Stories de créateur #6 | Michael Iten

Michael Iten, Goldstich GmbH & Manuel Thomas, Baloise
22 juin 2022
Stories de créateur
Michael Iten a été sportif de haut niveau pendant de longues années. Aujourd’hui, il travaille à titre principal dans le Private Banking et exerce en parallèle une activité d’influenceur. En dehors du travail, il se passionne pour le brassage de l’hydromel et a d’ailleurs fondé en 2022 la société Goldstich GmbH pour produire et vendre son propre vin. Dans cette interview, Michael nous parle de son parcours vers sa propre entreprise, de ses objectifs et de la recette du succès qu’il conseillerait à d’autres créatrices et créateurs d’entreprise.

Michael, parle-nous un peu de toi.

J’ai 35 ans et je suis originaire de Baar, mais j’habite désormais dans le canton de Schwyz (Wangen SZ). Pendant très longtemps, j’ai été judoka de haut niveau et parallèlement à ma carrière sportive, je poursuivais mes études en sciences économiques. Aujourd’hui, je travaille à titre principal dans le Private Banking, mais dans ma vie privée, j’ai toujours eu un grand hobby: brasser de l’hydromel, ce que j’ai fait plus ou moins régulièrement pendant toutes ces années.

Il y a quelques mois, tu as décidé de fonder Goldstich GmbH. Comment t’est venue l’idée?

La préparation de mon premier hydromel remonte à 2006. Au fil du temps, je me suis consacré toujours un peu plus à la brasserie et j’ai amélioré les étapes de transformation ainsi que la recette. En 2020, j’ai professionnalisé un peu plus ma production et je caressais l’idée de créer ma propre entreprise à côté de mon activité professionnelle principale. Après une augmentation de capacité et une hausse dans la demande envers mon vin, j’ai concrétisé ce projet en février 2022.

Parle-nous de Goldstich GmbH et de l’évolution de ton entreprise depuis sa création.

Le miel est à mes yeux un produit naturel de très grande qualité. C’est aussi ce que doit illustrer la présentation du vin. Le nom est né lors d’une séance de brainstorming. En allemand, «Gold», l’or, représente la qualité du miel d’abeille utilisé et de notre vin, et «Stich» dans «Goldstich», fait allusion à la fois à la nuance dorée de l’hydromel, mais aussi à la piqûre d’abeille.

Depuis sa création, j’ai pu placer mon produit dans une boutique à vins renommée ainsi que dans une droguerie qui met en avant des produits régionaux. Par ailleurs, l’hydromel Goldstich sera servi cet été dans un restaurant de Zoug pour accompagner un menu à plusieurs plats. Enfin, il est possible d’acheter mon hydromel sur diverses boutiques à vins suisses en ligne. Tout ça, ce sont des premiers pas dans la bonne direction.

Comment a réagi ton entourage lorsque tu as annoncé que tu voulais créer une entreprise?

Pour la plupart de mes connaissances, le pas était prévisible, car j’investissais de plus en plus de temps dans cette activité. Ce n’était donc pas une grande surprise. Mais tout mon entourage était content pour moi et suit le «projet» avec intérêt.

Par qui as-tu été soutenu?

Mes propres recherches et ma motivation ont été mon plus grand soutien. Ce sont surtout les plateformes de démarrage comme celle de Fasoon ou le portail PME de la Confédération qui se sont avérés utiles. Mais échanger avec des amis qui ont déjà leur propre entreprise m’a également été d’une grande aide.

Il n’est pas facile de faire une place à un hydromel dans une cave à vins classique. Les experts en vin sont plutôt sceptiques quant à cet autre vin. Alors la joie est d’autant plus grande lorsque le produit se révèle être une surprise positive pour les gens.

Michael Iten, créateur de Goldstich GmbH

Quelles sont les compétences qui t’aident dans ton activité indépendante? As-tu une recette du succès?

Je dirais que la persévérance est l’attribut le plus important. Il ne faut pas se laisser démotiver par les échecs, il faut poursuivre ses objectifs de manière constante. Ma personnalité ouverte et ma fascination pour mon propre produit m’aident naturellement aussi beaucoup à faire connaître le vin à un groupe plus large.

Quels ont été tes plus grands défis et comment y as-tu fait face?

Les plus grands défis, espérons-le, sont à venir. Mais je remarque déjà qu’il n’est pas facile de faire une place à un hydromel dans une cave à vins classique. Les experts en vin sont plutôt sceptiques quant à cet autre vin. Alors la joie est d’autant plus grande lorsque le produit se révèle être une surprise positive pour les gens.

Qu’est-ce qui te donne le plus de joie dans ton propre business?

Faire partie de toute la chaîne de création de valeur et pouvoir la contrôler. Mais au final, c’est tout simplement un sentiment indescriptible que de tenir son propre produit entre les mains après un travail intensif. Tout particulièrement dans notre monde numérisé, j’apprécie que des biens tangibles et réels soient produits.

Que pouvons-nous attendre de toi par la suite?

Mon objectif est que mon vin se positionne en complément des traditionnels vins à base de raisin. Je souhaite faire connaître mon hydromel au plus grand nombre et le commercialiser comme un produit lifestyle. On peut donc s’attendre, je l’espère, à ce que mon produit trouve le chemin d’autres restaurants et cavistes et que je puisse augmenter constamment la production.

Quel conseil te donnerais-tu si tu débutais?

Au lieu de passer tout ce temps à tergiverser sur l’idée de créer ta propre entreprise, prends ton courage à deux mains et concrétise tes idées.

Goldstich

Fabrique suisse d’hydromel

Fasoon

Créer sa propre entreprise en quelques clics avec notre partenaire Fasoon

Top