00800 24 800 800 DE EN FR IT Déclaration de sinistre Entreprises partenaires Trouver un conseiller ou un site Conditions services bancaires Magazine Jobs Assurance protection juridique Cyberassurance Assurance responsabilité civile
Service clientèle
24h Hotline 00800 24 800 800
De l'étranger: +41 58 285 28 28
Contact & services
myBaloise E-Banking Link öffnet in einem neuen Tab Logout
Création d’entreprise: un processus simple en Suisse Comment fonde-t-on un salon de coiffure à succès?

Interview de Michelle Reinhard, cofondatrice de la société Meraki Hairdesign Sàrl

Lisez l’article Regarder la vidéo
Aline Franklin, équipe agile PME 16 octobre 2023 Stories de créateur
Michelle Reinhard a fondé la société Meraki Hairdesign Sàrl avec Mylena Benz-Vittori. Elle revient sur la création de son entreprise: comment l’idée lui est venue, comment Fasoon l’a soutenue et quel conseil elle donnerait aux autres créatrices et créateurs d’entreprise.
Michelle Reinhard, qu’est-ce que Meraki Hairdesign Sàrl et comment vous est venue l’idée de fonder votre propre entreprise?

Meraki Hairdesign est un salon de coiffure classique situé à Winterthour, que j’ai fondé en 2017 avec Mylena Benz-Vittori. L’idée de départ était évidente: nous étions deux coiffeuses qui souhaitaient se mettre à leur compte. Pour nous distinguer des autres salons de coiffure, nous avons misé sur des salons d’un genre particulier. Nous avons également ouvert un pop-up store et depuis 2019, nous participons à des festivals et des manifestations en plein air avec notre salon de coiffure itinérant. L’idée est que les festivaliers et festivalières peuvent se faire coiffer, apprêter et maquiller directement sur place. Et nous profitons ainsi nous aussi de l’ambiance. Bien sûr, le salon de coiffure itinérant est un objet de marketing génial.   

Comment avez-vous trouvé votre cofondatrice?

Mylena et moi avons longtemps travaillé ensemble et entretenons une amitié depuis des années. Un jour, elle a changé d’employeur et je l’ai suivie quelques années plus tard. Nous avons toujours su que nous étions sur la même longueur d’onde. Nous avons des conceptions et des valeurs très similaires. Dans le même temps, chacune d’entre nous a ses propres points forts; nous nous complétons donc parfaitement.

Combien de temps s’est-il écoulé entre l’idée de départ et la fondation de l’entreprise?

Cela a pris environ quatre mois. Une fois que nous avons trouvé l’endroit qui nous convenait, nous avons lancé coup sur coup les travaux de construction et de transformation. Comme nous avions un loyer à payer, il fallait commencer immédiatement.

À partir de quel moment avez-vous travaillé exclusivement pour votre propre salon de coiffure?

Nous avons travaillé pour Meraki Hairdesign dès le début – à 100%, voire 120%. 

«Meraki, du grec, signifie «mettre tout son cœur dans ce que l’on fait». Lorsqu’on fait quelque chose avec amour et passion, on donne beaucoup de soi dans son travail. C’est cette philosophie que nous vivons chaque jour chez Meraki Hairdesign.»

Quel âge aviez-vous à l’ouverture de votre salon de coiffure?

Je l’ai fondé à l’âge de 26 ans. À cet âge, on commence à penser à son avenir. On a déjà travaillé quelques années et on s’interroge sur ses désirs. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai pris la décision de me mettre à mon compte. Je me suis demandé si je voulais exercer pour toujours mon métier en tant qu’employée. Est-ce que j’accepte les conditions de travail normales ou dois-je tenter de lancer ma propre affaire? Les circonstances, mon âge aussi, convenaient. J’ai donc pris cette décision.

Vous souvenez-vous de votre première cliente ou premier client?

Oui, bien sûr! Je me souviens encore très bien de la toute première journée, ce fut une expérience formidable. Comme Mylena et moi avions déjà travaillé plus de dix ans à Winterthour, nous avions acquis une clientèle nombreuse qui nous a suivies lors de l’ouverture de notre salon. La première journée était déjà remplie de rendez-vous du matin au soir. Tout était nouveau: les produits, le salon, le système de réservation... si bien que le soir, nous étions épuisées, mais ravies.

Quels avantages procure une création d’entreprise avec Fasoon?

Fasoon nous a soutenues dès nos débuts, que ce soit pour les questions d’ordre juridique, les assurances ou la forme d’entreprise à choisir. Ils ont ouvert des comptes bancaires avec nous et nous ont présenté les différences entre une entreprise individuelle et une société à responsabilité limitée. C’est précisément dans ce domaine que nous avions besoin d’aide. Fasoon nous a offert en quelque sorte un package complet qui nous a permis de nous concentrer sur notre cœur de métier

Qui vous a le plus aidées pendant les phases difficiles de votre création d’entreprise?

Notre grande chance a certainement été d’être deux. Aucune de nous n’a dû faire ou décider quoi que ce soit toute seule, la charge était toujours bien répartie entre nous deux. Nous avons tout partagé et nous sommes soutenues mutuellement. Cette collaboration a été très précieuse. Et bien sûr, nous avons pu compter sur nos familles et nos amis. Nous avons reçu beaucoup d’encouragements, notamment de notre clientèle, qui s’est beaucoup réjouie de notre prise d’indépendance. Nous avons donc reçu du soutien de toutes parts.

«Les personnes qui se mettent à leur compte ont tendance à trop en faire. En effet, il faut être prêt·e à donner et à travailler énormément. Je leur conseille donc de chercher sciemment un juste milieu afin de ne pas s’épuiser à un moment donné.»

Quel a été le meilleur moment lors de la création de votre entreprise?

Il y a eu tellement de bons moments que je ne peux pas en définir un en particulier. Les inaugurations des salons ou l’embauche de notre première collaboratrice comptent certainement parmi les moments les plus émotionnels. La remise des diplômes d’apprentissage de nos apprentis également reste un moment très particulier. Voir le succès mérité et savoir que nous avons pu former quelqu’un de A à Z est une sensation fantastique.

Combien de collaborateurs et collaboratrices comptez-vous chez Meraki Hairdesign Sàrl aujourd’hui?

Nous employons actuellement 22 personnes, dont six en formation. Avec Mylena et moi, nous formons une équipe de 24 personnes au total.

Quels sont vos projets actuels?

Ces six dernières années, nous n’avons pas ménagé nos efforts. Nous avons ouvert trois salons, le salon de coiffure itinérant et le pop-up store. Pour le moment, notre objectif est donc de maintenir l’ensemble, et en particulier le niveau de qualité élevé. Nous avons encore la capacité d’employer des personnes supplémentaires, mais notre priorité principale reste l’assurance de la qualité. Bien sûr, nous avons toujours de nouvelles idées et nous mettrons assurément certaines d’entre elles en œuvre tôt ou tard.

Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans votre travail?

La profession de coiffeuse est un beau métier, un métier très enrichissant. Je peux donner le sourire aux gens et leur redonner confiance en eux avec une coiffure. Pour moi, le meilleur moment est lorsque mes clientes et clients se regardent dans le miroir à la fin et que je vois la joie se dessiner sur leur visage. C’est l’énergie positive qu’on reçoit en retour qui m’apporte beaucoup de satisfaction.

Quel conseil prodigueriez-vous aux autres créatrices et créateurs d’entreprise?

Être indépendant ne signifie pas devoir tout faire tout seul. Je pense qu’il est primordial de se faire aider. Que ce soit dans son cercle d’amis, dans la famille ou autre, l’essentiel est de le faire. Personnellement, cela m’a beaucoup aidée. Autre point important: il faut s’accorder des pauses. Les personnes qui se mettent à leur compte ont tendance à trop en faire. En effet, il faut être prêt·e à donner et à travailler énormément. Je leur conseille donc de chercher sciemment un juste milieu afin de ne pas s’épuiser à un moment donné.

Si vous pouviez remonter le temps, créeriez-vous à nouveau Meraki Hairdesign Sàrl?

Oui, très certainement.

Vous y prendriez-vous différemment?

Bonne question. Bien sûr, il n’y a pas eu que des hauts, mais aussi des bas et des choses qui n’ont pas bien fonctionné. Mais c’est justement de ces situations qu’ont découlé des choses nouvelles et positives. Je crois fermement que c’est de ses erreurs que l’on peut retirer les meilleurs enseignements. Je ne m’y prendrais donc pas autrement et j’appliquerais la même devise.

Avez-vous une devise favorite?

Le nom «Meraki» vient du grec et signifie «mettre tout son cœur dans ce que l’on fait». Lorsqu’on fait quelque chose avec amour et passion, on donne beaucoup de soi dans son travail. C’est cette philosophie que nous vivons chaque jour chez Meraki Hairdesign.

Dans une ambiance de loft stylé et avec un grand amour du détail, Meraki Hairdesign Sàrl à Winterthour offre un lieu de rencontre pour des coupes de cheveux uniques, des coiffures parfaites, de la bonne musique et de l’amitié – la promesse d’une visite chez le coiffeur hors du commun.

Site Internet

Il ne vous reste que quelques étapes à franchir pour devenir l’heureuse ou l’heureux propriétaire de votre propre entreprise. Peu importe qu’il s’agisse d’une entreprise individuelle, d’une Sàrl ou d’une SA: avec notre partenaire Fasoon, vous créez votre entreprise en ligne, rapidement et facilement.

Lancer le processus de création