Suite…

Vie collective: la Bâloise renforce les réserves et fait profiter les personnes assurées du succès

Bâle, La recherche de sécurité dans la prévoyance professionnelle est constante. Le besoin des entreprises en garanties complètes se retrouve dans la croissance marquée du domaine Vie collective de la Bâloise Vie SA en 2014. L'excellent résultat annuel a permis un renforcement des réserves pour des rentes en cours et futures. Les personnes actives ont bénéficié une fois encore d’une participation aux excédents intéressante.

"En prévoyance professionnelle, nous nous trouvons au cœur de tensions", dit Michael Müller, CEO Bâloise Suisse. "En tant que partenaire fiable de nos clients, nous garantissons la sécurité dans le deuxième pilier. De même, dans l'intérêt des assurés, nous nous efforçons de proposer à ces derniers le meilleur taux de rendement et la meilleure performance possible pour leurs fonds de prévoyance. Les conditions cadres politiques limitent cependant les possibilités et entraînent même une répartition inéquitable entre les personnes actives et les rentiers. C'est contraire au système et doit être corrigé." Le compte d'exploitation 'prévoyance professionnelle de la Bâloise Vie SA' pour l'année 2014 fait apparaître les dépendances.

Exercice 2014 réussi
L'année passée, la Bâloise Vie SA a obtenu des résultats exceptionnels dans la branche Vie collective. Les primes encaissées ont augmenté de 8,1% par rapport à l'année précédente et s'élèvent à CHF 2,5 milliards. Les primes périodiques durables ont augmenté de 6,1%. Le nombre d'assurés actifs a connu une hausse marquée à plus de 153 000 (près de 141 000 l'année précédente). L'évolution des produits de placements de capitaux a également été très réjouissante. La vente d'une part importante d'actions y a contribué de manière considérable. Le résultat reste toutefois solide, même sans cet effet spécial. Le taux de rendement net se situe à 3,2%. La Bâloise Vie SA a en même temps augmenté son efficacité, ce qui a entraîné une baisse des dépenses administratives dans le cadre de la prévoyance professionnelle. La moyenne des frais d'administration par personne assurée active a baissé de 11,1%, nettement en-dessous de CHF 500.

Provisions pour rentiers partielles aux frais des personnes actives
Aussi bien les personnes actives que les rentiers bénéficient du succès commercial de la Bâloise Vie SA. Par principe de sécurité, les provisions destinées à honorer le paiement des rentes en cours et à venir sont augmentées de près de 164 millions de CHF. Plus de CHF 50 millions des revenus doivent être dépensés chaque année pour combler des lacunes de couverture découlant de taux de conversion trop élevés pour les nouvelles rentes. "Avec un taux de conversion correct, ces fonds auraient été attribués plus clair au fonds d'excédents pour les personnes actives. Cette répartition inéquitable a pour conséquence que les personnes actuellement actives disposent d'un capital de vieillesse réduit au moment de leur retraite. Et si le taux de conversion devait baisser lors de leur retraite, elles sont clairement défavorisées", souligne Michael Müller.

Malgré cette inégalité générationnelle, la Bâloise Vie SA a tout de même pu alimenter le fonds d'excédents à nouveau de près de CHF 70 millions. Au 1.1.2015, elle en a financé une rémunération supplémentaire dans le régime surobligatoire de 0,75%, ce qui a entraîné une rémunération totale intéressante des capitaux de vieillesse des personnes actives de 1,95% en moyenne (régime obligatoire: 1,75%, régime surobligatoire 2,25%). Grâce à l'investissement dans la sécurité durable et la participation des personnes assurées, 93,1% des revenus ont été versés aux clients. C'est nettement supérieur à la quote-part minimale légale de 90%.

Assurer durablement la prévoyance vieillesse
La Bâloise Assurances s'engage pour le maintien durable du modèle suisse éprouvé à trois piliers et soutient donc le processus de réformes "Prévoyance vieillesse 2020" du Conseil fédéral. La Bâloise salue notamment les mesures compensatoires prévues dans la prévoyance professionnelle, en vue de maintenir le niveau de performance constitutionnel même en présence de paramètres réalistes.

  • Dans le contexte de la hausse de l'espérance de vie et de la baisse des revenus des marchés de capitaux, l'ajustement du taux de conversion est un acte de justice entre les générations.
  • La hauteur de la rémunération garantie doit s'orienter à des produits d'intérêts réalisables. Il s'agit alors de suivre la logique économique suivante: plus la garantie est basse, plus les institutions de prévoyance peuvent générer des revenus du placement des capitaux de vieillesse dans l'intérêt des personnes assurées et utiliser les excédents pour augmenter les capitaux de rente individuels.
  • Pour les assureurs vie et leur clients, la quote-part minimale de 90% a fait ses preuves. Une augmentation forcerait les compagnies d'assurances à adopter une stratégie de placement plus défensive, ce qui aurait pour conséquence une baisse des revenus. Au final, il resterait moins pour les personnes assurées, car une grande part d'un petit gâteau est plus petite qu'une petite part d'un grand gâteau.

Près de 150 000 entreprises avec plus d'un million d'employés en Suisse ont opté pour une solution auprès d'une assurance vie. Pour une bonne raison, comme l'explique Michael Müller: "La fiabilité des assureurs en assurance complète contribue depuis des décennies à la stabilité de l'économie suisse.  Nous donnons à nos clients la liberté entrepreunariale nécessaire, en assumant à 100% les risques liés à la prévoyance professionnelle, en garantissant entièrement et à tout moment le capital épargné des personnes assurées et en le multipliant à l'aide d'excédents." Les entreprises en Suisse doivent pouvoir choisir à l'avenir également parmi les solutions offertes par les différents fournisseurs.

La Bâloise Assurances et la Baloise Bank SoBa collaborent en tant que prestataire de services financiers ciblés en combinant assurance et banque. Elles comptent parmi les leaders suisses en matière de solutions intégrées dans les domaines de l’assurance, de la prévoyance et de la constitution de patrimoine destinées aux particuliers ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises. La Bâloise se différencie par son positionnement basé sur le «Monde de sécurité», en tant qu’assureur proposant une prévention intelligente. La Bâloise compte environ 3300 collaborateurs.

La Bâloise Assurances et la Baloise Bank SoBa appartiennent à Baloise Group, dont le siège se trouve à Bâle. L’action de la Bâloise Holding SA est cotée dans le segment principal de la SIX Swiss Exchange. Baloise Group emploie quelque 8000 collaborateurs.