhicules et voyages

Trottinette et vélo électrique: en route en toute sécurité

Ils sont rapides, pratiques et écologiques: pas étonnant que les trottinettes et vélos électriques rencontrent autant de succès. Et ce n’est qu’un début. Les citadins notamment en profitent pour optimiser leur mobilité. Ces véhicules électriques tendance offrent des libertés et font gagner du temps. Mais attention: savoir bien les utiliser ne s’improvise pas. Petit tour d’horizon.

Les avantages

Rapide, pratique, écologique

Pour se déplacer rapidement, les véhicules électriques sont très prisés: ils offrent en particulier de nombreux avantages dans les zones urbaines. Avec les trottinettes et vélos électriques, plus besoin de chercher une place de parc et d’emprunter des trams ou des bus bondés. Les trottinettes électriques sont si compactes et légères qu’elles s’emportent facilement partout et sont donc idéales pour parcourir le dernier kilomètre. Tout aussi pratique: de nombreuses offres de location en libre-service existent désormais en Suisse.

Ainsi, les véhicules électriques sont disponibles partout et à tout moment. De tels modèles de partage sont en particulier indiqués pour les débuts. Les véhicules électriques conviennent aussi à ceux qui souhaitent parcourir de grandes distances. Les modèles «rapides» jusqu’à 45 km/h seront alors le bon choix.

Les risques

Attention à la vitesse!

Les nombreux avantages des véhicules électriques parlent d’eux-mêmes. On oublie cependant souvent que leur utilisation n’est pas sans risque. Selon l’Office fédéral des routes (OFROU), une personne se blesse chaque jour en Suisse lors d’un accident impliquant une trottinette électrique. Pour les e-bikes, le nombre de victimes d’accidents est en constante augmentation depuis 2011. La vitesse élevée notamment et la distance de freinage plus longue qui en résulte représentent de grands dangers. À cela s’ajoute les erreurs des autres usagers de la route et les conditions routières difficiles comme les chaussées mouillées, les pavés, les voies de tram ou encore l’obscurité.

Les règles

L’admission à la circulation est obligatoire

Pour limiter autant que possible les dangers et les risques, l’utilisation des véhicules électriques est réglementée. Les trottinettes et vélos électriques jusqu’à 25 km/h appartiennent à la catégorie des cyclomoteurs légers. Ils doivent être admis à la circulation sur la voie publique et disposer d’un équipement approprié: phares et sonnette sont obligatoires. De plus, les trottinettes électriques et les vélos électriques sont soumis aux mêmes règles de circulation que les vélos.

Où rouler?

Trottoirs interdits

Les conducteurs de véhicules électriques doivent emprunter les pistes ou bandes cyclables. À défaut, les trottinettes et vélos électriques doivent circuler sur le bord droit de la chaussée. Très important: il est interdit de rouler sur les trottoirs tout comme sur les routes avec une interdiction générale de circuler. L’utilisation de trottinette électrique et d’e-bike dans une zone piétonne n’est autorisée que si celle-ci est munie d’une plaque complémentaire «Cyclistes» et à condition de respecter l’allure du pas. À noter: le véhicule électrique ne peut être stationné sur le trottoir que s’il reste au moins 1,5 m pour passer à côté. Il vaut mieux utiliser les espaces et les installations prévus à cet effet.

Comment rouler?

Bien entraîné et protégé sur la route

Une conduite correcte minimise aussi les risques. Il est recommandé de commencer par s’entraîner sur un terrain privé. Ce n’est qu’une fois familiarisé avec le véhicule électrique que l’on peut se lancer dans la circulation routière. Le mieux est d’être bien protégé et bien équipé, avec un casque (pas obligatoire, mais recommandé), des protections pour genoux, coudes et poignets ainsi que des vêtements bien visibles.

Infografik E-Trottinett FR

Une vitesse adaptée, des phares allumés et une conduite prévoyante préviennent les accidents. Et on peut mieux réagir lorsqu’on est confronté aux erreurs des autres usagers de la route. De même, la règle suivante s’applique: une personne au maximum par véhicule.

Quand rouler?

Respecter l’âge minimal

Une règle importante doit être encore observée. Ces bolides pratiques attirent notamment les enfants. Compte tenu de l’utilisation pas si simple et des risques potentiels, les enfants de moins de 14 ans ne sont toutefois pas autorisés à circuler avec des trottinettes et vélos électriques. Les jeunes de 14 à 16 ans doivent avoir un permis de catégorie M. Pour les modèles «rapides» jusqu’à 45 km/h, un permis de conduire est toujours obligatoire. Dans ce cas, le port du casque et la plaque de contrôle sont obligatoires.

L’assurance

Une protection pour les situations critiques

Avant de prendre la route, il ne reste plus qu’à penser à une chose: aussi bien le détenteur d’un véhicule électrique que le conducteur d’un engin loué ont besoin de leur propre assurance responsabilité civile privée. En cas d’accident, celle-ci couvre les dommages causés à des tiers. Ceux qui circulent avec un modèle «rapide» sont assurés par le biais de la plaque de contrôle.

Mais que se passe-t-il en cas de vol, d’erreurs de maniement, d’une détérioration de la batterie ou de vandalisme? En déplacement, les dangers sont partout et les e-bikes notamment sont souvent très onéreux. Une raison de plus pour choisir la bonne couverture pour votre véhicule. À la Bâloise, vous assurez votre vélo électrique non seulement dans le monde entier, mais aussi facilement en ligne en quelques clics: pour une conduite sûre et sans souci.

Souscrire l’assurance vélo électrique en ligne

Protection simple pour votre vélo électrique

Cela pourrait vous intéresser

Magazine
Comment pouvons-nous vous aider? Top