Comment trouver un nom d’entreprise adapté?

Manuel Thomas, équipe agile PME
18 mars 2022
Avant la création
On ne peut pas parler de quelque chose qui n’a pas de nom. Ceci montre bien l’importance du nom (ou raison sociale) que vous allez choisir pour votre entreprise. Mais comment trouver le nom qui convient? Vous trouverez un guide et quelques conseils pour vous aider à chercher un nom efficacement.

Pour le nom de l’entreprise: voici la marche à suivre

Le nom choisi doit répondre à plusieurs exigences: il doit être unique et facile à mémoriser, être adapté à l’entreprise et à ses produits, susciter l’émotion et la sympathie, ne pas être trop long ou trop court et bien sonner, fonctionner dans plusieurs langues, et satisfaire également aux exigences juridiques. Pas étonnant, par conséquent, que certains fondateurs d’entreprises en quête d’un nom idéal finissent par s’arracher les cheveux. Grâce à nos indications, recommandations et exemples, vous pourrez chercher un nom sereinement.

Conditions cadres juridiques de la dénomination

Sur le plan juridique, le nom de votre entreprise doit répondre à des exigences différentes selon la forme juridique.

  • Entreprise individuelle: le nom de famille du titulaire doit impérativement apparaître dans le nom de l’entreprise. Il est possible d’utiliser également le prénom ou des désignations imaginaires.
  • Sàrl: pour la forme juridique Sàrl, le fondateur est libre de choisir le nom qu’il souhaite. En Suisse, il est en principe possible d’utiliser n’importe quel nom, mais il doit obligatoirement contenir l’acronyme «Sàrl».
  • Société anonyme: pour cette forme juridique également, le fondateur est libre de choisir le nom qu’il souhaite. Il est uniquement obligé d’y ajouter l’acronyme «SA».

Pour les trois formes juridiques, le nom ne doit jamais tromper sur la finalité de l’entreprise. C’est le cas, par exemple, si le nom contient «architecte d’intérieur» alors qu’il s’agit en fait d’une entreprise de peinture.

💡 Bon à savoir

Dans le langage quotidien, le terme «société» désigne une «entreprise». Juridiquement parlant, la notion de «société» désigne le nom choisi pour l’«entreprise».

Techniques et outils pour une recherche de nom efficace

Avant de choisir le nom de votre entreprise, vous devez en définir le positionnement ainsi que les attentes et besoins de vos clients. La règle numéro un est en effet que le nom doit correspondre à votre marché. Il est bon, également, qu’il se distingue bien des noms des autres entreprises.

Il existe également une série d’éléments de nom apparemment proches et différenciants, mais qu’il vaut mieux éviter:

  • noms longs, car ils sont difficiles à mémoriser et à communiquer, pour une recommandation par exemple;
  • désignations géographiques, si vous envisagez de développer votre entreprise dans d’autres régions;
  • noms trop banals, car ils peuvent rapidement prêter à confusion et ne pas refléter vos valeurs essentielles;
  • initiales et acronymes, car ils sont difficiles à retenir; par exemple, il est beaucoup plus facile de retenir «Maler Keller & Partner» que MKP; de nombreuses années ou décennies sont nécessaires pour que s’impose un acronyme comme ABB ou IBM;
  • références à des tendances et modes actuelles, car ces noms d’entreprises sont dépassés ou obsolètes une fois la mode passée.

Trouver un nom d’entreprise original: mode d’emploi

Une fois connues la situation juridique et quelques règles de base de la recherche de nom, vous pouvez passer en mode créatif. Ce processus se divise en quatre étapes:

  • Étape 1: cherchez les mots qui décrivent votre activité et votre offre, et qui distinguent votre entreprise. Il peut s’agir de noms de personnes ou de désignations de secteurs ou d’activités. Notez tout ce qui vous passe par la tête en établissant une liste – sans limitations.
  • Étape 2: cherchez des mots qui suscitent des sentiments positifs, même s’ils n’ont aucun rapport avec votre activité. Le plus célèbre des exemples est «Apple»: le nom de l’entreprise n’a rien à voir avec les ordinateurs mais convient bien. Là aussi, dressez une liste.
  • Étape 3: cherchez et utilisez toutes les sources imaginables. Par exemple les sites Internet d’autres entreprises de votre secteur ou les sites qui vous plaisent particulièrement, mais également les dictionnaires, vos connaissances et vos amis.
  • Étape 4: jouez avec les termes qui vous plaisent le plus. Créez des combinaisons, ajoutez des fins de mot nouvelles ou des parties de nom, traduisez dans d’autres langues... Laissez libre cours à votre imagination.

Outils utiles pour trouver un nom

Ne vous désespérez pas si vous êtes à cours d’imagination et que le temps presse. Il existe sur Internet de nombreux outils qui peuvent vous aider. Les nombreux générateurs de noms d’entreprises sont particulièrement appréciés. Entrez dans le champ de recherche de Google «générateur de nom d’entreprise» et le moteur de recherche vous en proposera des dizaines. Ces outils sont le plus souvent gratuits.

Mais attention: la plupart des générateurs de noms d’entreprises combinent un terme que vous entrez avec d’autres termes. Les résultats sont rarement satisfaisants. Des outils plus intéressants proposent d’utiliser des parties de mots thématiques et de les associer pour créer des noms d’entreprises possibles. Ou ils créent des noms dans différentes langues sur la base d’une expression prédéfinie. D’autres inventent des noms à la chaîne, mais sans garantie qu’ils soient autorisés pour une entreprise.

Tester et re-tester: recueillir des commentaires sur les noms retenus

Tester le nom de l’entreprise

Une fois que vous avez une shortlist de noms d’entreprise éventuels, vous devez les tester, et ce le plus possible. Rares sont les start-ups qui peuvent se permettre un test professionnel complet. Des amis, des connaissances et en particulier des clients potentiels ou d’autres personnes hors du cercle des proches peuvent émettre de précieuses remarques. Un test simple pour tester la compréhension et la prononciation d’un nom: enregistrez les noms d’entreprises qui ont votre préférence sur les boîtes vocales de quelques collègues. S’ils comprennent d’emblée le nom et le prononcent correctement, c’est déjà un bon signe.

Vérifier la disponibilité du nom et du domaine

Vous devez maintenant vérifier la disponibilité des favoris qui ont passé avec succès le test des amis et de la famille. Le plus simple est de consulter l’index central des raisons de commerce de la Confédération. Si vous constatez qu’un nom d’entreprise existant est assez proche ou qu’il existe un risque de confusion, l’idéal est de contacter l’office du registre du commerce de votre canton. Ceci peut également vous aider. Lors de votre recherche de nom, veillez aussi à ne pas enfreindre les droits de marques existantes, car cela pourrait vous coûter cher.

À ce stade, vous devez impérativement vérifier la disponibilité d’un domaine adapté. Vous avez en effet besoin d’un domaine disponible pour votre présence sur Internet, et il est également très important pour les adresses e-mail de votre entreprise. Le mieux, dans un premier temps, est de rechercher vos noms d’entreprise préférés dans Google. Vérifiez ensuite la disponibilité des domaines auprès de fournisseurs spécialisés – comme notre partenaire Hostpoint. Pour les domaines déjà attribués, il est souvent possible de les acheter s’ils ne sont pas utilisés activement.

Un branding réussi requiert une protection pour l’entreprise et la marque

Vous avez maintenant trouvé le nom qui convient pour votre entreprise. Et vous ne voulez pas qu’il vous soit contesté. Dans ce cas, vous devez protéger votre entreprise et votre marque. Une entreprise – et donc son nom – sont protégés dès lors qu’ils sont inscrits au registre du commerce. Cette protection couvre l’ensemble de la Suisse, sauf pour une entreprise individuelle: le nom de votre entreprise individuelle est protégé uniquement dans la commune du siège de l’entreprise.

Pour une marque, c’est déjà un peu plus compliqué. Sur le plan juridique, il existe trois catégories: la marque verbale, la marque figurative et la combinaison des deux (marque verbale et figurative) composée d’éléments textuels et graphiques, telle qu’un logo avec le nom de l’entreprise, un slogan ou un symbole graphique. Le droit des marques s’applique dès que la marque est inscrite au registre des marques. Celui-ci est géré par l’Institut fédéral de la propriété intellectuelle (IPI) à Berne. Afin d’éviter tout litige avec des marques déjà protégées, il est préférable de vérifier auprès de l’IPI si des marques similaires sont déjà inscrites au registre des marques.

Hostpoint

En qualité de client de Baloise Group, vous bénéficiez d’un an d’accès gratuit au système de construction modulaire de site Internet de Hostpoint.

Comment pouvons-nous vous aider ? Top