Suite…

Plus de gains grâce aux opérations d’intérêts à succès

Soleure, La Baloise Bank SoBa a obtenu un bon résultat pour 1er semestre 2016. Le résultat brut a légèrement augmenté à 13 Mio. CHF, tandis que le résultat des opérations d’intérêts augmentait sensiblement de 3,2 % à 39.1 Mio. CHF. La banque a enregistré une hausse des fonds de la clientèle à hauteur de 45 Mio. CHF.

  • Le bénéfice net s’élève à 13.1 millions de francs
  • Augmentation du résultat des opérations d’intérêts à 39.1 millions de francs
  • Le total du bilan progresse à 7.5 milliards de francs
  • Mise en œuvre des optimisations de procédés dans les affaires hypothécaires
  • Nouveau E-Banking à compter de l’automne 2016

Baloise Bank SoBa toujours sur la voie du succès. Avec ce résultat semestriel positif, elle souligne sa solidité dans un environnement de marché difficile aux taux d’intérêt négatifs. La bonne croissance des fonds de la clientèle confirme sa position et son acceptation sur le marché.

Gestion exceptionnel des intérêts
La Baloise Bank SoBa a réalisé au premier semestre 2016 un résultat brut de 13.1 Mio. CHF. Cela correspond à une progression de 0,6 %. La raison principale de cette nouvelle augmentation du résultat a été le succès des opérations d’intérêts, qui ont connu, à 39.1 Mio. CHF, une hausse de 3,2 % par rapport à l’année précédente. «L’infléchissement de la courbe des intérêts a été une grande chance pour nous», explique Jürg Ritz, CEO de la Baloise Bank SoBa. «Cela nous a permis un refinancement favorable de nos engagements. Nos clients ont également pu en profiter, par exemple dans le domaine des hypothèques. Leur propriété est devenue plus favorable.» Au total, les créances hypothécaires ont légèrement diminué au premier semestre 2016 pour atteindre 33.5 Mio. CHF (-0,5 %). La raison en est une politique de souscription prudente. De plus, la banque a renoncé à la prolongation de certains gros contrats de crédit.

Une méthode de conseil unique est la clé du succès
La Baloise Bank SoBa a connu un recul pour les affaires de commissions et de services. Elles ont en effet diminué de 4,3 %, à 9.5 Mio. CHF. La raison principale en a été une année 2015 extraordinaire, durant laquelle, après la décision de la Banque nationale suisse de relever le cours minimal de l’euro, le nombre d’activités commerciales a été plus élevé que la moyenne. L’augmentation du nombre de mandats de gestion de fortune a eu une incidence positive, qui a permis de compenser en partie le recul des affaires de commission et de services. Depuis le début de l’année, leur nombre a augmenté de 10,5 %. «Cela correspond à notre orientation stratégique», a déclaré Jürg Ritz. «Depuis des années, nous suivons notre méthode de conseil en coopération avec Bâloise Assurances de manière conséquente, qui permet de présenter à nos clients leur disponibilité et leur capacité au risque. Grâce à cette analyse de fonds, nous offrons à nos clients des solutions de placement parfaitement adaptées.»

Les difficultés de l’économie suisse depuis le choc sur les devises en 2015 apparaissent pour la première fois également dans le bilan de la Baloise Bank SoBa. De nombreuses succursales restent sous la pression et souffrent de plusieurs adaptations d’innovation avec un franc suisse fort. La Baloise Bank SoBa a de ce fait dû procéder à des autorisations de valeur d’un montant de 1.2 Mio. CHF.

Nouveau e-banking: simple et sûr
Pour servir encore mieux ses clients, la Baloise Bank SoBa a centralisé ses activités de service à son siège social de Soleure au premier semestre 2016 et a simplifié ses procédés. En complément des conseils personnalisés dans les succursales, les clients hypothécaires bénéficient dans le nouveau centre de conseil à la clientèle d’un traitement rapide et compétent de leurs demandes par téléphone. De même, les clients sans dépôt ni hypothèque sont suivis au niveau central par le centre de service clientèle. Grâce à cette nouvelle structure, la banque est en mesure de mieux remplir ses missions et de traiter plus simplement les besoins de ses clients. Les optimisations de procédé entraînent à moyen terme une réduction durable des coûts. Cet effet n’est pas encore visible dans le résultat semestriel. Les dépenses commerciales sont restées stables par rapport à l’année précédente.

Au automne 2016, Baloise Bank SoBa empruntera de nouvelles voies numériques. Elle lance un e-banking entièrement repensé. Il contient les normes de sécurité les plus modernes et est utilisable de manière optimale sur tous les terminaux grâce à conception très réactive. Le nouvel assistant de paiement réagit de manière intelligente au comportement des utilisateurs, en ce qu’il reconnaît par exemple immédiatement le destinataire du paiement. En outre, la Baloise Bank SoBa fournit une version d’e-banking pour smartphone. L’application Baloise Mobile permet d’utiliser simplement toutes les fonctions importantes. Elle propose également un scanner de paiement qui simplifie grandement la saisie de l’ordre de paiement.

La Bâloise Assurances et la Baloise Bank SoBa collaborent en tant que prestataire de services financiers ciblés en combinant assurance et banque. Elles comptent parmi les leaders suisses en matière de solutions intégrées dans les domaines de l’assurance, de la prévoyance et de la constitution de patrimoine destinées aux particuliers ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises. La Bâloise se différencie par son positionnement basé sur le «Monde de sécurité», en tant qu’assureur proposant une prévention intelligente. La Bâloise compte environ 3300 collaborateurs.

La Bâloise Assurances et la Baloise Bank SoBa appartiennent à Baloise Group, dont le siège se trouve à Bâle. L’action de la Bâloise Holding SA est cotée dans le segment principal de la SIX Swiss Exchange. Baloise Group emploie quelque 8000 collaborateurs.