Suite…

La Baloise Bank SoBa accroît son bénéfice au premier semestre 2015

Soleure, La Baloise Bank SoBa a dégagé un bénéfice en hausse de 1,2 % au premier semestre 2015, à 13,0 millions de francs. Pendant cette même pé-riode, le total du bilan a fortement progressé à 7,4 milliards de francs (+4,6 %). Malgré un environnement de marché difficile, la Baloise Bank SoBa est ainsi parvenue à amé-liorer légèrement son résultat par rapport à l’année précédente. L’instauration par la Banque nationale suisse (BNS) de taux d’intérêt négatifs en janvier n’a pas eu d’effet négatif important sur le compte de résultat. De même, le volume des fonds de la clien-tèle et des crédits a évolué favorablement dans un marché volatile.

  • Forte croissance des opérations de bilan
  • Bénéfice en hausse au premier semestre 2015, s’inscrivant à 13,0 millions de francs
  • Très bonne réactivité suite aux mesures de la Banque nationale suisse
  • Mise en place réussie d’une équipe de compétence suisse dans le domaine du patrimoine et de la prévoyance

La Baloise Bank SoBa a connu un bon début d’année 2015. Le bénéfice semestriel s’inscrit en hausse à 13,0 millions de francs (+1,2 %). L’évolution des affaires au premier semestre a été marquée par un contexte de marché difficile. La Baloise Bank SoBa a réagi sans tarder et de manière pondérée à l’abandon du cours plancher de l’euro et à l’instauration de taux d’intérêt négatifs par la Banque nationale suisse (BNS) en janvier. «Nous avons su avant tout ajuster rapidement les taux d’intérêt pour les avoirs en compte et les hypothèques. Nous avons introduit en même temps un contrôle des flux de capitaux», précise Jürg Ritz, CEO de la Baloise Bank SoBa, en expliquant les mesures initiales adoptées. Celles-ci ont permis à la banque de ne pas dépasser le montant exonéré fixé par la BNS. «Concernant le capital de nouveaux clients, nous avons mis encore plus l’accent sur une collaboration durable. Ce n’est qu’ainsi que nous pouvons garantir à l’avenir également que les clients actuels de la Baloise Bank SoBa ne doivent pas payer de taux d’intérêt négatifs sur leurs comptes présentant un solde positif», ajoute Jürg Ritz pour résumer la réaction de la Baloise Bank SoBa à la décision de la BNS.

Hausse des opérations de commissions
La banque a enregistré les effets positifs de l’augmentation du rendement de 8,7 % dans le résultat des opérations de commissions et des prestations de service. Lancée début 2015, l’offre de placement «Baloise Invest» est très bien accueillie par les clients et propose ensemble avec la méthode de conseil «Baloise Investment Advice» une prestation de qualité dans le domaine des placements. Le résultat des opérations de négoce a lui aussi progressé de 13,7 %. Les charges d’exploitation sont demeurées à leur niveau de l’année précédente, à 31,6 millions de francs.

Politique de crédit durable
Grâce à sa politique de crédit durable, la Baloise Bank SoBa n’a dû procéder à aucune correction de valeur dans son cœur de métier, à savoir les financements immobiliers. Ceci est également le résultat de l’analyse minutieuse des biens immobiliers et des revenus. Cette analyse est utile non seulement pour la banque, mais elle offre également une sécurité aux nouveaux emprunteurs dans leurs décisions financières.

Croissance des opérations de clients
En augmentant de 1 % à 6,4 milliards de francs, le volume des crédits a connu une croissance réjouissante tant qualitativement que quantitativement. Les avoirs des clients ont également progressé d’environ 2,2 %, malgré le contrôle des flux de capitaux. En conséquence, le total du bilan a également augmenté
pour atteindre 7,4 milliards de francs (+4,6 %). «Cette croissance malgré des taux d’intérêts bas démontre l’importance que les clients attachent à la sécurité et à la stabilité», souligne Jürg Ritz.

Équipe de compétence suisse dans le domaine du patrimoine et de la prévoyance
Depuis le 1er janvier 2015, la Baloise Bank SoBa et la Bâloise Assurances conjuguent leur action en matière de conseil en prévoyance et patrimoine. Ensemble, ils disposent dans ce domaine d’une double compétence, donc de compétences complémentaires, qu’ils ont regroupées en un conseil complet indépendant du produit. Les conseillers en prévoyance et patrimoine apportent leur soutien au service externe de la Bâloise Assurances et peuvent également être consultés lors d’entretiens client en leur qualité de spécialistes chevronnés.

La Bâloise Assurances et la Baloise Bank SoBa collaborent en tant que prestataire de services financiers ciblés en combinant assurance et banque. Elles comptent parmi les leaders suisses en matière de solutions intégrées dans les domaines de l’assurance, de la prévoyance et de la constitution de patrimoine destinées aux particuliers ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises. La Bâloise se différencie par son positionnement basé sur le «Monde de sécurité», en tant qu’assureur proposant une prévention intelligente. La Bâloise compte environ 3300 collaborateurs.

La Bâloise Assurances et la Baloise Bank SoBa appartiennent à Baloise Group, dont le siège se trouve à Bâle. L’action de la Bâloise Holding SA est cotée dans le segment principal de la SIX Swiss Exchange. Baloise Group emploie quelque 8000 collaborateurs.