00800 24 800 800 DE EN FR IT FAQ | Réponses à vos questions Trouver un conseiller ou un site Conditions services bancaires Blog Jobs Des offres partenaires exclusives Déclaration de sinistre Attestation d'assurance Entreprises partenaires Changement de domicile younGo - pour les moins de 30 ans Assurance automobile Assurance mobilier de ménage Placement & prévoyance
Service clientèle
24h Hotline 00800 24 800 800
De l'étranger: +41 58 285 28 28
Contact et services
myBaloise E-Banking Link öffnet in einem neuen Tab Logout
Finance4Women Principe des trois piliers: base de la prévoyance en Suisse

Découvrez le principe des trois piliers en Suisse et les possibilités qu’il vous offre:

  • Interaction des trois piliers
  • Vidéo explicative avec des exemples simples
  • Illustration pour une vue d’ensemble claire
S’abonner à la newsletter
29 mars 2023 Emploi, Premier emploi
Le principe des trois piliers est la base de la prévoyance en Suisse. Découvrez dans cet article comment ils fonctionnent et vous protègent. Après votre lecture, vous pourrez mieux planifier et profiter de votre retraite.
Les trois piliers en bref
Vue d’ensemble des trois piliers

Pour avoir assez d’argent pendant votre retraite, la règle de base veut qu’il vous faudra environ 80 % de votre dernier salaire. Les trois piliers, soit la prévoyance étatique, la prévoyance professionnelle et la prévoyance privée, ont pour but d’assurer notre prévoyance vieillesse. Ce principe des trois piliers est inscrit dans notre Constitution fédérale depuis 1972.

Premier pilier: prévoyance étatique

Le premier pilier est obligatoire et garantit un revenu minimum qui couvre vos dépenses de base. Vous le percevez sous la forme d’une rente financée par l’assurance-vieillesse et survivants (AVS) et l’assurance-invalidité (AI). Si cela ne suffit pas, des prestations complémentaires (PC) sont disponibles.
 

Deuxième pilier: prévoyance professionnelle

Le deuxième pilier est obligatoire pour les personnes professionellement actives à partir d’un revenu annuel de CHF 22’050, et il vous permet de maintenir votre niveau de vie. On l’appelle également caisse de pension ou LPP, et il vient compléter la rente AVS/AI. Ensemble, les deux premiers piliers doivent correspondre à environ 60 % de votre dernier salaire.

Troisième pillier: prévoyance privée

Le troisième pilier est facultatif et vous permet de constituer un coussin financier supplémentaire pour la retraite. Vous pouvez mettre de l’argent de côté pendant vos années d’activité selon vos possibilités. On fait la distinction entre le pilier 3a lié et le pilier 3b libre. Ce pilier doit remplacer environ 20 % de votre dernier salaire.

Les trois piliers en détail

Les trois piliers sont compatibles entre eux et se complètent mutuellement. Dans notre vidéo, nous expliquons au moyen d’exemples simples comment ils vous aident à maintenir votre niveau de vie pendant votre retraite.

Premier pilier (prévoyance étatique)
 

En principe, toute personne qui habite ou travaille en Suisse est assurée dans le premier pilier. Des accords avec d’autres pays prévoient dans certains cas des réglementations différentes.

  • Prestations: l’AVS vous assure un minimum financier pour votre retraite. En cas de décès, elle verse une rente aux survivant·es tels que les conjoint·es, les partenaires enregistré·es et les enfants. En cas d’invalidité, c’est l’AI qui prend le relais. Si le revenu que représentent les rentes AVS et AI ne suffit pas pour couvrir vos besoins essentiels, les prestations dites complémentaires et l’allocation pour impotent peuvent vous aider. Celles-ci doivent permettre à chacun de subvenir à ses besoins. C’est en général le cas de personnes qui n’ont pas eu d’activité lucrative ou qui n’avaient que de très faibles revenus, et qui par conséquent ne pouvaient rien verser dans les deuxième et troisième piliers. Les prestations complémentaires compensent alors la différence entre les dépenses et le revenu trop faible.
  • Financement: le premier pilier est financé selon le principe de solidarité. La population active paie les rentes des retraité·es. L’argent collecté par l’AVS n’est pas mis de côté, mais directement reversé. L’AVS redistribue à peu près ce qu’elle collecte chaque année. Dans le jargon des spécialistes, ce type de financement s’appelle «système de répartition». Toutefois, avec le départ en retraite des babyboomers, l’équilibre de ce financement est de plus en plus précaire, car le nombre de retraité·es augmente très nettement.
    • Personnes salariées: les personnes salariées et les employeurs versent chacun la moitié des cotisations AVS. La part des personnes salariées est directement prélevée sur leur salaire.
    • Personnes indépendantes: les cotisations des personnes exerçant une activité indépendante dépendent de leur revenu. Elles représentent de 4,35 à 8,1 % maximum de ce revenu.
    • Cotisations de l’État: par ailleurs, la Confédération paie un cinquième du premier pilier, cet argent étant collecté par le biais des impôts. Depuis le 1er janvier 1999, une partie de la TVA passe également dans l’AVS. L’imposition des casinos est entièrement reversée à l’AVS.
  • Lacunes de cotisations: la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Un séjour à l’étranger, des études, un congé parental ou un travail à temps partiel peuvent créer des lacunes dans votre prévoyance si vous n’avez pas gagné d’argent ou seulement très peu pendant ces périodes.
    Conseil: dans ce cas, vous devez absolument veiller à rattraper vos cotisations à l’AVS, sans quoi votre rente AVS sera réduite quand vous serez à la retraite. Vous avez cinq ans pour effectuer de tels rachats. Passé ce délai, ce n’est plus possible. Pour savoir comment procéder, contactez votre caisse cantonale de compensation.
  • Montant de la rente: actuellement, la rente AVS minimale s’élève à CHF 1’225 par personne et par mois. La rente maximale s’élève à CHF 2’450. Les couples mariés ou enregistrés reçoivent au maximum CHF 3’675 par mois. En effet, pour ces couples, la rente AVS est plafonnée à 150 % de la rente maximale (état 2023).
     

Deuxième pilier (prévoyance professionnelle)
 

Les premier et deuxième piliers doivent vous permettre de maintenir votre niveau de vie après votre départ à la retraite. Le deuxième pilier est obligatoire si vous gagnez au moins CHF 22’050 par an.

  • Prestations: la prévoyance professionnelle complète les prestations de l’AVS/AI pendant la retraite et en cas d’invalidité ou de décès. Le deuxième pilier inclut également l’assurance-accidents professionnelle, l’assurance d’indemnité journalière en cas de maladie ainsi que les institutions de libre passage.
  • Financement: avec la prévoyance professionnelle, vous épargnez pour vos propres prestations futures. Vous versez de l’argent à la caisse de pension, laquelle place cet argent et génère ainsi du profit ou des pertes. Ce rendement positif ou négatif est ensuite crédité sur votre avoir de vieillesse. Dans le jargon des spécialistes, ce type de financement s’appelle «système de capitalisation».
    • Personnes salariées: l’employeur doit payer au moins la moitié des montants LPP, qui sont prélevés chaque mois sur le salaire de l’employé·e. C’est la loi. Néanmoins, certains employeurs paient une plus grande part des cotisations LPP.
    • Personnes indépendantes: vous pouvez vous inscrire à la caisse de pension de votre association professionnelle ou de votre employeur, mais rien ne vous y oblige.
  • Lacunes: il peut y avoir des lacunes également dans le deuxième pilier. Les raisons sont les mêmes que pour le premier pilier. Dans ce cas, vous avez la possibilité d’effectuer des rachats dans votre caisse de pension, afin d’augmenter vos prestations de retraite.
    💡 Conseil: avant d’effectuer des rachats, vérifiez si vous avez une bonne caisse de pension. Pour savoir ce à quoi vous devez faire attention, lisez notre article «Qu’est-ce qui caractérise une bonne caisse de pension?».
  • Paiement: en principe, l’argent du deuxième pilier est bloqué jusqu’à votre retraite. Au moment de votre départ à la retraite, vous avez trois possibilités. Vous pouvez récupérer votre capital en une seule fois, opter pour une rente à vie ou choisir une forme mixte. Il n’existe que de rares cas dans lesquels il vous est possible de retirer votre avoir avant la retraite:
    • Vous achetez un logement que vous allez vous-même occuper.
    • Vous vous mettez à votre compte.
    • Vous émigrez.

 

Vous trouverez tous les détails sur le deuxième pilier dans notre article «Prévoyance professionnelle: votre couverture retraite».
 

Troisième pilier (prévoyance privée)
 

Le troisième pilier est facultatif et individuel. Si vos finances vous le permettent, vous pouvez ainsi mettre de l’argent de côté pour plus tard. On fait alors la distinction entre prévoyance privée liée et prévoyance privée libre.

Les trois piliers en bref

En Suisse, la prévoyance vieillesse repose sur le principe des trois piliers, à savoir la prévoyance étatique, la prévoyance professionnelle et la prévoyance privée. Le premier pilier est obligatoire et permet de couvrir les besoins de base pendant la retraite et en cas d’invalidité ou de décès. Le deuxième pilier est obligatoire pour la plupart des personnes exerçant une activité lucrative et il complète les prestations du premier pilier, pour le maintien du niveau de vie habituel après le départ en retraite. Le troisième pilier est facultatif et complète aussi les deux piliers précédents. Plus tôt vous vous penchez sur la question de la prévoyance privée, plus vous pourrez en profiter. Les trois piliers sont compatibles entre eux et se complètent, pour que vous puissiez disposer de suffisamment d’argent pendant votre retraite.

Assurez votre avenir financier

Vous souhaitez en savoir plus sur votre prévoyance professionnelle ou privée? Vous trouverez chez nous les interlocutrices qu’il vous faut.

Demander conseil

Prenez la main sur vos finances, avec plaisir et savoir-faire

  • Comprendre la prévoyance et bien la planifier
  • Comment mieux faire fructifier votre argent
  • Du plaisir au travail et dans vos loisirs
Inscrivez-vous maintenant à la newsletter
Cela pourrait vous intéresser Autres articles du blog
Bienvenue à nouveau

Retournez directement à votre offre  Ihrer Offerte

Retour à l’offre

ou

Recalculer
Bienvenue à nouveau

Retournez directement à votre offre  Ihrer Offerte

Retour à l’offre

ou

Recalculer
Bienvenue à nouveau

Retournez directement à votre offre  Ihrer Offerte

Retour à l’offre

ou

Recalculer
Bienvenue à nouveau

Retournez directement à votre offre  Ihrer Offerte

Retour à l’offre

ou

Recalculer
Bienvenue à nouveau

Retournez directement à votre offre  Ihrer Offerte

Retour à l’offre

ou

Recalculer