Prestations de vieillesse

Retraite à l’âge ordinaire

L’âge ordinaire de la retraite est fixé à 65 ans pour les hommes et 64 ans pour les femmes. La LPP suit le principe du système de capitalisation. En d’autres termes, chaque personne assurée accumule un avoir de vieillesse personnel qui sera versé pendant sa retraite, sous la forme d’une rente ou d’un capital.

Exemple pratique

M. Meier, qui exerce la profession d’employé, prendra sa retraite à 65 ans. Il a deux enfants, qui seront âgés de 15 et 17 ans lorsqu’il cessera son activité professionnelle. À cette date, son avoir de vieillesse prévisible s'élèverait à 400 000 CHF. Il s’interroge sur les modalités de calcul de sa rente de vieillesse.

L’institution de prévoyance définit le montant de la rente à l’aide du taux de conversion. Sur la base d’un taux de 6,8% (taux de conversion actuel pour la part obligatoire de la prévoyance professionnelle selon la LPP), sa rente de vieillesse prévisible s’élèverait à 27 200 CHF par an. En complément de sa rente de vieillesse, il percevra une rente d’enfant de pensionné représentant 20% de la rente de vieillesse, soit 5440 CHF par enfant ayant droit. M. Meier touchera ainsi 38 080 CHF par an (27 200 CHF + (2 * 5 440 CHF)). S’il décède après son départ à la retraite, la rente d’enfant de pensionné est versée sous la forme d’une rente d’orphelin et son conjoint perçoit une rente de conjoint représentant 60% de la rente de vieillesse, soit 16 320 CHF.

Préretraite

À partir de l’âge de 58 ans, vous avez la possibilité de partir en retraite anticipée si le règlement de votre institution de prévoyance le prévoit. Dans ce cas, les prestations sont réduites.

Exemple pratique

M. Schmied, gérant, rêve de prendre sa retraite dès que possible. Il s’interroge sur les points qui doivent retenir son attention.

Selon son institution de prévoyance, il peut percevoir ses prestations de vieillesse de manière anticipée cinq ans avant l’âge ordinaire de la retraite. Sa rente de vieillesse est calculée à partir de l’avoir de vieillesse disponible à la date de sa préretraite. Dans ce cas, les bonifications de vieillesse et les intérêts des cinq dernières années de cotisations sont néanmoins manquants. En outre, le taux de conversion est plus faible. La rente est donc plus basse qu’en cas de retraite ordinaire. Des rachats prospectifs permettent de combler en grande partie cette lacune.

Retraite partielle

Possible de 58 à 70 ans, une retraite partielle peut être prise en plusieurs étapes. Le règlement de prévoyance de l’institution de prévoyance peut définir différentes réductions du temps de travail.

Exemple pratique

Cette année, M. Schmied aura 60 ans. Travaillant à temps plein, il souhaite voir son temps de travail être ramené à 50%. Il se renseigne auprès de M. Vogt, son interlocuteur au sein de l’institution de prévoyance, pour connaître les répercussions de cette réduction de son temps de travail sur ses prestations de prévoyance.

M. Vogt lui indique qu’il peut réduire son temps de travail et qu’il pourra percevoir 50% de ses prestations de vieillesse (de manière proportionnelle).

Ajournement de la rente

Il est non seulement possible de partir à la retraite avant l’âge ordinaire, mais il est également envisageable de reporter ce départ, au maximum cinq ans après l’âge ordinaire de la retraite. Le règlement de prévoyance de l’institution de prévoyance concernée est ici déterminant.

En cas de report de la retraite, l’avoir de vieillesse augmente car la durée de cotisation et de rémunération est plus longue. En outre, le taux de conversion est plus élevé car la durée de versement des rentes est plus brève.

Exemple pratique

Propriétaire d’une entreprise, M. Schmied souhaite continuer à travailler après l’âge ordinaire de la retraite (65 ans).

Il peut ainsi reporter le versement de ses prestations de vieillesse jusqu’à l’âge de 70 ans au plus tard. Un tel report entraîne l’augmentation de la rente de vieillesse. La rente de vieillesse est alors le résultat de la multiplication de l’avoir de vieillesse disponible par un taux de conversion plus élevé.

Testez vos connaissances: prestations de vieillesse

Nach welchem Verfahren wird die Altersleitung in der beruflichen Vorsorge finanziert?

Kapitaldeckungsverfahren
Umlageverfahren
Quersubventionierungs-verfahren
Faux!
Das Finanzierungssystem in der beruflichen Vorsorge ist das Kapitaldeckungsverfahren.
Vrai!
Das Finanzierungssystem in der beruflichen Vorsorge ist das Kapitaldeckungsverfahren.
Avez-vous une question? Top