00800 24 800 800 DE EN FR IT Déclaration de sinistre Entreprises partenaires Trouver un conseiller ou un site Conditions services bancaires Magazine Jobs Assurance protection juridique Cyberassurance Assurance responsabilité civile
Service clientèle
24h Hotline 00800 24 800 800
De l'étranger: +41 58 285 28 28
Contact & services
Clients privés et entreprises myBaloise E-Banking Link öffnet in einem neuen Tab Mon Compte Autres Connexions E-Banking Link öffnet in einem neuen Tab Logout
Déclaration de sinistre Entreprises partenaires Trouver un conseiller ou un site Conditions services bancaires Magazine Jobs Assurance protection juridique Cyberassurance Assurance responsabilité civile
Service clientèle
24h Hotline 00800 24 800 800
De l'étranger: +41 58 285 28 28
Contact & services
Clients privés et entreprises myBaloise E-Banking Link öffnet in einem neuen Tab Mon Compte Autres Connexions E-Banking Link öffnet in einem neuen Tab Logout
00800 24 800 800 DE EN FR IT
Création d’entreprise: un processus simple en Suisse Comptabilité simplifiée: comptabilité pour start-ups et petites entreprises
Sandra Okle, équipe agile PME 16 juin 2022 Après la création

En Suisse, il existe deux possibilités de tenir sa comptabilité: la comptabilité double et la comptabilité simple, soit un calcul simplifié revenus-dépenses. Vous apprenez ici comment fonctionne la comptabilité simple et ce à quoi il faut veiller lors de cette opération.

Vous avez créé votre entreprise, vous avez déjà quelques clients et vous disposez d’installations pour le fonctionnement de vos activités. Ainsi, vous générez d’une part des revenus, et d’autre part des dépenses. Pour enregistrer celles-ci, vous êtes légalement tenu de tenir des comptes. Cette obligation s’applique également aux professions libérales, indépendantes et entreprises individuelles. Cependant, maintenir sa comptabilité à jour peut rapidement devenir une charge pour les jeunes entreprises. Pour vous faciliter cette tâche, la comptabilité simplifiée est possible depuis 2013. Nous vous indiquons quelles exigences s’appliquent, pour qui la comptabilité simplifiée est adaptée et comment garder un aperçu avec notre modèle Excel gratuit.

Comment réaliser une comptabilité simplifiée

Depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la comptabilité en Suisse en 2013, les petites entreprises avec un chiffre d’affaires annuel inférieur à 500’00 francs ne sont plus soumises à la comptabilité double. Elles sont seulement tenues à une obligation de comptabilité limitée. Cette comptabilité simplifiée est également connue sous le nom de «comptabilité en partie simple» en Suisse.

Pour la comptabilité simplifiée, vous devez saisir chaque revenu et dépense seulement une fois. Ces entrées doivent être triées par date et listées en indiquant s’il s’agit d’une somme perçue ou dépensée. Cette comptabilisation des revenus-dépenses montre si vous avez généré un profit ou une perte.

💡 Bon à savoir

​​​​​​​Lorsque vous optez pour cette forme de comptabilité, vous devez aussi répondre à l’obligation de tenir un registre de la situation patrimoniale de l’entreprise. Concrètement, cela signifie que chaque compte (bancaire, postal, etc.) doit faire l'objet d'une comptabilité – y compris le livre de caisse pour les transactions en espèces. Pour les comptes bancaires, les originaux des extraits de compte suffisent en règle générale.

Différence entre la comptabilité double et simplifiée

Contrairement à la comptabilité simplifiée, dans la comptabilité double (également appelée comptabilité commerciale) chaque opération commerciale est saisie sur deux comptes: une fois sur un compte et une fois sur un contre-compte (d’où le nom comptabilité double). Le premier compte montre quel poste (p. ex. caisse ou compte bancaire) a enregistré un mouvement. Le contre-compte renseigne sur le motif du flux d’argent. Ainsi, outre les données de bénéfice ou perte, vous obtenez des informations supplémentaires importantes pour votre entreprise. Vous savez par exemple ce que vos clients vous doivent encore, quelle est la valeur de vos véhicules, machines et autres équipements, ou la quantité de marchandises en stock. De telles informations permettent une planification plus judicieuse des liquidités. La comptabilité double est également une condition pour établir le bilan et le compte de résultat.

Dispositions légales

La comptabilité simplifiée doit aussi être conforme aux «principes de régularité» selon le code des obligations (CO). Dans l’essentiel, ces cinq règles s’appliquent:

  • «l’enregistrement intégral, fidèle et systématique » de toutes les opérations commerciales,
  • Justificatif de chaque opération commerciale avec reçu,
  • Clarté dans la comptabilité,
  • « l’adaptation à la nature et à la taille de l’entreprise »,
  • « la traçabilité des enregistrements comptables ».

Concrètement, cela veut dire que:

  • vous devez documenter toutes les opérations commerciales avec des reçus,
  • les opérations commerciales ainsi documentées doivent être traçables,
  • des spécialistes externes, comme des agents de révision doivent pouvoir obtenir un aperçu rapidement,
  • lorsqu’une transaction a eu lieu, le personne (ou l’entité) qui a perçu ou payé le montant ainsi que l’objet de la transaction (pourquoi cet argent a été payé ou reçu) doivent être clairement indiqués.
Qui peut tenir une comptabilité simplifiée

Les professions libérales, indépendantes et entreprises individuelles avec un chiffre d’affaires inférieur à 500’000 francs au cours du dernier exercice sont en principe autorisés à procéder à une comptabilité simplifiée. Cela exclut les entreprises ayant opté pour la forme juridique d’une SA ou d’une Sàrl. Celles-ci sont toujours soumises à une comptabilité double, quel que soit leur chiffre d’affaires annuel.

💡 Bon à savoir

Lors du calcul de la valeur seuil de 500’000 francs, le résultat net est déterminant. Celui-ci correspond au chiffre d’affaires brut moins les rabais, escomptes, pertes sur débiteurs et autres déductions de recettes.

Lors du choix de la comptabilité à partie simple, il y a un autre facteur que vous devez prendre en compte: la taxe sur la valeur ajoutée. À compter d’un chiffre d’affaires annuel de 100’000 francs, une entreprise est soumise à la taxe sur la valeur ajoutée. Sont exclus de cette obligation les dentistes, psychothérapeutes, médecins et prestataires de services dans les domaines de la culture et de la formation, dans la mesure où le chiffre d’affaires annuel est inférieur à 500’000 francs.

En ce qui concerne la comptabilité, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) a aussi certaines exigences propres: outre le calcul revenus-dépenses, vous devez classer les revenus et dépenses selon certaines catégories. Les revenus, par exemple, peuvent être catégorisés selon les chiffres d’affaires imposables et exonérés et les ventes de ressources. Les dépenses, elles, peuvent être classées par type, comme par exemple: paiements effectués pour l’achat de marchandises et de matériel, les charges de personnel et les autres charges d’exploitation. Ce processus suppose non seulement des connaissances, mais aussi un effort supplémentaire.

Par conséquent, il existe trois catégories d’entreprises pour lesquelles la comptabilité simplifiée est envisageable:

  • Entreprises non soumises à la TVA pour qui la comptabilité simplifiée est particulièrement adaptée.
  • Les entreprises soumises à la TVA qui établissent leurs décomptes selon la méthode des taux de la dette fiscale nette et qui peuvent travailler avec une comptabilité simplifiée sans grands efforts supplémentaires.
  • Les entreprises soumises à la TVA qui ont opté pour la méthode effective pour le décompte de la TVA et qui sont également autorisées à utiliser la comptabilité simplifiée. Au vu de la complexité du décompte de la TVA, ce type d’entreprise mise généralement plutôt sur la comptabilité double et fait recours à un·e spécialiste (p. ex. agent·e fiduciaire).
Comptabilité simplifiée dans la pratique

Dans la comptabilité simplifiée, vous devez simplement saisir les revenus et dépenses pertinents de l’entreprise. Pour cela, nous vous proposons deux options: un logiciel de comptabilité ou une comptabilité manuelle à l’aide d’un tableau Excel.

Pour les deux variantes la même règle s’applique: pas de comptabilité sans justificatif. Pour chaque revenu et dépense, vous avez besoin d’un justificatif comme une facture ou un reçu. Dans l’idéal, vous dotez chaque justificatif d’un numéro clair et triez les justificatifs en continu. Outre le numéro de justificatif, il faut indiquer pour chaque entrée la date, le montant en francs, le motif du paiement et la ou le destinataire de la prestation, ou la ou le prestataire.

Comptabilité manuelle avec un modèle Excel

Du point de vue des obligations légales, un tableau Excel suffit pour la comptabilité simplifiée. Si vous réalisez la comptabilité manuellement, le risque d’erreur est toutefois plus grand. Notre modèle vous épargne la première étape. Vous pouvez ainsi pleinement vous concentrer sur la saisie scrupuleuse des recettes et dépenses.

Esempio per una contabilità semplice entrate/uscite
Comptabilité assistée par logiciel

Même les entreprises qui ne sont soumises qu’à une comptabilité simplifiée peuvent utiliser un logiciel de comptabilité pour le calcul des revenus-dépenses. Un tel programme devrait être adapté aux besoins des petites entreprises. La mesure dans laquelle un logiciel de comptabilité facilite votre quotidien dépend notamment du temps que vous pouvez et voulez consacrer à la comptabilité. De manière générale, plus vous émettez ou recevez de factures, plus vous passez de temps à traiter des justificatifs, donc plus un logiciel peut vous alléger la charge de travail.

Avantages et inconvénients de la comptabilité simplifiée

Comme pour de nombreuses autres questions de la vie entrepreneuriale, chaque solution en matière de comptabilité ne comporte pas que des avantages. Il convient alors d’évaluer quels avantages pèsent le plus dans la balance et quels inconvénients vous voulez ou devez absolument éviter. Voici une liste des avantages et inconvénients de la comptabilité simplifiée qui vous aidera à décider:

Les avantages Les inconvénients

La comptabilité simplifiée est simple et ne demande pas de
connaissances particulières en comptabilité.

Dans la comptabilité double, le bilan est établi simultanément,
contrairement à la comptabilité simplifiée.

Comme son nom l’indique, cette forme de comptabilité est
simplifiée par le fait que les comptes annuels, délimitations,
amortissements et autres ne s’appliquent pas. La différence
entre recettes et dépenses correspond au bénéfice ou à la perte.

Stocks, prêts, dettes et avoirs sur les comptes en banque: ces
informations vous manquent dans la comptabilité simplifiée.

En comparaison avec la comptabilité double, la comptabilité
simplifiée est nettement plus rapide, car il y a moins de données
à saisir et moins de coordination à faire.

Vous n’avez pas de vue d’ensemble sur le financement de votre
entreprise. Qui vous doit de l’argent et à qui en devez-vous? La
comptabilité simplifiée ne vous donne pas la réponse.

 

Dans la comptabilité en partie simple, il n’y a pas de classification
des dépenses et recettes par catégories. Par conséquent, elle ne
vous permet pas de répondre à des questions telles que: Combien
votre entreprise dépense-t-elle en télécommunication, matériel de
bureau ou achat de matériel? Quels groupes de produits rapportent
le plus en terme de chiffre d’affaires?

 

Avec une comptabilité simplifiée, vous ne pouvez établir une
situation financière et des résultats exacts qu’avec une importante
charge supplémentaire.

Pour de nombreuses start-ups, la comptabilité est une corvée indésirable. Mais cela n’est pas une fatalité. Le logiciel commercial gratuit de notre partenaire Swiss21.org vous facilite la tâche.

Télécharger le logiciel